Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 82

Chapitre 82: Jeux de pouvoir

Lin Ming laissa échapper un souffle en voyant toutes les pierres éparpillées.

Le concept de Fluidité de la Soie développé dans les Vertus Chaotiques des Méridiens de Combats était à un degré d’avancement et de complexité bien plus poussé que le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps. Le plus haut niveau de ce dernier ne pouvant s’enorgueillir que de seulement effleurer le seuil du premier. Si Lin Ming avait atteint le Large Succès de l’entraînement musculaire, Fluidité de la Soie, alors ce coup porté avec sa lance aurait réduit le rocher en une fine pellicule de poussière, dispersée dans l’air au moindre coup de vent.

Pour le moment, Lin Ming avait été capable de parer l’épée de Zhang Cang à main nue et d’utiliser sa véritable énergie afin de disperser celle de son adversaire. Si sa maîtrise de Fluidité de la Soie progressait davantage, alors Lin Ming serait même apte à parer une compétence martiale à main nue. Les vibrations perturbant la cohésion de la véritable énergie concentrée par la compétence martiale, jusqu’à la disperser, comme avec ce rocher.

Il ne pouvait pas y avoir de compétence martiale sans cohésion dans la véritable énergie. Peu importe à quel point la compétence martiale de son adversaire pouvait être imprévisible, superbe et formidable, aussi longtemps que le niveau de cultivation de cet adversaire n’était pas trop éloigné de celui de Lin Ming, alors il serait capable de la briser avec un seul mouvement. L’on pouvait dire que c’était un seul mouvement de taille à briser un millier de variations.

« Ce concept de Fluidité de la Soie défie les cieux ! » soupira Lin Ming avec émotion.

Plus sa cultivation progressait, plus Lin Ming prenait conscience du pouvoir terrifiant des Vertus Chaotiques des Méridiens de Combats. Il avait seulement atteint la Perfection du premier échelon de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial et l’étape de l’ouverture de Fluidité de la Soie. S’il parvenait à en atteindre le Large Succès dans le futur, tout en apprenant des techniques encore plus exceptionnelles et ingénieuses, alors personne n’était à même de dire à quel point il allait devenir fort.

Les mémoires de l’aîné décrivaient qu’une fois le Large Succès des Vertus Chaotiques des Méridiens de Combats atteint, il était possible d’ouvrir les Huit Portes Cachées Intérieures et les Neuf Etoiles du Palais du Dao. Après quoi, s’il y parvenait, sa vitalité serait tel un arc-en-ciel traversant le monde, chacun de ses cris donnerait naissance au tonnerre et chaque coup de poing serait capable de détruire des lunes et d’anéantir des étoiles. Jamais un artiste martial ayant atteint ce niveau n’était apparu à travers l’histoire du Continent du Grand Dévers, et cela n’arriverait probablement jamais.

J’ai engendré pas mal d’agitation en battant Zhang Cang. Ma force a augmenté de façon trop importante au cours des derniers mois ; cela m’a donné un peu trop de visibilité. Mais il va falloir que je me batte pour obtenir plus de ressources de la Maison Martiale si je veux maintenir cet état d’esprit d’invincibilité. Avec une telle exposition, je vais avoir attiré à moi l’attention de personnes désireuses de savoir si je cache quelque chose. Mais ils ne pourront que conclure au support hypothétique d’un maître mystérieux s’ils enquêtent… 

Le match entre Zhang Cang et Lin Ming ne semblait à la base pas être un événement important, mais en réalité, les détails à propos de ce match s’étaient dispersés comme le vent à travers toute la Maison Martiale des Sept Véritables ; se transmettant ensuite à tous les réseaux d’informations de chacune des puissances majeures du royaume.

Le nom de Lin Ming ayant fait son apparition sur toutes les tables de réunions des cercles influents.

Lin Ming, âgé de quinze ans, disciple du Hall de la Terre au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables. Rang actuel : cent vingt-sixième. Arme : la lance !

Le fait de vaincre Zhang Cang, qui était à la cent troisième place de la Pierre du Classement, n’était pas un acte exceptionnel. Mais celui qui avait réalisé cela n’était ni plus ni moins que Lin Ming, qui était à la Maison Martiale des Sept véritables depuis seulement un mois ; il y avait de quoi être surpris. Cette vitesse de progression était plus rapide que celle de n’importe quel autre disciple plus âgé de la Maison Martiale.

En sachant que même Ling Sen, Ta Ku et Zhang Guanyu n’avaient pas une telle force après seulement un mois passé à la Maison Martiale des Sept Véritables.

Et ce qu’il y avait d’encore plus stupéfiant, c’est que Lin Ming avait vaincu Zhang Cang en utilisant les Fondements de la Lance. Du début à la fin, il n’avait utilisé qu’un seul mouvement de lance – le Dragon Impérial Surgit des Flots !

Quoique ce mouvement eût un nom retentissant qui pouvait impressionner, en réalité il ne s’agissait que d’un simple coup d’estoc. La splendeur du nom provenait de l’usage de ce mouvement par les armées. Lorsque plusieurs centaines de milliers de soldats frappaient en avant avec leur lance, poussant un cri à l’unisson, l’aura imposante qui émanait d’une telle formation pouvait faire penser à un dragon surgissant des flots.

Toutefois, cette aura indomptable provenait du nombre considérable d’individus brandissant leur lance ensemble. C’était du jamais vu pour une seule personne de déployer une telle grandeur, au point que sa lance donne naissance à cette aura du Dragon Impérial Surgit des Flots ; pourtant, Lin Ming avait bel et bien atteint ce résultat !

De nombreux experts avaient pu assister à cet affrontement. Et là où un amateur venait pour apprécier le divertissement, un expert venait pour observer la vérité. Ta Ku avait personnellement affirmé le potentiel de la frappe de Lin Ming.

Considérant qu’il était à la deuxième place de la Pierre du Classement depuis plusieurs années, ce qu’il pouvait dire relevait une importance certaine. Mais Ta Ku n’avait pas mentionné qu’avant cette frappe avec sa lance, Lin Ming avait également utilisé la paume de sa main et son poing avec une force ésotérique. Même Ling Sen, envers lequel Ta Ku nourrissait une profonde admiration, ne put pas dire ce que cela signifiait.

De nombreux individus avaient vu cette paume de main et ce coup de poing. En revanche, peu d’entre eux furent à même de déceler la force mystérieuse et impénétrable qui y était contenue. Et quand bien même ils l’auraient vue qu’ils eussent été incapables de l’associer au Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps, car il y avait des différences entre cette technique et la paume et le poing que Lin Ming avait déployés. Au-delà du fait que, plus important encore, personne n’eût cru Lin Ming susceptible de comprendre un feuillet de jade dont il manquait soixante-dix pour cent du contenu.

Le halo lumineux qui entourait Lin Ming éclipsait peu à peu son talent ordinaire.

Les résultats comptaient plus que n’importe quoi d’autre. Peu importe son talent, ou le fait qu’il n’ait que quinze ans, les achèvements de Lin Ming étaient des faits établis, et il exerçait déjà une pression à l’encontre d’individus comme Ling Sen ou Ta Ku. Qui sait si Lin Ming parviendrait à réaliser des exploits encore plus glorieux que ceux de ces deux-là dans le futur ?

Les factions majeures ne laisseraient pas échapper un talent aussi prometteur. Toutefois, les règles de la Maison Martiale des Sept Véritables interdisaient à toutes les familles, même à la Famille Royale, d’entrer au sein de la Maison Martiale durant la période d’école pour essayer d’y recruter des disciples. C’était pour éviter que cela ne perturbe l’enseignement des professeurs et la cultivation des disciples.

Par conséquent, les factions et familles majeures enverraient leurs espions glaner des informations au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables ; quitte à attendre toute l’année que Lin Ming ne sorte de l’enceinte de l’école.

Ils n’attendaient pas seulement pour Lin Ming, mais gardaient un œil alerte sur la Guerre du Classement à venir. La plupart attendaient de voir jusqu’à quel point Lin Ming allait bien pouvoir s’élever cette fois-ci ?

Evidemment, ils devaient également regarder avec attention chacun des nouveaux disciples du Hall de la Terre. Il n’y avait rien eu de particulier à voir lors de la dernière ouverture de la matrice, mais maintenant qu’un mois de cours était passé, si un véritable génie se cachait parmi eux, il allait inévitablement se manifester.

Les autres disciples ne pouvaient jouer qu’un modeste rôle secondaire à côté de l’ardeur du halo lumineux de Lin Ming qui ne cessait de croître. Même le champion de la compétition des élites de la ville de Yuelu, le talent numéro un de la Famille Wang, en était réduit au même point.

Cela faisait désormais trente-quatre jours que Lin Ming avait rejoint la Maison Martiale des Sept Véritables et la deuxième Guerre du Classement allait avoir lieu.

La Matrice des Dix Mille Morts se trouvait dans une vallée parsemée de bambou en forme d’épée et à l’apparence arrogante. Cette apparence si singulière s’expliquait par le soin avec lequel ils avaient été nourris. Ces bambous étaient droits et de grande taille, et les bords de leurs feuilles étaient particulièrement tranchants.

L’autel de pierre prenait place au cœur de ce bosquet de bambou. Un grand nombre de personnes y étaient déjà rassemblées, tournant en rond. La plupart d’entre eux étaient des disciples du Hall de la Terre. Seulement sept ou huit des vingt nouveaux disciples du Hall de la Terre qui avaient déjà participés à la précédente évaluation étaient revenus.

La Maison Martiale des Sept Véritables avait fixé des règles pour éviter que des disciples ne viennent à la Matrice des Dix Mille Morts pour « tenter leur chance », faisant ainsi perdre temps et ressources en vain. Chaque disciple souhaitant participer devait donner une pierre de véritable énergie. Cette dernière n’étant rendue au participant qu’à condition qu’il progresse d’au moins cinq places.

Les nouveaux disciples du Hall de la Terre n’ayant droit qu’à une seule pierre de véritable énergie par mois, cela correspondait au prix à payer pour participer à la Guerre du Classement. Par conséquent, cela avait tendance à calmer les ardeurs de ceux qui n’étaient pas convaincus d’arriver à avancer d’au moins cinq places ; considérant qu’une seule pierre de véritable énergie leur était bien trop précieuse pour être gaspillée.

Wang Mang et Li Tie n’étaient pas là aujourd’hui. Ces deux individus étaient parvenus à se placer dans les cent-soixantième places grâce à leur expérience en tant que mercenaire lors de la dernière ouverture de la matrice. Mais cela correspondait déjà à leur limite. Progresser de cinq places supplémentaires en si peu de temps n’était pas chose aisée.

Il n’y avait pas seulement des disciples de la Maison Martiale venus participer au sein de la foule, mais également des personnes extérieures à l’école. Ils s’étaient rassemblés dans un coin de la vallée, observant de loin la situation. Ces individus étaient des agents de renseignements et des détectives missionnés par les factions majeures. Ils étaient chargés d’informer leurs maîtres aussi rapidement que possible de l’évolution du classement de Lin Ming.

Selon les règles de la Maison Martiale des Sept véritables, l’accès à des zones telles que la Matrice des Dix Mille Morts et l’Eclatante Pagode, ou encore les sept matrices mortelles majeures était restreint. Il n’était pas admis que des personnes non-autorisées puissent pénétrer et se promener dans ces zones.

Le fait que ces individus puissent atteindre la vallée montagneuse suffisait à comprendre que les mains et les yeux de leurs maîtres pouvaient atteindre le ciel et qu’ils incarnaient la plus haute autorité.

Par exemple, le groupe de quatre individus aux habits cendrés attendant patiemment parmi les bambous en forme d’épée étaient au service du prince héritier de la dynastie au pouvoir !

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 82 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.