Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 86

Chapitre 86: Tuer ses ennemis avec une vitesse exceptionnelle

Les talismans de transmission sonore des informateurs se rallumèrent à nouveau. Le Prince Héritier fut informé des performances de Zhu Yan ; après tout, c’était l’une des figures importantes de ceux qui servaient sous la bannière du Dixième Prince.

Murong Zi vit le score de Zhu Yan et ses lèvres se courbèrent de dégoût. Cela ne lui plaisait pas d’avoir quelqu’un comme lui qui lui colle aux basques.

« Humph, la prochaine fois je lui ferai mordre la poussière », dit-elle comme pour s’en persuader.

« Haha, alors tu dois travailler avec assiduité. Ton talent est meilleur que le sien. C’est presque un talent de grade cinq ! » dit Bai Jingyun en souriant.

« Ça ne veut rien dire. Sans compter les disciples principaux, Zhang Guanyu est le seul talent de grade cinq de la Maison Martiale des Sept Véritables. Mais ce n’est qu’un play-boy qui n’a rien dans le crâne. Je ne l’aime pas beaucoup. Bon… ce Lin Ming te préoccupes ? » demanda Murong Zi qui avait découvert que Bai Jingyun regardait Lin Ming.

« Mm. Il s’apprête à participer. »

« Rien qui le concerne ne mérite d’y payer attention. Son talent est limité et il aura juste eu de la chance en mangeant quelques matériaux de valeurs, d’où sa force actuelle. »

Bai Jingyun secoua la tête et répondit :

« La chance est également une sorte de force. Est-ce que le fait de naître avec un bon talent martial n’est pas déjà une question de chance ? Naître au sein d’une famille aristocratique est également une sorte de chance. A partir de là, toi et moi pouvons tout autant être considérées comme des personnes chanceuses. Personne n’est capable de dire si ce Lin Ming va continuer sur cette lancée. De plus, il n’était pas aussi fort lorsqu’il a rejoint la Maison Martiale des Sept Véritables. Ce sont probablement les Pilules de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et Ecarlate du Serpent Doré qui lui ont permis de progresser aussi rapidement. Peut-être que son corps est particulièrement adapté à l’absorption de l’efficacité de ces précieux remèdes… »

Tandis que Bai Jingyun parlait, Lin Ming avait déjà pris position autour de l’autel.

Tous les regards étaient rivés sur lui. Ils voulaient tous découvrir si Lin Ming allait être capable de créer un nouveau record, devenant ainsi le prodige des nouveaux disciples de la Maison Martiale.

Les informateurs des différents réseaux d’influences se concentrèrent de nouveau. Ces groupes étaient composés de vétérans et d’espions aguerris. Ils attendaient que Lin Ming ne quitte la Maison Martiale pour passer à l’action et, usant de leurs sophismes, le rallier à la cause de leurs maîtres respectifs.

Le voile de lumière de la Matrice des Dix Mille Morts réapparut et vint envelopper le corps de Lin Ming. L’instant d’après, il était transporté dans un immense monde tout blanc.

De la même façon que la dernière fois, de nombreuses armes attendaient tout autour de lui. Des sabres, des épées, des lances, il y avait de tout.

« Une lance. Hampe de deux mètres quarante en fer élastique violet noirâtre. Fer de lance d’une vingtaine de centimètres en fer de veine nuageuse. Poids total de huit cent vingt jins ! »

Lin Ming décrivit l’arme qu’il imaginait dans son esprit et, la seconde suivante, une lance quasi identique à Eclair Lunaire lui apparut dans les mains.

Il la secoua alors et elle émit comme un vrombissement. La puissance de la vibration qui descendait le long de la hampe put aisément pulvériser des rochers.

A ce moment-là, une douzaine d’ombres fantomatiques prirent formes devant lui. Il y avait des fantômes d’artistes martiaux et de bêtes féroces. La majeure partie d’entre eux étaient à l’ouverture de la deuxième étape de la Transformation du Corps jusqu’à l’ouverture de la Troisième Etape. L’un d’eux était même au sommet de la Troisième Etape.

Ces adversaires ne valaient rien du tout face au Lin Ming actuel.

Lin Ming se positionna en appuyant fermement ses pieds au sol. Sa main droite tenait sa lance à l’horizontal et son coude pressait contre le talon. C’était la position du Pont en Fer Bloquant la Rivière.

« Roar ! »

Les douze ombres fantomatiques s’élancèrent en avant à l’unisson. Ce n’était que des spectres illusoires, mais ils étaient capables de se coordonner et, se dispersant en formant un demi-cercle autour de Lin Ming, ils se jetèrent sur lui d’un seul coup.

Généralement, lorsqu’un artiste martial se retrouvait dans une telle situation, encerclé par tant d’ennemis assoiffés de sang, il ne pouvait que commencer par reculer pour ensuite esquiver les ennemis et les défaire un à un. Parce qu’à défaut d’une grande disparité en terme de puissance, personne n’était capable de gérer simultanément l’assaut de douze ennemis attaquant depuis toutes les directions.

Toutefois, Lin Ming était à même d’ignorer complètement toutes ces attaques.

Il poussa un rugissement et vint frapper l’extrémité de sa lance avec sa main gauche tandis qu’il agrippait la hampe de sa main droite, la laissant soudainement partir à l’horizontal. Elle s’étendit telle une queue de dragon ; capable de balayer une armée d’un millier d’hommes.

Dans sa ruée en avant, la lance rencontra un premier ennemi. C’était une bête féroce de premier niveau. La force de Lin Ming était telle que lorsque le fer de lance vint frapper la bête, la lance se courba comme un arc. Alors, la lance retrouva sa forme originale avec un bruit sec et la colonne vertébrale de la bête féroce fut complètement écrasée.

Ne perdant pas de son élan, la lance poursuivit sa course et vint balayer le corps d’une seconde bête féroce.

« Vlan ! » le corps de la bête fut tranché net. Une troisième suivit immédiatement.

La force de Lin Ming était supérieure à quatre mille jins. Combiné aux huit cent vingt jins de sa lance, un simple balayage contenait une puissance qui déferlait invinciblement. Plus de la moitié des douze ennemis furent déchiquetés par ce coup.

Des douze spectres, la bête féroce dont le niveau correspondait au sommet de la Troisième Etape fut la seule capable d’esquiver.

« Roar ! » Elle accéléra soudainement tel un météore, chargeant vers la poitrine de Lin Ming.

Sa lance était déjà élancée et ses défenses étaient ouvertes. Il n’avait donc rien pour se défendre contre les crocs affutés de cette bête féroce de deuxième niveau.

Voyant ces crocs semblables à des poignards s’apprêter à lui transpercer la nuque, Lin Ming poussa un cri. Samain droite tenant sa lance, il serra les doigts de sa main gauche pour former un poing.

« Le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps ! »

« Bam ! »

Le Poing de Lin Ming vint marteler la poitrine de cette bête féroce et, dans un bruit sourd, son corps massif et imposant de plusieurs centaines de jins fut instantanément transpercé.

Lin Ming était recouvert de sang. Il ramena sa lance à lui, se retournant et la saisissant à deux mains. Une pleine lune rouge apparut soudain à la pointe de la lance.

« Cercle de mort ! »

« Pam pam pam ! » Tous les ennemis qui restaient explosèrent dans une pluie de sang qui recouvrit toute la zone.

Il ne s’était pas écoulé plus de deux respirations entre le moment où ces ennemis s’étaient précipités sur Lin Ming et le moment où il les avait anéantis.

Lin Ming avait utilisé deux coups de lances et un poing. La Matrice des Dix Mille Morts n’avait même pas eu le temps de faire apparaître de nouveaux ennemis.

La vague d’ennemis avait été complètement décimée par Lin Ming.

Cette vitesse avec laquelle il avait tué ces ennemis n’avait rien de normal.

Il y eut alors une distorsion dans l’espace et de nouveaux spectres apparurent. Cette fois, les bêtes féroces comme les artistes martiaux étaient d’un niveau supérieur.

« Celui qui frappe le premier a l’avantage ! »

Lin Ming n’attendit même pas que ces fantômes ne prissent forme qu’il s’était déjà précipité sur le plus proche d’entre eux.

« Le Dragon Impérial Surgit des Flots ! »

La lance qu’il avait dans les mains fonça dans un élan indomptable.

« Vlan ! » L’artiste martial au sommet de la Troisième Etape fut transpercée.

D’un geste, Lin Ming laissa retomber le cadavre. Sa lance semblait emplie d’un esprit épique, elle était tel un dragon impérial violet noirâtre nageant dans une mer de carnage. Du sang jaillissait partout où elle allait.

Il n’y avait que la lance pour balayer une armée d’un millier d’hommes. C’était l’arme absolue au cœur du chaos des batailles.

Evidemment, manier une lance impliquait de posséder une véritable énergie épaisse et en quantité suffisante, ainsi qu’une force physique capable de supporter l’effort terrifiant qu’elle pouvait nécessiter.

« Cercle de mort ! »

Lin Ming brandit sa lance, envoyant ainsi voler trois bêtes féroces en leur explosant les pattes antérieures. Les muscles de Lin Ming étaient complètement congestionnés et ses veines ressortaient violemment en se tordant. Il faisait rapidement circuler la Formule de l’Authentique Chaos Primordial à travers son corps et chacune de ses respirations laissait apparaître un large serpent dans l’air.

Lin Ming était capable de tuer ses ennemis avec une vitesse aussi démoniaque seulement grâce à la perfection du premier échelon de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial cumulée à l’apport de véritable énergie de l’Entraînement des Entrailles.

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 86 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.