Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 25

Chapitre 25: On Touche le Corps Nu de la Princesse Chevalier ! (Récolte d’Informations, Partie 4 ?)

Dans la chambre d’auberge, durant la nuit.
J’ai ordonné à Celica de se déshabiller afin d’exaucer son vœu de devenir plus forte.

« Allez, enlève tes vêtements et mets-toi sur le lit. »
« Eh, si soudainement… o-oui… »
Celica a rougi et a commencé à se déshabiller.

Elle a enlevé son manteau et son chemisier. Ses gros seins sont écrasés par son bras qui essayait de les cacher.
« Bon, ça suffira. Je m’occupe du reste. »
« Hau… s-s’il-vous-plaît, soyez gentil… »
Celica s’est couchée sur le lit avec seulement sa jupe rouge. Son corps blanc et ses cheveux blonds sont magnifiques. Ses membres sont minces, sa taille est étroite.
Ses trop gros seins sont penchés sur le côté à cause de leur poids. Ils tremblaient à chaque fois qu’elle respirait.


Je m’assieds à côté d’elle.
« La première fois peut faire mal, alors endure. »
« Auu… j-je ferai de mon mieux. »
Celica me regardait avec des yeux bleus humides.

Je pose la main sur le torse de Celica. Peau douce et chaude. Mais elle est blanche comme la neige.
Son corps a tremblé. Les gros seins ont été secoué.

Puis j’utilise 《Œil de la Vérité》.
―Bon, comment est-ce que je vais la réécrire ?
Je trace mon doigt sur le torse et la clavicule de Celica.
Elle a fermé les yeux et grincé des dents comme si elle endurait quelque chose. Mais elle n’a pas pu retenir le « nnn~ » qui s’est échappé du coin de sa bouche.


« Celica, pourquoi tu es devenue chevalier? »
« Eh… ? J’étais forte durant mon enfance, mais c’était peut-être parce que je voulais devenir incroyable comme eux. »
« Je vois… mais avec tes taux de croissance actuels, tu devrais plutôt devenir une mage, mais si tu veux, je peux les modifier pour correspondre à ceux d’un chevalier. »
« E-Est-ce qu’une telle chose est possible !? »
Elle s’est redressée. Ses gros seins ont lourdement bondi dans tous les sens.
Elle serre ses seins en poussant un « Ha- », le visage rouge.
Elle se couche lentement.

Je parle tout en traçant les douces lignes de ses seins et de sa taille avec mon doigt.
« Hmm. Même en passant de chevalier à mage, ça reste mauvais. »
« V-Vraiment… auu. »
J’ignore pourquoi, mais elle a soupiré douloureusement.
Quand je regarde de plus près, son visage et son corps sont mouillés, comme si elle était sortie du bain. Je me demande si c’est de la chaleur.

Bah, occupons-nous d’abord la réécriture.
Mais quand même, ces gros seins gênent vraiment.
J’en attrape un avec ma main gauche. Il se déforme sous l’emprise de mes doigts.
« HYAAA ! »
Celica s’est penchée en arrière sous la surprise.
« Hmm ? Ça va ? »
« Hauu… une telle chose, aussi soudainement. »
Elle a posé sa petite main sur la mienne, qui était sur son sein, les larmes aux yeux. Ses doigts souples et fins enveloppent les miens.
On croirait que je la malmène.
« Ne t’inquiète pas. Je vais faire la réécriture tout de suite. »

Celica a cessé de bouger quand j’ai dit ça.
Elle tend son bras svelte et attrape la manche de mon wafuku.
« Keika-sama… qu’est-ce que vous faites ? »
« Hein ? Ben, je change tes statistiques et ta classe. »
« Fue !? … M-Mais vous m’aviez dit de me déshabiller. »
« Je ne peux pas le faire si je ne touche pas directement la personne. »
« C’était donc ça… »
Celica a détourné le regard en gonflant ses joues rouges.
Quelle fille bizarre.


Je concentre mes yeux et mes doigts.
« Hmm. Que faire… ce serait bien si je pouvais faire quelque chose à propos de ce truc caché de Niv 17. »
« Caché ? »
Je devrais peut-être lui demander.

« Tu me caches quelque chose, pas vrai ? »
« Uu… c’est… »
« Tu ne peux toujours pas le dire ? J’aimerais que ça sorte de ta bouche, si possible. »
Celica a lentement ouvert ses douces joues rouges, puis elle a soupiré.

Elle a détendu son corps. Ses seins ont lentement bougé.
« C’est vrai. Vous pouvez le voir, Keika-sama… je suis désolée d’avoir gardé cela secret jusqu’à maintenant. Mais ce n’est pas parce que je doutais de vous ou que je n’avais pas foi en vous. »
« Je sais. »
« Je suis la princesse du Royaume d’Edelstein. Mon vrai nom est Celica Rem Edelstein. C’était un petit royaume qui a été détruit par le Roi Démon. Mon rêve est de mettre fin au règne du Roi Démon et de reconstruire mon pays. »
« Q-Quoi (ton monotone) ? »

Celica a gonflé ses joues et a pointé son petit doigt sur moi. Puis ses seins tremblaient comme s’ils dessinaient des cercles.
« S’il vous plaît, ne dites pas cela avec un ton inexpressif. Je ne peux plus redevenir une princesse, mon corps est touché par un homme de cette façon… oubliez la restauration de mon royaume, je ne peux plus me marier. »
Celica s’essuie les yeux avec ses doigts. On dirait qu’elle pleure.


Je retire ma main de son sein et lui caresse légèrement la tête.
« Ce n’est pas nécessaire. »
« Eh ? »
« Je te l’ai déjà dit. Garde ton corps pur pour moi. »
« Hau… M-Même dans cette situation, mon corps est pur ? »
« C’est un rituel. Il n’y a rien d’indécent là-dedans ― de plus. »
« De plus ? »
« Je vais le récupérer. Ton vœu était « Je veux continuer de vivre », pas vrai ? Pour qu’une princesse vive, il faut un royaume. »
« Ah… Keika-samaaa… »
Elle a dit mon nom en soupirant, les larmes aux yeux.

Je caresse sa tête pour la soulager. Celica renifle en sanglotant.
« Et ne t’inquiète pas pour le fait que tu l’as caché. J’ai moi-même gardé mon pouvoir secret. Je ne voulais pas que quelqu’un le sache avant que je devienne un Héros. En d’autres termes, on est quittes. »
En entendant ça, Celica s’est mise à rire tout en versant des larmes.
« Vous êtes trop bon, Keika-sama… je suis heureuse d’avoir pu vous rencontrer… »
« Ne parle pas dans le passé. Nous avons encore une longue route à parcourir. Et ne parle de mon pouvoir à personne, compris ? »
« Oui, je comprends. Keika-sama. »
Celica a hoché la tête avec son menton fin.
« Dans ce cas, reprenons. »
Je suis retourné à la réécriture.


―Mais que faire.
J’avais pensé à changer sa vocation de 『Pécheresse』 en 『Civile』 parce qu’elle était une gêne, mais ça deviendra étrange si sa vocation de 『Princesse Niv 17』 est ressuscitée.
Ses compétences de Princesse ont probablement disparu parce qu’elle a perdu son royaume.


À ce moment-là, j’ai eu une idée.
« Peut-être que si je fais ça… »
J’appuie mon doigt sur son corps doux et lisse. La douce élasticité est retransmise.

Quand j’ai réécrit son 【Agilité】, mon doigt est passé de ses orteils à son genou en passant par sa cuisse. Ma main est passée dans sa fine cuisse cachée par sa jupe rouge. Elle est douce et humidifiée par la sueur.
« Kuh… »
Les membres délicats de Celica se sont raidis. Elle s’est mordue le doigt avec un visage rouge pour retenir sa voix.
Je pousse mon doigt sur la base de sa cuisse. Je dessine un cercle plusieurs fois.
Ses membres délicats se raidissaient à chaque fois.

Cependant, elle a fini par ne plus pouvoir le supporter, un soupir qui ressemblait à un cri réprimé s’était échappé de ses lèvres rouges.
« Aa… ! »
« Tu as mal ? »
« J-Je vais bien. »
Celica a répondu en respirant bruyamment. Ses joues sont complètement rouges.
« Endure encore un peu. »
« Oui… Keika-sama. »

Ensuite, pour réécrire sa 【Vocation】, j’ai mis ma main sur ses cheveux blonds et je les ai caressés, j’ai également passé mes doigts sur son cou mince et sa nuque blanche.
« Et ― c’est fini ! Oh, les chiffres ont augmenté ! Réjouis-toi, Celica ! Ta nouvelle vocation est― »

À ce moment-là, une petite lumière a enveloppé le haut du corps nu de Celica. Surprise, elle a redressé le haut de son corps en retenant ses seins.
« Q-Que se passe-t-il !? »
« J’en sais rien ! C’est quoi ce bordel !? »
J’ai immédiatement observé Celica.
―――――――――――――――――――――
【Statut】
Nom : Celica Rem Edelstein
Sexe : Féminin
Âge : 17 ans
Race : Humaine
Vocation : Pécheresse (=====)
Classe : Princesse Chevalier Niv 22 (Avancé)
Élément : 【Lumière】

【Paramètres】
Force : 90 (4) Limite de croissance 375
Agilité : 68 (3) limite de croissance 290
Magie : 45 (2) limite de croissance 215
Sagesse : 46 (2) limite de croissance 180
Chance : 23 (1) Limite de croissance 051

Santé : 790
Esprit : 455
―――――――――――――――――――――

J’ai involontairement hurlé.
« Ça a augmenté ! Et j’essayais juste de combiner deux classes pour en créer une nouvelle ! »
« J-J’ai l’impression que mon corps déborde de puissance ! »
« C’est dingue, cette croissance… hmm ? Les limites de croissance sont passées à 3 chiffres ? »
« Qu’y a-t-il ? »
« Tes limites de croissance étaient de 2 chiffres quand tu étais une chevaleresse… »
« Et elles sont passées à 3 chiffres… une telle chose est capable de se produire. Et qu’est devenu ma classe ? »
« Princesse Chevalier Niv 22. Ça dit aussi que c’est Avancé. Ça a l’air très puissant. »

Celica a mis sa main sur sa bouche et a crié.
« P-Princesse Chevalier !? La légendaire Princesse Chevalier, moi !? »
« Quoi ? Ce genre de classe existe, hein. Ta Classe a brutalement évolué, hein. »
Les classes de base ont des limites de croissance à 2 chiffres, tandis que les classes avancées ont des limites à 3 chiffres.


Celica a bondi sur moi alors qu’elle était encore nue. J’ai été plaqué par cet élan.
Ses gros seins étaient directement pressés sur moi. Douceur ultime.
« Keika-sama ! Merci beaucoup ! Je serai à vos côtés jusqu’à la fin de mes jours ! »
« V-Vraiment… fais de ton mieux. »
« Oui, je suis sérieuse ! »
Celica m’enlace fermement. Bras fins, corps délicat. Ses seins se pressent encore plus. Le doux parfum de ses cheveux blonds me chatouille le nez.

Je touche son corps blanc en caressant ses cheveux blonds et son dos.
Puis j’attrape ses fesses et je dis :
« Tu es vraiment devenue audacieuse. »
« Eh… ? KYAAA ! »
Celica s’est échappée en bondissant vers le bord du lit et s’est couverte avc un drap.
Elle me regarde avec des joues rouges comme des tomates.
« Vous êtes horrible, Keika-sama. »
« Hoo ? Tu es en train de dire que je te taquine ? Mais je n’ai rien fait, tu sais ? »
« Uu… c’est… »
« Et mes taquineries ne sont pas comme ça, tu sais ? »
« Eh… ? »
Celica a affiché un air effrayé pendant un moment.


Je me mets sur mes genoux et m’approche d’elle. Puis elle se rétracte et plie ses jambes.
J’attrape sa cheville mince et je la tire.
« Kyaaa ! »
Je l’ai traînée vers le grand lit, sa jupe rouge s’est relevée. Je pouvais voir ses sous-vêtements blancs et ses douces cuisses.
« Mais… les… les changements n’ont pas déjà été faits… ? »
« Du coup, je te taquine. »
« N-Non— ! »
J’écarte ses jambes, presse ses fines épaules et monte sur elle. Nous étions à une distance où nos souffles se chevauchaient.
Celica poussait un petit soupir, comme si elle s’attendait à quelque chose. Sa peau blanche était devenue rosée.
Puis elle a fermé les yeux et ouvert ses lèvres rouges, comme si elle m’invitait—

Je grimace et la presse soudainement.
Et je la serre fermement contre moi !
« Hyaan ! »
Celica a poussé un joli cri et agitait son corps. Ses gros seins directement pressés contre moi s’agitaient légèrement.
Puis elle a poussé un dernier cri et a cessé de s’agiter.
« Hein ? Celica ? H-Hé ! »
J’ai essayé de la secouer mais il n’y avait que ses seins qui se sont agités. Elle se ballottait comme une poupée.
J’avais cru qu’elle était morte, alors j’ai regardé son statut, mais il était marqué 【État : Évanouie】.


Je soupire de soulagement.
« … Je devrais peut-être arrêter de trop taquiner cette princesse… peut-être. »

J’ai recouvert son joli corps avec la couverture.
Puis je réfléchis en regardant ses joues légèrement rougies.
—Même si elle récupère son pays et redevient une Princesse, ça ne changera pas son statut de 【Pécheresse】.

Je n’ai pas d’autre choix que de faire une [promesse] afin de la protéger.


Je suis sorti silencieusement de la chambre, et je suis sorti de l’auberge.
J’avance en direction du centre de la ville via la rue principale actuellement peu fréquentée.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 25 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.