Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 87

Chapitre 87: Tout balayer sur son passage

« Je me demande combien de temps ce Lin Ming va être capable de tenir à l’intérieur. »

En dehors de la Matrice des Dix Mille Morts, toute l’attention était concentrée sur Lin Ming. De sorte que certains disciples du Domaine Céleste qui participaient à la même série que lui furent ignorés.

« Il tiendra au moins le temps de quatre bâtons d’encens, peut-être même jusqu’à la moitié du cinquième. Zhang Cang est capable de tenir trois bâtons et demi. Considérant que Lin Ming l’a battu, il va forcément entrer dans le top cent. Même le top quatre-vingt-dix ou quatre-vingts n’est pas impossible ! »

« C’est sûr que le top cent n’est pas un problème, mais c’est une autre affaire d’atteindre le top quatre-vingts. Les places qui approchent des disciples du Domaine Céleste sont durement disputées. Entrer dans le top quatre-vingts permet de défier l’un des disciples du Domaine Céleste pour tenter de lui prendre sa place. »

« Si c’est vrai, c’est inhumain pour quelqu’un d’être capable d’y entrer après seulement un mois passé à la Maison Martiale des Sept Véritables ! »

« Certaines personnes ont atteint le top quatre-vingt-dix au cours de leur première Guerre du Classement, mais en ayant déjà au moins une vingtaine d’années. Tout simplement car ils étaient incapables de rejoindre la Maison Martiale plus tôt. Aussi loin que je sache, jamais quelqu’un de quinze ans n’a réussi à prendre place dans le top cent lors de sa deuxième tentative au cours des cents dernières années. »

« Mmm, il n’y a que Qin Xingxuan qui en avait les capacités, mais elle a directement été promue disciple principal… ce qui fait que ça n’a plus grand-chose à voir avec nous… »

Un premier bâton d’encens se consuma entièrement, puis deux, puis trois…

Le visage de Lin Ming devint fort rouge lorsque le quatrième bâton d’encens s’alluma.

« Mmm, quelque chose ne va pas. Il semblerait que Lin Ming ne parvienne pas à tenir encore longtemps. Si ça continue comme ça il n’atteindra peut-être même pas le top cent, ce n’est que le quatrième bâton d’encens. »

La perception de Murong Zi était très développée. Elle avait réussi à voir au travers de la lumière translucide de la matrice pour voir clairement la situation de Lin Ming. Sa respiration apparaissait quelque peu désordonnée ; c’était la manifestation d’une consommation de véritable énergie trop importante.

Bai Jingyun fronça les sourcils. Tout le monde s’attendait à ce qu’il parvienne à tenir jusqu’au cinquième bâton d’encens, mais cela semblait désormais incertain. Peut-être avait-il déjà atteint sa limite après quatre bâton d’encens ?

« Lin Ming vient d’être affaibli, peut-être a-t-il été trop imprudent au début et qu’il a été blessé ? »

Quelqu’un qui viendrait à être blessé dès le départ aurait à consommer davantage de force et d’énergie pour se maintenir tout au long du combat. Une blessure entraînant une hémorragie était extrêmement fatale. Dans des conditions pareilles, il pouvait arriver que le rang d’un artiste martial ne progresse pas sur la Pierre du Classement ; voir même qu’il chute, entraînant alors une diminution des ressources qu’il recevait chaque mois. Par conséquent, tous ceux qui prenaient part à la Guerre du Classement veillaient à garder cela à l’esprit en restant vigilant pour éviter au maximum de commettre des erreurs.

« Parvenir à ne pas se faire blesser trop rapidement est aussi un aspect de la force tu sais. Je pense que ce Lin Ming n’est tout simplement pas aussi fort que tu le penses », ajouta Murong Zi peu convaincue par Lin Ming. On lui répétait à l’envie depuis sa plus tendre enfance qu’elle était un prodige. Comment pouvait-on désormais la comparer à un si jeune garçon ? Elle restait dubitative.

« Oh ? Pas si fort ? Bon, très bien, si la force de lin Ming est si ridicule que ça et qu’il ne parvient à tenir que le temps de quatre bâton d’encens, alors peux-tu me dire combien de temps tu étais capable de tenir lors de ton deuxième mois à la Maison Martiale des Sept véritables ? »

Murong Zi ne trouva rien à redire. Elle n’avait pas été capable d’atteindre le top cent cinquante lors de sa première évaluation. Pas plus qu’elle n’était parvenue à atteindre le top cent quarante lors de la deuxième. La performance de Lin Ming était sans commune mesure avec la sienne. Elle tourna tout simplement la tête pour regarder vers l’autel en faisant mine de n’avoir rien entendu.

En pratique, c’est lors de la fin de l’année que les disciples réalisaient les progressions dans le classement les plus notables. Tout simplement car c’était à cette période que les plus âgés, qui étaient souvent bien classés, quittaient l’école. Le classement s’en voyait naturellement modifié, les places vacantes étant récupérées par les autres disciples.

Par conséquent, même si un disciple avait une force décevante, son classement augmentait naturellement aussi longtemps qu’il restait à la Maison Martiale.

Voyant Murong Zi réagir d’une manière aussi puérile, Bai Jingyun sourit et n’en ajouta pas davantage. Même si Lin Ming n’était pas capable d’aller au-delà du quatrième bâton d’encens et d’atteindre le top cent, c’était déjà un résultat dont il pouvait être très fier. Le nombre de disciples de la Maison Martiale des Sept véritables ayant été capables de faire aussi bien se comptaient sur les doigts d’une seule main.

« Il semblerait que Lin Ming ne puisse pas tenir bien plus longtemps », dit Ta Ku à Ling Sen en se grattant le menton.

« Mmm, il n’empêche que quatre bâtons d’encens reste un résultat exceptionnel. »

« Hehe, bien évidemment. Il utilise une lance, et pas n’importe quel type de lance, une lance lourde ! La lance de Lin Ming possède sûrement un style de combat épique et magistral. C’est une manière féroce de tuer ses adversaires lors de combats avec de nombreux ennemis. Toutefois, peu de personnes osent se battre de la sorte, parce que sa consomme trop de force et d’énergie. Même en utilisant une lance, au sein de la Matrice des Dix Mille Morts, les gens ont tendance à essayer de gagner du temps pour récupérer et ils n’osent pas se battre sans discontinuer. Les ennemis apparaissent constamment les uns après les autres, toujours plus forts. »

Ta Ku utilisait un bâton et, bien que ce soient deux armes différentes, l’approche était similaire. Il connaissait naturellement les avantages et inconvénients de ce type d’arme.

« Attendons de voir jusqu’où Lin Ming peut tenir. »

A l’intérieur de la Matrice des Dix Mille Morts, la lance de Lin Ming envoya voler en arrière un artiste martial maniant une épée. Le visage de ce dernier était recouvert de sang. Ah, je pense qu’il ne se relèvera pas ! se dit Lin Ming.

Un chevalier s’approchait face à lui. Portant une armure de fer noir, il chevauchait un cheval de guerre bardé d’une plate complète, et son visage dégageait une prestance qui en imposait.

C’était un artiste martial à l’étape du Façonnage Osseux !

Lin Ming donna un coup en arc de cercle dans un groupe d’ennemis. Être capable d’éliminer un ennemi en un seul mouvement était déjà très rentable, mais Lin Ming ne se contentait pas de cela et il en tuait plusieurs à chaque fois.

C’est ainsi qu’un artiste martial au Façonnage Osseux apparaissait alors que le troisième bâton d’encens venait seulement d’être allumé.

C’était un niveau de cultivation supérieur à celui de Lin Ming de deux étapes complètes.

Ils avaient déjà échangé de nombreuses attaques. Le chevalier en armure de fer noir était puissant et se déplaçait avec aisance depuis son destrier. Lin Ming était incapable de prendre l’avantage lorsque ce cheval géant le chargeait au galop.

Les talents de la Maison Martiale des Sept Véritables étaient généralement capables d’affronter un adversaire qui les devançait d’une étape. Par exemple, Zhang Cang qui était au sommet de la troisième étape de la Transformation du Corps pouvait affronter un adversaire au sommet de la Quatrième Etape.

Mais même parmi tous ces talents de la Maison Martiale, Lin Ming était encore capable d’affronter un adversaire le devançant d’une étape. Il avait vaincu Zhang Cang en étant seulement à l’ouverture de la troisième étape de la Transformation du Corps. Ce chevalier était à l’ouverture du Façonnage Osseux et Lin Ming était tout juste capable de se battre sur un pied d’égalité avec lui. Avec autant d’ennemis autour de lui, Lin Ming n’était pas capable de tourner à son avantage le fait que ses ennemis fussent des spectres illusoires. Leur esprit inflexible et leurs méthodes d’attaques qui répondaient quasi systématiquement au même schéma comportaient de nombreuses faiblesses, mais à l’heure actuelle, encerclé qu’il était par des ennemis qui ne cessaient d’apparaître et d’attaquer, Lin Ming se trouvait sérieusement en danger.

« Bam ! »

A chaque fois que Lin Ming échangeait une frappe avec le chevalier, le fer élastique violet noirâtre avait beau avoir des propriétés amortissantes remarquables, il sentait ses mains fourmiller à la limite de l’engourdissement.

Le cheval se cabra pour frapper Lin Ming de ses sabots, mais il avait déjà esquivé en bondissant en arrière et en tournoyant plusieurs fois sur lui-même.

« Roar ! »

Une bête féroce de deuxième niveau profita du fait qu’il soit dans les airs et qu’il ne puisse pas s’équilibrer pour se jeter sur lui. Deux pâtes aux griffes affûtées tels des rasoirs s’approchèrent de la poitrine de Lin Ming.

Ce dernier n’entendit que le rugissement. Il s’aida des huit cent vingt jins d’Eclair Lunaire pour stopper son inertie dans les airs et s’équilibrer. Il inspira profondément, le flux d’air prenant la forme d’un serpent, et il envoya un puissant coup de poing.

« Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps ! »

« Bim ! » Le corps de la bête féroce fut transpercé de part en part d’un trou béant. La chair gluante, le sang et les organes internes furent soufflés à l’extérieur de celui-ci.

Un coup de poing mortel !

Lin Ming retomba alors parmi le groupe de bêtes féroces et, avant même qu’il n’ait repris son souffle, toutes celles qui se trouvaient dans son périmètre immédiat furent tuées.

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 87 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.