Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 88

Chapitre 88: Le coup final

Lin Ming retomba alors parmi le groupe de bêtes féroces et, avant même qu’il n’ait repris son souffle, toutes celles qui se trouvaient dans son périmètre immédiat furent tuées.

« Vlan ! » Un coup parti et la lance en fer violet noirâtre se courba comme la lune. Une imposante bête féroce d’un millier de jins fut coupée en deux et le sternum d’un artiste martial explosa, laissant les organes internes se répandre au sol.

Mais le nombre de bêtes féroces était trop important et leurs attaques trop brutales. En plus de cela, des artistes martiaux apparaissaient et disparaissaient avec fourberie depuis des angles difficiles à prévoir. Après cette frappe, Lin Ming reçut deux blessures supplémentaires ; dont une épée qui lui transperça l’estomac.

Si ce n’est grâce à l’étape de l’Entraînement des Entrailles et au fait que de la véritable énergie avait imprégnée tous ses organes à la Chute du Bassin Glacial, alors cette épée qui venait de lui traverser le ventre lui aurait fait perdre la quasi-totalité de sa capacité à combattre.

La pression est trop importante ! se dit Lin Ming dont le corps était couvert de sang, de celui de ses ennemis comme du sien. Eclair Lunaire à l’apparence violet noirâtre brillait désormais d’une lueur cramoisie. Toutefois, la lance ayant subi un traitement particulier, la hampe ne glissait pas et il était toujours capable de la tenir fermement.

Des cinq ennemis qui apparurent pour remplacer ceux que Lin Ming avait tués un peu plus tôt, l’un d’eux était à l’étape du Façonnage Osseux.

« Lin Ming a l’air au plus mal. Je ne pense pas qu’il soit capable de tenir au-delà du quatrième bâton d’encens », dirent certains des disciples qui regardaient l’évaluation.

Le quatrième bâton d’encens en question était presque consumé, mais Lin Ming venait déjà de tousser ; il était visiblement blessé.

C’était déjà difficile de tenir au milieu d’un groupe d’ennemis, mais une fois blessé, les capacités aux combats prenaient un sacré coup et la perspective d’y laisser sa peau devenait de plus en plus réelle.

« Il a déjà échoué à satisfaire les attentes les plus folles, mais il devrait tout de même parvenir à avancer dans le top cent. »

« Mmm. Ça reste un nouveau disciple après tout ; il semblerait que quatre bâtons d’encens soit sa limite. »

Tout le monde parlait avec moins d’entrain, d’excitation et de surprise. Lorsque quelqu’un avait pour habitude de créer des miracles et de constamment repousser les limites, ces miracles étaient rapidement considérés comme acquis.

Et par conséquent, si le miracle ne se produisait pas, son résultat pouvait bien être largement supérieur à celui des autres qu’il ne recevrait aucune acclamation, mais plutôt des huées.

Par exemple, si la légende de Ling Sen l’inébranlable numéro un venait à être brisée par quelqu’un, alors sa position diminuerait grandement dans l’estime des autres. Et cela même s’il restait l’un des plus grands maîtres de la Maison Martiale. Son brillant halo de gloire s’évanouirait quasi instantanément et l’on commencerait à parler dans son dos, laissant entendre qu’il n’était finalement pas si fort que ça et ainsi de suite.

Le quatrième bâton d’encens acheva doucement de se consumer et, lorsque la dernière étincelle retomba en cendre, le cinquième bâton fut allumé.

Quatre bâtons avaient ainsi brûlé.

Au même moment, à l’intérieur de la Matrice des Dix Mille Morts, Lin Ming avait déjà reçu douze blessures, dont trois ayant atteint ses organes internes. Il avait la chance d’avoir atteint l’étape où l’on était capable de respirer comme un serpent et d’avoir le support de la Perfection du premier échelon de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial, sans quoi il eût été incapable de continuer le combat.

« Meurs ! »

Lin Ming brisa les jambes d’un artiste martial d’un balayement avec Eclair Lunaire et, s’élançant en avant, il le frappa à la poitrine d’un coup de poing. Il n’utilisa pas le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps pour préserver sa véritable énergie. Néanmoins, c’était un coup de poing avec une puissance de plus de quatre mille jins qui impactait directement au niveau du sternum, et le cœur de l’artiste martial ainsi heurté s’arrêta net. Il s’effondra au sol et mourut en tremblant violemment.

A cet instant, un énorme rugissement retenti. Un spectre illusoire gigantesque apparut dans le monde de la matrice. Lin Ming tourna la tête dans cette direction et vit, à une grosse vingtaine de mètres, un monstre ayant l’apparence d’un ours et mesurant près de trois mètres de haut. Son corps massif était recouvert d’une épaisse fourrure noire et devait probablement peser plusieurs milliers de jins.

Bête féroce de troisième niveau !

Lin Ming laissa échapper un soupir. Quoique cet ours géant fût des plus faibles parmi les bêtes féroces de son rang, il n’en était pas moins une bête féroce de troisième niveau. Cela signifiait qu’il correspondait au moins à un artiste martial ayant atteint le large succès du Façonnage Osseux.

Avec sa force actuelle, Lin Ming était incapable de faire quoi que ce soit à ce genre d’adversaire. De plus, cela signifiait que les prochains adversaires à apparaître seraient désormais au moins tout aussi dangereux.

Lin Ming savait pertinemment qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps.

Il tourna alors à nouveau la tête, cette fois en direction du chevalier en armure de fer noir avec lequel il avait déjà échangé de nombreux coups. Lin Ming pointa sa lance vers lui et se précipita dans sa direction.

Sa véritable énergie s’accumula dans tout son corps ; il était tel un cheval lancé au galop. Dans son élan, toutes les petites unités de son corps commencèrent à respirer en rythme. La véritable énergie de Lin Ming se mit à vibrer de plus en plus énergiquement.

Sous l’effet des vibrations intenses, ses muscles gonflèrent. Le bras qui tenait sa lance s’était élargi de plusieurs centimètres et l’on pouvait voir les veines ressortir sous la peau. Dans un bruit de déchirure, les coutures de ses vêtements se rompirent et ces derniers tombèrent autour de lui. Lin Ming était semblable à une étoile filante.

Le chevalier en armure leva sa hallebarde bien haut et la laissa s’abattre devant lui. Lin Ming ne chercha pas à esquiver ou à se dérober face à cette froide hallebarde. Il attendit la demi-seconde près en suivant la hallebarde fendre l’air et il concentra sa véritable énergie dans ses jambes et ses pieds. Les vibrations intenses de véritable énergie désintégrèrent le sol sur son passage ; chacun de ses pas faisant exploser la roche dont des morceaux volaient dans les airs. Il avait atteint l’apex de sa vitesse et alla encore au-delà. Ils formaient, lui et sa lance, comme un carreaux d’arbalète qui fondait sur le chevalier en armure de fer noir.

« Bam ! »

Lin Ming arriva brusquement devant le chevalier avant que sa hallebarde n’ait achevé sa course, frappant vers l’avant avec Eclair Lunaire.

« Le Dragon Impérial Surgit des Flots ! »

La lance transperça, de bas en haut, la jugulaire du cheval en traversant son armure pour continuer sa course directement à travers la poitrine du chevalier.

L’armure de ce dernier fut broyé comme du papier sous l’impact des vibrations écrasantes. Le fer de lance d’Eclair Lunaire ressorti dans son dos, lui transperçant ainsi toute la poitrine. Les vibrations déferlèrent sauvagement dans son corps qui se mit à trembler violemment. Le chevalier commença à régurgiter du sang par la bouche et vint s’écraser au sol où il mourut immédiatement. Les vibrations de la véritable énergie de Lin Ming lui avaient broyé l’ensemble de ses organes.

Cependant, Lin Ming venait d’épuiser toute sa véritable énergie en une seule respiration avec ce dernier assaut meurtrier contre le chevalier en armure de fer noir. Ses propres muscles furent eux-mêmes incapable de résister à l’intensité des vibrations de la véritable énergie, et Lin Ming subit des dégâts dans l’ensemble de son corps. Au point qu’il lui était difficile de se mouvoir, alors qu’un groupe important de bêtes féroces fondaient sur lui depuis toutes les directions. Le combat s’arrêtait là pour lui.

Autour de l’autel de la Matrice des Dix Mille Morts, Lin Ming toussa une nouvelle fois. Son teint pâlit et il fut éjecté.

Trois personnes étaient encore en train de combattre au sein de la matrice. Le niveau des participants de ce mois-ci était bien supérieur à celui de la précédente guerre du classement.

« Un tout petit peu plus que quatre bâton d’encens, un rien meilleur que ce à quoi je m’attendais. Quel est son classement ? » dit Murong Zi plein sourire en riant. Elle se tourna en direction de la Pierre du Classement.

« Gu Yu qui est à la quatre-vingt neuvième place est encore à l’intérieur. Lin Ming ayant été éliminé avant lui, il ne devrait pas dépasser, au mieux, la quatre-vingt dixième place. »

« Mmm, ce doit être quelque chose comme ça… »

L’audience fut prise par des discussions animées, et chacun commença à se concentrer sur les changements de la Pierre du Classement. Zhu Yan était parmi la foule mais faisait la sourde oreille. Il était focalisé sur la Pierre du Classement, son visage tel un lac sombre à l’apparence lugubre.

Les informateurs mandatés par les princes étaient tout autant concentrés sur la Pierre du Classement. C’est pour cette raison qu’ils étaient là aujourd’hui. Certains d’entre eux avaient même déjà préparé leur talisman de transmission sonore.

Alors que la plupart des gens regardaient la ligne comprenant les rangs quatre-vingt-dix à cent, la sixième ligne de la Pierre du Classement fluctua. Ce changement mineur et simple était destiné à rentrer dans l’histoire de la Maison Martiale des Sept Véritables, voir même du Royaume du Grand Avenir tout entier.

Lin Ming, soixante-deuxième place !

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 88 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.