Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 96

Chapitre 96: Instructeur Hong Xi

« Par hasard, sauriez-vous quelle est l’intuition martiale de Ling Sen ? » Ne connaissant pas grand-chose au sujet de ces états de l’être, Lin Ming souhaitait en apprendre un peu plus.

« Je ne sais pas grand-chose, seulement que son intuition martiale se nomme Ashura. J’imagine que c’est en rapport avec les concepts de la mort et de l’action de tuer. Accessoirement, il serait capable d’y accéder à sa guise, ce qui explique que sa force ait progressée si rapidement. Ling Sen surpasse largement l’apprenti junior Ta Ku qui est second dans le classement. Pourtant, sa cultivation est en réalité inférieure à celle de ce dernier. Apprenti junior Ta Ku en est déjà à l’étape du Façonnage Osseux, alors qu’apprenti junior Ling n’en est qu’au sommet du Renforcement Musculaire. »

C’était donc cela… il apparaissait que de nombreux types d’intuitions martiale existaient, variant d’un individu à un autre. Lin Ming se demanda immédiatement ce que valait son intuition martiale « ésotérique » comparée à « Ashura » de Ling Sen.

Alors qu’il retournait à sa résidence, Lin Ming eut l’impression que son corps était aussi léger qu’une hirondelle. Les trois heures et demi d’entraînement intensif ne lui avaient laissé aucune sensation de fatigue. Eclair Lunaire qu’il transportait sur son dos lui apparut également légère, n’impactant en rien sa capacité à se mouvoir.

Je n’ai pas été capable d’atteindre le deuxième échelon de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial cette fois-ci, mais je sens que je m’en suis approché. Je ne devrais pas avoir de mal à y arriver si je réussi à rentrer de nouveau dans cet état mystérieux. A partir de là, ma force fera un bon en avant et je ne serai plus si éloigné de Ling Sen.

La force est mon point fort parce que je pratique les Vertus Chaotiques des Méridiens de Combat, mais la force ne fait pas tout lorsqu’il s’agit de combattre. Je me demande quel est le point fort de Ling Sen. Et s’il est capable d’entrer dans l’intuition martiale Ashura quand il le souhaite, quand est-ce que je pourrai atteindre mon intuition martiale ésotérique à ma guise ?

Tandis que le niveau de cultivation de Lin Ming progressait à grandes enjambées, Zhu Yan n’était pas en reste et s’entraînait comme un acharné. Ce n’était pas exagéré de dire qu’il allait vivre le combat le plus important de sa vie face à Lin Ming dans un mois.

Il ne pouvait pas se permettre de perdre.

Zhu Yan empoignait une épée longue de ses deux mains, et la lumière que dégageait cette dernière se réverbérait telle une toile d’araignée partout alentour. Face à lui, les soldats dorés constitués d’énergie explosaient les uns après les autres à mesure qu’ils approchaient. Des sept matrices mortelles majeures du métal, du bois, de l’eau, du feu, de la terre, du vent et du tonnerre, il s’agissait de celle du métal. C’était le Hall des Soldats Dorés !

Les ennemis qui apparaissaient dans la Matrice des Dix Mille Morts ou l’Eclatante Pagode n’étaient que des spectres illusoires. Vous pouviez vous faire mettre en pièce à l’intérieur de la matrice que votre corps resté en dehors n’en subirait rien. Mais il en était bien autrement avec les sept matrices mortelles majeures, il s’agissait de véritables matrices mortelles. Tous les soldats dorés possédaient une véritable forme physique constituée d’énergie.

Quiconque n’étant pas assez précautionneux dans ces sept matrices mortelles risquait d’être blessé.

La matrice en elle-même disposait d’un certain degré de conscience limité lui donnant la capacité d’apprécier la situation en son sein. Ce qui lui permettait de mettre fin aux assauts si elle jugeait que cela devenait périlleux. Néanmoins, ce n’était pas infaillible et il était arrivé à plusieurs reprises que des individus y soient blessés, et même que certains y trouvent la mort par accident.

Evidemment, très peu de gens y avaient péris. Par conséquent, le Hall des Soldats Dorés n’était pas aussi efficace que l’Ashura de Ling Sen pour expérimenter la réalité de la mort et pour s’entraîner.

« Il est vraiment féroce ! Parvenir à persister aussi longtemps au dixième niveau de difficulté, quelle prouesse ! Cela fait déjà trois quart d’heure. La matrice ne montre aucun signe de ralentissement ou de baisse de régime, ce qui veut dire qu’apprenti senior Zhu n’est pas blessé et qu’il a encore de la véritable énergie à revendre ! »

« Et dire que Lin Ming espère le vaincre dans un mois… cela m’étonnerai bien ! »

« Mm, ce Lin Ming est vraiment un génie monstrueux, mais apprenti senior Zhu n’est pas non plus un épi de blé qui attend gentiment de se faire faucher. D’ailleurs, à mon avis c’est lui qui l’emportera. C’est le dixième niveau de difficulté ! Imagine, à sa place je me serais fait tuer instantanément ! »

Les jours passèrent ainsi les uns après les autres. L’effet de l’annonce du match entre Zhu Yan et Lin Ming ne désemplissait pas, pas plus que le désordre qui l’accompagnait ; l’attente était intense.

Des phénomènes surprenants commencèrent à survenir à la Maison Martiale des Sept Véritables. Le set de manuels d’entraînement que Lin Ming avait choisi était soudainement devenu populaire. Il y avait désormais quatre noms d’inscrits pour la technique des Fondements de la Lance et trois pour celle des Fondements des Déplacements. Impressionnés par les performances de Lin Ming, quatre jeunes disciples du Hall de la Terre s’étaient mis à utiliser une lance.

Toutefois, personne ne s’attarda sur la compétence martiale de Lin Ming, le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps.

Tout simplement car ces nouveaux disciples n’avaient pas eu l’occasion de voir Lin Ming l’utiliser.

La compétence martiale du Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps était supérieure à une autre de haut niveau du degré terrestre. Sans parler du fait que soixante-dix pour cent du contenu était manquant, elle aurait été extrêmement difficile à exercer ; et cela quand bien même elle eût été complète. Si Lin Ming parvenait vraiment à maîtriser une telle compétence, alors le terme de génie monstrueux ne suffirait plus à le décrire.

Face à ces jeunes disciples, l’aîné responsable du dépôt de la Maison Martiale ne pouvait qu’acquiescer avec un sourire forcé. Leurs choix n’étaient motivés que par ce qu’il voyait en Lin Ming, un idéal lointain. Le proverbe disait que l’amour pour une personne s’étendait jusqu’au corbeaux sur son toit. Ces « adorateurs » essayaient de se calquer sur leur modèle. Cependant, la force de Lin Ming ne venait pas de son arme ou de son set de manuels, mais de lui-même. Parmi tous les jeunes disciples qui choisiront une lance pour faire comme Lin Ming, combien d’entre eux seront capable d’en déployer toute la gloire comme lui ?

Tôt dans la matinée, l’air était riche et une légère brise soufflait. Lin Ming tenait Eclair Lunaire d’une seule main par l’extrémité de la hampe, le bras tendu à l’horizontal sur le côté et les yeux fermés. Il ouvrit son esprit à son environnement, aux arbres et aux montagnes, atteignant un calme et une sérénité intérieure parfaite.

Lin Ming avait réalisé qu’il ne pouvait pas plus utiliser de Pilule du Rassemblement de l’Âme de haut niveau que de pierre de véritable énergie pour l’aider à comprendre cet état ésotérique découlant de son inspiration martiale.

Soudainement, quittant cet état de sérénité, Lin Ming ouvrit les yeux. Il venait de sentir la présence de quelqu’un. Il avait beau être dans la Maison Martiale des Sept Véritables et en sécurité, Lin Ming restait vigilant. Après tout, il s’était fait de trop nombreux ennemis pour ne pas faire attention.

« Mm, tu es bien alerte », résonna dans les oreilles de Lin Ming une voix profonde et énergique venant des environs. Un homme en armure rouge et portant une lance apparut tel un fantôme et vint atterrir sur le fer de lance d’Eclair Lunaire.

La lance se courba aussitôt mais Lin Ming parvint à la garder droite et continua de la tenir avec fermeté.

« Quelle force ! » s’exclama l’homme.

« Instructeur Hong ? » interrogea Lin Ming avec un brin de surprise. La personne qui venait d’atterrir sur la pointe de sa lance n’était autre que son instructeur du Hall de la Terre, Hong Xi.

« Tu m’as vraiment fait honneur à la Matrice des Dix Mille Morts. Tu termines soixante deuxième et tu défies Zhu Yan ! Tu es vraiment téméraire ! »

« Merci pour le compliment instructeur Hong. Mais concernant Zhu Yan, je ne suis pas convaincu de pouvoir le battre », lui répondit Lin Ming.

« Mm, ce Zhu Yan n’est pas quelqu’un de simple. Ses capacités étaient proches de celles de Wang Yanfeng lorsqu’il a rejoint la Maison Martiale des Sept Véritables. Quoiqu’il soit largement inférieur à ton talent colossal, cela fait désormais deux ans et demi qu’il est à l’école. Il a grandement progressé depuis cette époque, d’un niveau similaire à Wang Yanfeng jusqu’à son classement actuel. Zhu Yan se retrouvera inévitablement dans le top dix d’ici un an ou deux, lorsque Ling Sen et d’autres comme lui quitteront la Maison Martiale, voir même dans le top cinq. Ton adversaire est donc un candidat futur pour les cinq premières places du classement. Tu t’es choisi un adversaire coriace ! »

Lin Ming savait pertinemment pourquoi Hong Xi lui disait tout cela. Il lui répondit :

« Instructeur Hong, j’ai bien conscience de la force de Zhu Yan. Tout autant que je sais à quel point il va être difficile de le surpasser en un mois. C’est juste que, lorsque le condisciple aîné supérieur m’a demandé qui est-ce que je voulais défier, un désir intense de choisir Zhu Yan est apparu dans mon cœur. Ne voulant pas le réfréner, j’ai décidé de suivre ma nature et de défier Zhu Yan. »

« Ahah, c’est bien ! Quelle spontanéité ! Ceux qui empruntent la voie des arts martiaux doivent toujours suivre leur nature et écouter ce que leur dicte leur cœur. Tes méridiens ne seront véritablement libres et ta véritable énergie sans entrave que si tu es en accord avec toi-même et que tu n’as pas à regretter tes décisions. Tu as fait le bon choix ; c’est audacieux ! A compter d’aujourd’hui, je t’enseignerai les arts de la lance ! En tant qu’instructeur, je ne laisserai pas un seul de mes disciples perdre un duel ! »

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 96 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.