Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara Chapitre 21

Chapitre 21: Naissance et Bénédiction du Héros

Le tournoi a repris après que le traitement de Gaff fut terminé.
Ils ne m’ont fait qu’un petit interrogatoire.

Vu que Gaff a clairement mis un masque maudit et blessé beaucoup de gens, je n’ai pas été traité comme un méchant qui a commis un meurtre en public, mais comme quelqu’un qui a tué un monstre qui est apparu soudainement.

J’ai bien fait d’avoir pris des précautions.
Ils avaient expliqué à l’avance que ce n’était pas un problème si quelqu’un mourait pendant le tournoi, mais si quelqu’un tuait sans réfléchir, il sera frappé par le stigmate de meurtrier et ne pourra pas devenir un Héros.


Après ça, j’ai regardé les autres matchs.
―Il se peut que le Roi Démon tente de faire quelque chose, après tout.

Mais aucun des candidats n’est assez fort.
En tant qu’humains, ils semblent s’être bien entraînés, mais ils ne sont rien face à moi.

J’ai facilement gagné le 2ème round et je suis arrivé en finale.


Mon dernier adversaire est un vaillant jeune homme avec des beaux cheveux bleus.
Le jeune homme me regardait après m’avoir poliment salué. Un regard droit et sans impureté.
« Enchanté, Keika-san. J’ai été charmé par votre puissance. Je ne suis peut-être pas un adversaire pour vous, mais faisons un bon combat. »
« Oui, bien sûr. »
J’ai répondu en souriant.
C’était un jeune homme agréable.

« Et voici la finale ! Keika VS Léo ! Le gagnant aura le droit de devenir un Héros ! Allez, on se prépare ― et c’est parti ! »
Le gong résonna en même temps que le signal de l’examinateur, marquant le début du match.

Mais bon, ce combat était gagné d’avance.
Cependant, quand j’ai regardé son statut avec les Yeux de la Vérité, j’ai remarqué quelque chose.
Ce Léo a 2 éléments. Et surprenamment, ce 2ème élément était la 【Lumière】.
Il semble que le système de pécheurs ne fonctionnait pas sur lui car c’était son 2ème élément.


Léo a brandi son épée et a immédiatement fermé la distance entre nous.
« C’est la fin, Keika-san ! ―HAAA ! »
Son épée a brillé et s’est enveloppée de vent. Sa technique fatale, 【Lame de Vent Sacré】.

« Vent, pars. »
Le vent a disparu quand je lui en ai donné l’ordre.
L’épée affaiblie de Léo a perdu la moitié de sa longueur, et je l’ai esquivée.
« C-Comment ― guh ! »
Je l’ai frappé au ventre avec la poignée de mon tachi qui était dans ma main droite.
Léo tombe sur ses genoux. Son épée tombe au sol.
―Tu as beau demander pourquoi, je ne peux pas te dire que je suis un Dieu de l’eau et du vent.


Léo met ses mains au sol et parle avec une respiration difficile.
« J-J’abandonne. J’ai perdu. »
L’examinateur hurle..
« Oooh ! Un beau combat qui, hélas, ne s’est pas terminé de façon décisive ! Le candidat Léo a annoncé sa défaite ! Avec ça, la finale est terminée ! Le vainqueur est Keika ! Un nouveau Héros est né ! »
*OUAAAIS !* L’arène était secouée par des fortes acclamations.
Je n’arrive plus à entendre ce que chacun d’eux disait.

Je tends une main à Léo tout en agitant l’autre vers les spectateurs.
Il saisit ma main en souriant et se lève, secouant au passage ses cheveux bleus.
« Je suis vraiment ravi d’avoir été votre adversaire. Félicitations. »
« Moi aussi, ça m’a plu de te combattre. »
« Je suis ravi de l’entendre. »
Il rit innocemment tel un enfant. Ses dents blanches brillaient.
―De plus, ce n’était pas de la flatterie, ses paroles étaient sincères.
Le terme « jeune homme agréable » lui correspond parfaitement.
Je suis sûr que c’est parce que son 2ème élément est la 【Lumière】.


Puis une entrée s’est ouverte et plusieurs membres du personnel ont apporté un cadre de porte.
Ils l’ont installé au centre de l’arène et sont immédiatement partis.
C’était une porte élégante avec des emblèmes d’anges et de dragons gravés dessus.

L’examinateur explique.
« À présent, le vainqueur Keika-sama et le n°2, Léo-sama, vont traverser le Portail Sacré des Héros ! Seuls ceux qui ont un cœur de Héros sont capables de traverser ce portail ! Léo-sama sera le Héros de réserve s’il arrivait quelque chose à Keika-sama. Il participera au tournoi de l’année prochaine ― Bien, allez-y en premier, Léo-sama. »

Léo avance bravement.
Il traverse la porte de marbre.
Et là.
*BZZZT !* La porte a tremblé et poussé un bruit sec.
Le visage de Léo devint pâle sous la surprise et le tracas.
L’examinateur hurle.
« Oooh ! Regardez-moi ça ! Léo-sama se révèle être un 【Pécheur Caché】 ! Et dire que c’était un homme si merveilleux, quel dommage ! »
« A-Attendez un moment ! Ça doit être une erreur― »
Hélas, les gardes sont arrivés en masse et traitaient Léo comme un criminel.


Je regarde et vois les détails de ce Portail Sacré.
【Détecteur d’Éléments】 : Lit l’élément des gens.

―Il a même vu qu’il avait un 2ème élément qui était la Lumière, hein.
On dirait qu’il peux voir plutôt loin.
S’il voyait mes capacités et mon statut, ça pourrait poser problème.


Je regarde ma paume avec 《Œil de la Vérité》 et invoque mon statut.
Et je l’altère.
―Car les Dieux d’un autre monde peuvent librement altérer leur statut.

—————————————-
【Statut】
Nom : Keika [Hiko-no-Mikoto]
Sexe : Homme
Âge : 20 [?]
Race : Humain [Myriade de Dieux (8 Millions de Dieux)]
Vocation : Civil [Dieu]
Classe : Maître Épéiste Niv 10 [Dieu Moine]
Élément : 【Vent】, 【Eau】, [Douce Lumière]
—————————————-
Bon, ça devrait suffire. J’ai également réécrit les valeurs de mes attributs et mon équipement pour avoir l’air normal.
Évidemment, je suis le seul à être capable de voir ce qu’il y a dans les [].


Léo a été emmené pendant que je réécrivais mon statut.
L’examinateur parle.
« Bon, ça a été un développement très choquant, mais reprenons, Keika-sama, vainqueur du tournoi, veuillez traverser le Portail Sacré des Héros ! »

J’avance et traverse tranquillement la porte.
Je marchais sans expression, mais mon cœur battait la chamade.


J’ai traversé le portail, je me tenais de l’autre côté.
Le silence planait dans l’arène.
Au bout d’un moment, la porte s’est mise à briller en vert.
L’examinateur hurle.
« Ah, magnifique ! Keika-sama possède le cœur d’un Héros splendide ! Félicitations ! Keika-sama a triomphé de toutes les épreuves, un nouveau Héros est né ! »

«Bravo !», «Je savais que tu arriverais!», «On compte sur toi, Héros-sama !»
Tous les spectateurs me félicitaient.
Je ne suis pas habitué à recevoir des éloges directs, je me sens un peu chatouilleux.


Après ça, j’ai été conduit aux sièges des VIP.
On pouvait voir l’arène d’ici. Les sièges sont au 2ème étage.
Le Roi qui avait une grande barbe et sa couronne m’y attendait..
J’ai mis un genou à terre et je l’ai salué.
Puis le Roi m’a dit de me lever. Sa voix résonnait si clairement dans toute l’audience qu’on ne pouvait pas croire qu’il est un vieil homme.
« Nouveau Héros Keika. Tu as réussi à triompher des épreuves. À compter de maintenant, poursuis ton entraînement, aide le peuple qui souffre des attaques des monstres, et cherche des indices sur le Roi Démon. Deviens un véritable Héros et sauve ce monde des griffes du Roi Démon ― Accepte ceci. »
Le Roi a tendu une médaille d’argent de la taille de la paume d’une main. Elle est attachée à une chaîne.
Je me suis agenouillé et il a mis la médaille autour de mon cou.

Je regarde la médaille.
【Emblème de Héros】 : Donne le droit d’enquêter sur tout ce qui concerne le Roi Démon – Donne un droit de juridiction sur tout ce qui concerne le Roi Démon – Donne le droit de proclamer une sentence sur tout ce qui concerne le Roi Démon – Permet de se procurer localement les biens nécessaires – Permet d’aller dans tous les lieux – Rend exempté de toutes les taxes – Accorde l’arbre de compétences des Héros.

Avec ça, je suis autorisé à faire n’importe quoi dans les situations impliquant le Roi Démon.
Si je soupçonne quelqu’un d’être un pion du Roi Démon, je peux entrer chez lui, fouiller le bâtiment, confisquer ses biens et ses herbes médicinales, et même le tuer sur place si je trouve une preuve, tout est permis.
―Et comme je suis un Dieu, je peux falsifier toutes les preuves que je veux.


J’endure mon envie de sourire et baisse la tête.
« Merci, Votre Majesté. J’exercerai toute ma puissance pour vaincre le Roi Démon. »
« Hmm… nouveau Héros, puis-je voir ton visage de plus près ? »
« Hmm ? Oui, bien sûr. »
Je lève mon visage.
Le Roi m’a regardé droit dans les yeux. Son regard transparent donnait l’impression qu’il regardait ce qu’il y avait au fond de moi.
Puis il a poussé un léger soupir. Une lumière de déception vacillait dans les yeux qui me regardaient.
« Tu as un beau visage. Fais de ton mieux en tant que nouveau Héros. Voici une allocation de 50 pièces d’or. »
Il m’a passé une grosse bourse.
Ça n’a pas l’air d’être des petites pièces d’or, si c’est 50 grandes pièces d’or, alors ça fait 5 000 000 ¥, hein.
« Merci, Votre Majesté. »
« Voilà qui conclut le tournoi ; beau travail, tout le monde. Il ne nous reste plus que les célébrations. »
*Clap clap clap*, des grands applaudissements résonnaient. Il y avait même quelqu’un qui a sifflé.

Je sentais quelque chose d’étrange dans le comportement du Roi, mais pour le moment, j’ai répondu à leurs applaudissements en leur faisant des signes.


J’ai eu droit à un défilé jusqu’à l’auberge.
Des gens s’étaient rassemblés des deux côtés de la rue principale pour me féliciter.
« Bien joué ! », « Merci ! », « J’ai gagné gros ! »
Ils disaient tout ce qu’ils voulaient.

Un vieil homme couvert de bandages a avancé le long du chemin.
« Merci de m’avoir vengé. »
« Hmm ? Ah, le vieux boulanger. J’ai juste fait ce qu’il fallait faire. »
« Vous êtes bel et bien un Héros-sama. »
Le vieil homme a baissé la tête à plusieurs reprises.

Maintenant que la ville est au courant que Gaff, qui causait des problèmes, était un bandit, mon évaluation en tant que son vainqueur a atteint des sommets.
Combiné au fait que je suis devenu le Héros, il n’y a plus personne dans la capitale royale qui ne connaît pas mon nom.
―Fumu. Si je veux être davantage connu, je dois résoudre les problèmes en dehors de la capitale royale et laisser les rumeurs se répandre dans les villes.

J’ai besoin de grands exploits pour rassembler suffisamment de respect pour devenir un Dieu. Cependant, ces exploits ne peuvent pas être réalisés en tuant secrètement le Roi Démon sans que personne ne soit au courant, mais en faisant beaucoup de choses que les gens peuvent voir.
Ça a pris plus de temps que prévu, mais les conditions pour devenir un Dieu ont enfin été remplies.
« Bon, il est temps de partir… »
Ayant entendu mon murmure, Celica, qui marchait à côté de moi, a secoué ses cheveux blonds en souriant.


Quand nous sommes revenus à l’auberge, la taverne au rez-de-chaussée était devenue un lieu de fête.
Les chaises ont été enlevées, il n’y avait plus que les tables disposées en tant que buffet.
Même les gens du voisinage sont entrés.
Le vieil homme est sorti de la cuisine et m’a parlé.
« Keika ! Vous avez réussi ! Mes yeux ne m’ont pas trompés. Allez, venez manger ! Buvez également tout votre soûl ! »
« Merci, le vieux. »
« C’est rien ! »
Le vieil homme est retourné dans la cuisine en riant de bon cœur.

Lapisia court vers moi avec ses couettes bleues qui voletaient derrière.
« Protégé Mīnya ! »
« Ouais. Beau travail. »
Je lui avais demandé de veiller sur Mīnya car il y aurait eu des problèmes s’ils l’avaient prise en otage. Lapisia est une enfant, mais elle est surpuissante car elle est une Déesse.
Je lui ai caressé la tête, elle a plissé ses yeux dorés sous le confort et elle s’est mise à rire.
« Travaillera plus dur ! »
« Bel esprit. Travaille dur en étudiant bien après manger. »
« Uuu… t-travaillera dur… »
Ses yeux se sont arrondis et ses épaules sont tombées. Son petit corps devenait progressivement plus petit.
Je grimace et retire ce que j’ai dit :
« Non, pas besoin d’étudier aujourd’hui. Tu peux manger et jouer. »
« Vraiment !? Adore Keika ! »
Lapisia m’enlace. Ses bras minces arrivent pile à me prendre entièrement. Son petit corps plat me colle de près, elle me donne chaud.
« Allez allez, mangeons. »
« D’accord ! »
Lapisia se dirige vers les tables en secouant ses couettes bleues.


Après ça, j’ai mangé et bu tout en étant félicité par beaucoup de gens.
Celica restait modestement à mes côtés.
Quand la boisson et la nourriture commençaient à manquer, elle en rapportait avant que je demande.
Elle était constamment en train de sourire. Ses yeux bleus qui me regardaient étaient humidifiés par la joie.
Celica ne disait rien, mais j’ai l’impression que c’était elle qui me félicitait le plus ; étrangement, ça me rendait heureux, je ne pouvais pas m’empêcher de sourire.


Tard dans la nuit.
Celica et moi sommes seuls dans une chambre de l’auberge.
La fête dans la taverne au rez-de-chaussée continuait, on entendait parfois Lapisia en train de chanter. On dirait qu’elle s’amuse autant que possible.

Celica était assise à côté de moi sur le lit et me parlait joyeusement :
« Félicitations, Keika-sama. J’ai toujours cru que vous deviendriez un Héros. »
« Désolé pour tous les problèmes que j’ai causés ― Ah, c’est vrai. »
J’ai sorti la bourse du Roi que j’avais mise dans ma poche.
« J’ai utilisé pas mal de tes économies, Celica. Prends ça en compensation. »
« Oh ! C’est à vous, Keika-sama. Mes affaires vous appartiennent, Keika-sama ― et m… moi aussi. »
Elle a dit la dernière partie à voix basse. Son visage rougit alors qu’elle baisse la tête.
Je lui caresse la tête. Ses cheveux blonds sont vraiment confortables sur mes doigts.

« Ne dis pas ça. Je te laisse veiller sur elle. »
« Oui, je comprends. Je serai votre porte-monnaie, Keika-sama. »
« Je compte sur toi ― Et donc, c’est 50 grandes pièces d’or, hein. »
« Non, il semble qu’elles ne le sont pas. »
« Hein ? Tu ne vas pas me dire que ce sont des petites pièces d’or ? »
Face à ma question, Celica a sorti une pièce d’or de la bourse en question.
Ses petites doigts tiennent une pièce d’or dont la taille ne m’est pas familière.

« Le Roi offre des pièces d’or moyennes en récompense. Elles valent chacune 4 petites pièces d’or. »
L’information à leur sujet est arrivée quand j’ai regardé avec les Yeux de la Vérité. Elles valent 20 000 ¥/pièce.
« Quoi ! Ça aurait dû être des grandes pièces d’or ! »
« Il semble qu’autrefois, ils donnaient des grandes pièces d’or, mais leurs finances ont fini par être serrées. Mais les 50 pièces d’or sont une coutume, ils ne pouvaient pas changer cela, alors ils ont créé ces pièces d’or commémoratives. »
« Je vois, une réduction des coûts, hein… je ne les ai jamais vues parce que ce sont des pièces d’or commémoratives qui ne sont pas mises en circulation, hein. »
« Oui. De plus, les petites et les grosses pièces d’or sont plus faciles à utiliser… »
Celica a affiché un sourire troublé.
Mais bon, j’ai gagné 1 million de yen gratuitement, considérons ça comme une bonne chose.

Alors que Celica range la pièce d’or, je lui dit soudainement :
« Désolé pour aujourd’hui. Je t’ai utilisée comme leurre. »
« Non, c’est un honneur d’avoir pu vous aider. »
« Tu n’avais pas peur ? »
« Je… »
Celica rit timidement comme si elle ne pouvait pas répondre.
Ce comportement était mignon, j’ai instinctivement enlacé sa petite épaule. Ses cheveux blonds se balançaient en brillant.
Celica s’est blottie contre moi tout en poussant un doux soupir.
« Auuu… »
« Il y aura peut-être un meilleur moyen. Je te garderai davantage en sécurité la prochaine fois. »
« Non, ce n’était rien. Vous pouvez continuer de m’envoyer dans des situations dangereuses. Être votre force suffit largement à me rendre heureuse, Keika-sama. »
Celica pousse son visage contre ma poitrine comme un chat. Sa chaleur s’est transmise en moi.
« Merci. »
« Rien que ce mot me rend heureuse… »
« Reste à mes côtés pour toujours. »
Je ne sais pas pourquoi, mes Celica me regarde avec des yeux bleus hébétés.
Puis ses joues rougissent progressivement, et elle hoche la tête avec un sourire sur tout son visage.
« Oui, Keika-sama ! »

Le son de la fête pouvait s’entendre de loin.
Je continuais d’étreindre le doux corps de Celica qui se penchait vers moi tout en sentant le bruit de la taverne au loin.

Astuce:

Cliquer sur l'image Yuusha no Furi mo Raku Janai — Riyuu ? Ore ga Kami Dakara 21 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.