Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 27

Chapitre 27: Une Celica Fâchée est Également Mignonne, Je Trouve

Au matin.
Je me suis réveillé sous le chant des petits oiseaux.
Je me suis levé et j’ai bâillé.
Puis Celica, qui dormait à côté de moi, a légèrement bougé et a ouvert ses yeux. Des yeux bleus qui brillaient.
« Bonjour. »
« … Bonjour. »
Celica a levé son corps tout en se frottant les yeux avec ses petits doigts.

La couverture est tombée.
Ses gros seins se sont lentement secoués, sa peau blanche nue était exposée.
Elle regarde son propre corps avec étonnement pendant un moment.
Seule sa jupe rouge en désordre cachait la partie basse de son corps blanc.

Mais, le visage rougi, elle a soudainement attrapé la couverture.
« Auu… hier, euh, c’était… »
Elle semble embarrassée, elle cachait son beau visage derrière la couverture.


Cette réaction était amusante, alors je lui ai dit en grimaçant :
« Ah, j’en ai profité. Dans tous les recoins. »
« Haaan… ! »
Celica a secoué la tête tout en gardant son visage caché. Ses cheveux blonds étaient secoués sous la lumière du soleil matinal.
Celica marmonne en pleurs.
« M-Ma première fois… et je ne me souviens de rien… il n’y a pas de douleur non plus… étais-je une femme sans vergogne… ? »
Elle s’est mise à sangloter sous la couverture.

Je me sentais mal de voir ça.
Je m’excuse tout en me grattant la tête.
« Ah, non, désolé. Je suis allé un peu trop loin avec ma blague. Je n’ai rien fait, ne t’inquiète pas. »
« Eh… ? »
Celica m’a regardé avec des yeux vides.
« Je répète, je n’ai rien fait. Je voulais juste te faire une blague. Je ne pensais pas que tu t’évanouirais. »
« … Et après cela, vous n’avez rien fait ? »
« Oui, rien du tout. »


Celica s’est tue pendant un moment.

Cependant, elle a soudainement attrapé un oreiller avec ses deux mains et m’a frappé avec. Ses yeux bleus étaient remplis de colère.
« Keika-sama, vous, VOUS ! »
J’étais frappé par l’oreiller moelleux. Ses cheveux blonds volaient dans tous les sens. Ses gros seins déséquilibrés par rapport à son corps délicat faisaient des gros rebondissements.

Je ne pouvais que m’excuser en m’éloignant du lit.
« Désolé ! Vraiment désolé ! Pardon ! »
Quand j’ai atteint la porte, elle m’a jeté l’oreiller.
Des plumes blanches se dont dispersées sous le soleil matinal.
« Je ne veux plus voir le visage de Keika-sama pendant un long moment ! »

Je ne pense pas pouvoir la gérer dans cet état.
Je suis sorti de la chambre.
J’ai fui en entendant une voix remplie de larmes de colère provenir de la chambre.


Je suis assis au comptoir de la taverne au rez-de-chaussée.
Le vieil homme a apporté du pain, de la salade, du fromage et les restes de la soupe aux champignons d’hier.
« Bonjour. Vous vous êtes levé tôt. »
« Bonjour. Il s’est passé des choses… et j’aimerais vous demander quelque chose. »
« Et c’est ? »
« Est-ce qu’il y a des villes ou des villages qui ont des soucis dans ce pays ? »
« Ho hoo. On veut tout de suite travailler en tant que Héros, hein. Une ville qui a des problèmes… il semble que Doruals, une ville portuaire au sud, est gênée par l’augmentation du nombre de monstres marins. J’ai également entendu dire que les villes et les villages à l’ouest ont des soucis avec l’apparition d’un dragon. Et aussi, c’est un peu différent, mais il paraît que le nombre de monstres dans la zone de la grande forêt du nord a diminué. »
« La grande forêt du nord. Si je ne me trompe pas, c’est la zone tampon entre les troupes du Roi Démon et le Royaume. »
« Exact. »

Si je me souviens bien, la forêt au nord était l’endroit où j’ai tué l’une des Quatre Terreurs du Roi Démon dès mon arrivée dans ce monde.
Avec la mort de leur leader, les subordonnés sont probablement retournés auprès du Roi Démon.
Ce qui signifie que le côté nord du Royaume devrait être en sécurité pour le moment.


Je pose une question tout en mordant un pain avec du fromage.
« Le sud ou l’ouest, quel côté a le plus de gens ? »
« Vous demandez vraiment des trucs bizarres. C’est pas à peu près ? L’ouest a plein de terres agricoles. Au sud, Doruals est une ville portuaire, alors il y a plein de navires étrangers là-bas. »
« Je vois. Merci. »
« Pas de problème. »
Le vieil homme a souri avec son visage carré.

Il semble que les villages en difficulté à l’ouest sont largement dispersés. Si je gagne de la réputation là-bas, mon nom sera immédiatement répandu.
Cependant, il est difficile d’ignorer le port commercial animé.
Il me faut des informations concluantes pour savoir quelle direction est la meilleure.

―Mais avant cela, il y a un endroit où je dois régler mes comptes.
Car la rancune d’un Dieu est tenace.


Puis Celica, qui a soigné son apparence, est descendue des escaliers.
Ses longues jambes descendent les marches une par une, sa jupe rouge ondule élégamment à chaque pas. Avec ses charmants cheveux blonds derrière, les gros seins recouverts par le chemisier blanc se secouaient.
Mais il y a une petite ride entre ses sourcils, ses jolies joues étaient également gonflées.
Ce visage en colère était assez beau pour qu’on en fasse une photo.

Le vieil homme a murmuré :
« Vous vous êtes disputés ? Vous devriez l’emmener dans un endroit avec des beaux paysages, sinon ce sera pas bon. »
« Sérieusement… bon, d’accord. »

Celica a posé ses petites fesses sur la chaise la plus éloignée du comptoir.
Elle lance un regard noir au vieil homme avec ses sourcils froncés.
« Chef ! Petit-déjeuner ! »
« D’accord, d’accord. »
Le vieil homme est joyeusement retourné à la cuisine.
Un silence gênant s’est installé.


Je me gratte la joue et dis :
« Hé, Celica ? »
« Qu’y a-t-il ! »
Elle a répondu les joues gonflées. Elle a l’air vraiment en colère.
« Aujourd’hui, je vais aller au village au nord, tu veux venir avec moi ? »
« Oui ! J’irai là où vous irez, Keika-sama ! »
Le contenu de ses mots était doux, mais sa façon de parler était très épineuse.

Je soupire intérieurement.
―Ok, fini les taquineries.
J’ai réalisé que c’était vraiment perturbant quand elle est vraiment en colère.


La lumière du soleil de midi nous éclaire.
Nous marchons sur la route du nord de la capitale royale.
Des champs de blé verdoyants s’étendaient des deux côtés de la route.
Le vent soufflait sur le blé et le secouait comme des vagues sous le soleil.

Je marchais en tenant fermement la main de Celica.
Le vieil homme m’avait qu’il était plus facile de se réconcilier si je forçais le contact physique.
Celica est toujours en colère, elle tournait la tête.
Mais sa joue blanche est légèrement rougie.
Ses doigts joints sont plus forts que d’habitude.

Au début, Lapisia me tenait également la main.
Mais elle s’est mise à courir après les insectes et les oiseaux qu’elle trouvait.
Elle les poursuivait avec ses couettes bleues qui se ballottaient dans tous les sens.
Cette enfant est vraiment énergique.


Lapisia revient avec ses mains fermées.
« Keika ! Attrapé ! »
« Qu’est-ce qu’il y a, cette fois ? »
« Insecte volant ! »
Il y avait une grosse abeille entre les doigts de ses petites mains. Elle faisait environ 15 cm. Les rayures rouges et jaunes lui donnaient l’air menaçante.
Je fronce les sourcils et regarde l’abeille.
―――――――――――――――――――――
【Statut】
Nom : Death Hornet
Élément : 【Feu】

Attaque : 400
Défense : 50
Santé : 30
Esprit : 20

【Compétences】
Dard Glissant : Perce un ennemi.
Tir de Dards : Tire d’innombrables dards. Attaque à distance.
Dard de Mort Instantanée : Probabilité élevée d’activer la mort instantanée.
―――――――――――――――――――――
Celica a crié « HIII !» en la voyant.
Moi-même, j’ai été surpris par la partie 【Mort Instantanée】.
« AH ! UN MONSTRE ! LÂCHE-LE, NON, ÉCRASE-LE ! »
« D’accord ! Ei ! »
*Splat*, l’abeille a été écrasée. Du jus vert a été éparpillé.

J’ai immédiatement regardé les statistiques de Lapisia, mais il n’y avait aucune anomalie.
Je suppose qu’un dard n’est pas capable de franchir une défense de 30 000.

Celica la sorti une bouteille d’eau et lui a lavé les mains tout en la sermonnant.
« Il y a des insectes et des animaux dangereux, tu dois faire attention. »
« D’accord ! »
Puis elle s’est remise à courir avec sa robe blanche qui battait dans les airs.


Je soupire d’étonnement.
« Est-ce qu’elle a vraiment compris ? »
« C’est inquiétant, n’est-ce pas ? Elle attrape beaucoup de choses, après tout. »
Celica souriait elle aussi d’étonnement.

―Tiens ?
J’ai remarqué que Celica avait légèrement brillé.
« Oh ? »
J’ai regardé l’【Emblème de Héros】.
『Un membre de l’équipe a monté de niveau.』
『Une nouvelle compétence a été apprise.』
C’est ce qui était affiché.

« Celica. On dirait que tu as monté de niveau à cause de l’abeille. »
« Eh ? Vraiment ? »
―――――――――――――――――――――
【Statut】
Nom : Celica Rem Edelstein
Classe : Princesse Chevalier Niv 22 (Avancé)
Élément : 【Lumière】

【Paramètres】
Force : 94 (4) Limite de croissance 375
Agilité : 71 (3) limite de croissance 290
Magie : 47 (2) limite de croissance 215
Sagesse : 48 (2) limite de croissance 180
Chance : 24 (1) Limite de croissance 051

Santé : 825
Esprit : 475

Attaque : 399 (259 + 140)
Défense : 321 (236 + 85)
Attaque Magique : 257 (142 + 50 + 50 + 15)
Défense Magique : 258 (143 + 50 + 50 + 15)

【Compétences】
Coupe : Coupe avec une épée.
Estoc : Estoque avec une épée.
Double Estoc : Estoque rapidement. Attaque deux fois.

【Compétences de Princesse Chevalier】
Estoc Féroce Stellaire (Stardust Sting) : Cinq coups d’estoc en même temps.
―――――――――――――――――――――

« Tu as appris l’Estoc Féroce Stellaire (Stardust Sting). »
« Incroyable ! C’est l’attaque d’estoc en forme d’étoile… ! J’ai appris la technique de la légendaire Princesse Chevalier que j’avais lue dans les livres… »
Celica sourit joyeusement.
Puis elle a baissé la tête, comme si elle était troublée. Avec un regard compliqué sur son visage.
On dirait qu’elle s’inquiète entre être toujours en colère ou me pardonner.

Mais elle relève la tête et me parle en me regardant avec ses yeux bleus.
« C’est grâce à vous, Keika-sama. Merci beaucoup. »
« Je n’ai pas fait grand-chose ― et aussi… »
« Oui ? Qu’y a-t-il ? »
« Désolé de t’avoir taquinée. S’il te plaît, retrouve le sourire. »
Je prends les épaules délicates de Celica entre mes bras.
Je passe mes bras autour de la douceur agréable et l’enlace tendrement.
Le plastron de Celica est pressé contre moi sans qu’il y ait d’espace.

Puis elle pousse un petit « Auuuh… » dans mon oreille.
« C’est moi qui dois m’excuser pour mon comportement indigne. S’il vous plaît, ne me détestez pas, Keika-sama. »
« Tu avais dit que tu serais toujours à mes côtés, mas vrai ? »
« Oui. »

Puis nous avons marché côte à côte.
Puis Celica a pris ma main dans la sienne.
Elle avait un sourire légèrement embarrassée.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 27 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.