Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 79

Chapitre 79: Le dragon impérial surgit des flots

Bien qu’il ne puisse pas se battre en combat rapproché, Zhang Cang avait également une compétence martiale.

D’un cri, son aura explosa soudainement. De la véritable énergie se déversa dans le sabre et un éclat rouge sang se substitua à la couleur brillante et pure de la lame.

« La Frappe du Crépuscule ! »

« Ce Zhang Cang est parvenu à pratiquer cette compétence martiale au sabre de haut niveau !? »

Un sentiment d’émerveillement et de stupeur traversa la foule. Ce match, qui devait n’être qu’une formalité pour Zhang Cang, avait tourné en une lutte acharnée entre deux adversaires du même acabit. Désormais, même si Zhang Cang s’apprêtait à utiliser la Frappe du Crépuscule, plus personne n’était convaincu de la défaite de Lin Ming.

Zhang Cang porta son sabre au-dessus de sa tête et un éclair rouge sang en déferla. Tout ce qui entourait Zhang Cang fut recouvert d’un éclat rouge intense, s’accumulant en un seul point, tel le soleil se couchant à l’horizon. Cette image illusoire ruisselait en continu vers le corps de Zhang Cang.

Voyant cela, Lin Ming attrapa calmement la lance qu’il portait sur son dos. Il avait franchi la frontière de l’Entraînement Musculaire, Fluidité de la Soie, lui permettant de parer une lame à main nue ; mais il n’avait pas atteint un niveau permettant de parer une compétence martiale à main nue.

Il tenait la lance d’une seule main, son avant-bras parallèle à la hampe et son coude appuyant contre le talon. Eclair Lunaire, du haut de ses deux mètres soixante et forte de ses huit cent vingt jins, était maintenue parfaitement à l’horizontal. La lance resta immobile, comme si Lin Ming était un général figé dans le fer. C’était une position de départ basique des Fondements de la Lance – le Pont en Fer bloquant la rivière.

« Lin Ming a sorti sa lance ! »

« C’est une des positions basiques des Fondements de la Lance ! Mon dieu ! Est-ce possible ? Ce Lin Ming compte utiliser les Fondements de la Lance pour repousser la Frappe du Crépuscule ? Il est complètement fou ! »

Tout le monde ouvrit grand les yeux par peur de manquer le moindre détail du combat. Ils n’auraient pas manifesté tant d’intérêt si Lin Ming avait utilisé une compétence martiale de haut niveau.

La technique des Fondements de la Lance face à la Frappe du Crépuscule ! Quel allait-être le résultat ?

A partir de maintenant, plus personne n’osait continuer de dénigrer les Fondements de la Lance. Ce set d’entraînement, qui représentait les techniques de lance les plus simples, était devenu puissant et impénétrable de par l’aura tyrannique de Lin Ming.

La technique des Fondements de la Lance n’était pas une méthode de cultivation ésotérique de haut niveau. Parmi l’entièreté des arts de la lance, elle ne représentait que les fondations les plus basiques des mouvements. Si la puissance de cette lance avait atteint un niveau aussi terrifiant, c’était parce que ces mouvements basiques étaient exécutés sous l’impulsion de la force terrifiante de quatre mille deux cents jins de Lin Ming ; avec le support de la véritable énergie de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial, et le concours de l’Entraînement Musculaire, Fluidité de la Soie.

Zhang Cang serra les dents ; les muscles de son visage étaient totalement crispés, ce qui avait pour effet de le rendre méconnaissable. Il avait été tout juste capable d’utiliser la Frappe du Crépuscule avec sa force actuelle. C’était tenter d’aller au-delà de ses limites.

« Meurs, Lin Ming ! »

Zhang Cang poussa un rugissement, et le sabre élancé qu’il tenait dans les mains libéra un nuage rouge inexhaustible. Un grondement intense commença à retentir autour de lui, comme si des courants puissants se précipitaient d’avant en arrière. L’énergie de ce sabre cramoisi formait un nuage rouge tourbillonnant, qui semblait vouloir éclipser le ciel. Certains des disciples du Hall Humain à proximité du terrain de tournoi avaient des niveaux de cultivation faibles et, alors qu’il ne parvenait pas à résister à la pression brutale de cette frappe, leur teint pâlit de façon inquiétante.

Quelle puissance !

Ces disciples du Hall Humain se dirent qu’ils n’avaient aucun moyen de résister à un coup pareil. S’ils se tenaient en lieu et place de Lin Ming, faisant face à cette attaque, peut-être que la pression et l’aura seules du nuage rouge auraient suffi à les submerger et à les écraser !

Des vagues turbulentes d’énergie rougeâtre déferlaient en avant, telle une mer infinie et déchaînée. Contrairement au Pont en Fer Bloquant la Rivière de Lin Ming, qui était simple et basique ; ne comportant pas la moindre trace ostentatoire.

Rudimentaire, direct et misant sur la force brute ; il était tel qu’il apparaissait, c’était le Pont en Fer Bloquant la Rivière !

« Puisque tu souhaites voir ma technique des Fondements de la Lance, soit. Je n’en ai appris qu’un seul mouvement – le Dragon Impérial Surgit des Flots ! »

« Roaaar » rugit à son tour Lin Ming en frappant d’estoc avec Eclair Lunaire. Ce soi-disant Dragon Impérial Surgit des Flots n’était, en réalité, qu’un simple coup d’estoc vers l’avant.

La lance longue possédait de nombreux styles différents. Elle pouvait trancher, virevolter, taillader, encercler, balayer, plus une kyrielle d’autres mouvements de ce type. Mais le plus basique de tous ces usages restait le coup d’estoc.

Il incarnait l’âme de la lance !

Avec une lance forte de huit cent vingt jins, un seul coup d’estoc avait le potentiel pour ébranler une montagne. Quant à une lance de deux mètres quarante, elle pouvait s’affranchir de n’importe quel obstacle.

D’un simple coup d’estoc, l’aura de Lin Ming grimpa en flèche. Des torrents de montagnes apparurent autour de lui, convergeant de toutes les directions. Ils fusionnèrent entre eux pour s’écouler dans le corps de Lin Ming.

Lin Ming avait pratiqué le Dragon Impérial Surgit des Flots moins d’un millier de fois. Néanmoins, il l’avait fait sous une chute d’eau ; s’exerçant ainsi jour après jour jusqu’à atteindre un degré de maîtrise où sa lance restait parfaitement stable.

La Frappe du Crépuscule de Zhang Cang occultait le ciel au-dessus du terrain de tournoi, tel un courant tumultueux qui flottait dans l’air. Mais peu importe à quel point ce courant pouvait-être déchaîné, il ne pouvait pas rivaliser avec une chute d’eau qui s’écoulait au sein d’une matrice ayant été mise en place par un maître Xiantian. Comment cela pourrait-il ébranler la lance de Lin Ming ?

Les nuages rouges qui recouvraient le ciel fondirent, comme s’ils étaient faits de neige. Eclair Lunaire possédait une aura majestueuse et sans limite, capable de tout franchir !

Le sabre élancé s’appuyait sur sa vivacité pour l’emporter. Peu importe comment, s’il venait à faire face à la lance de manière directe, il serait défait.

« Bang ! »

Les nuages rouges se dissipèrent, tandis que Zhang Cang cracha du sang en étant projeté en arrière. Il heurta le sol dans un bruit sourd, sans que l’on puisse dire s’il était encore de ce monde.

Lin Ming ramena sa lance à lui. Il se tenait au centre du terrain de tournoi, droit comme sa lance, dégageant une aura aiguisée d’imperturbabilité.

« C’est terrifiant, ce Lin Ming a réellement gagné. »

« Les Fondements de la Lance… Fondements de la Lance possède un tel pouvoir ? Est-ce que c’est vraiment ce qu’il vient d’utiliser ? Je veux apprendre la même chose ! »

« Tu souhaites l’apprendre ? Penses-tu vraiment que la technique des Fondements de la Lance soit aussi féroce ? C’est simplement que Lin Ming est bien trop fort, par conséquent, tout ce qu’il fait l’est également. Le mouvement qu’il vient d’utiliser, le Dragon Impérial Surgit des Flots, n’est purement et simplement qu’un coup d’estoc à la lance. Si tu le souhaites tant, enrôle-toi dans l’armée, les soldats pratiquent ce mouvement tous les jours. Mais je n’ai encore jamais vu quelqu’un l’utiliser d’une manière aussi impressionnante. Ce coup n’a rien de sophistiqué, pourtant, aussi basique qu’il soit, Lin Ming est parvenu à briser la Frappe du Crépuscule en l’utilisant. »

« Quelqu’un qui vient seulement d’entrer dans l’étape de l’Entraînement des Entrailles face à quelqu’un qui est déjà à moitié dans l’étape du Renforcement Musculaire, et c’est Lin Ming qui a gagné !? Ce n’est pas si rare de vaincre quelqu’un en sautant une étape de la sorte, mais ce qui est effrayant c’est que celui qu’il ait battu soit Zhang Cang. Ce dernier est également talentueux, de ceux capables de sauter une étape pour battre un adversaire. Il ne serait pas impossible de le voir défaire quelqu’un d’extérieur à la Maison Martiale des Sept véritables au sommet du Renforcement Musculaire. »

« Avez-vous remarqué qu’entre le moment où il a pris pied sur le terrain, jusqu’à ce qu’il ne gagne, Lin Ming n’a pas bougé d’un seul pas… »

Sans savoir qui venait de faire remarquer cela, tout le monde s’empressa de regarder où se trouvait Lin Ming. Effectivement, depuis que la combat avait commencé, il avait utilisé la paume de sa main, son poing et un coup d’estoc avec sa lance ; mais il n’avait pas bougé d’un seul pas !

Lorsqu’ils réalisèrent ceci, même les disciples du Domaine Céleste ressentirent un frisson leur parcourir l’échine. Quoique son classement fût encore bien éloigné de ce moment, Lin Ming allait rejoindre le Domaine Céleste tôt ou tard. L’idée qu’un tel rival allait bientôt les poursuivre un à un les rendit nerveux.

Liu Mingxiang fit face à Lin Ming et sentit sa gorge se nouer en essayant de déglutir. Il était complètement effrayé et se consola en se disant qu’il avait été chanceux que Zhu Yan soit venu trouver Zhang Cang. Sans quoi c’eût été lui qui se serait retrouvé là, gisant inerte et étalé de tout son long sur le sol.

Il prit le pouls de Zhang Cang, découvrant que ce dernier était en vie et pas dans une situation trop critique. En revanche, son corps était parcouru de vilaines blessures et nombre de ses os étaient brisés. Il ne risquait pas d’être estropié mais il allait être cloué au lit pendant plus de deux semaines, et cela même s’il disposait de remèdes de bonne qualité.

Lin Ming n’était pas un assassin. De plus, le règlement de la Maison Martiale des Sept Véritables interdisait catégoriquement de tuer la partie adverse au cours d’un match avec un pari. Quant aux blessures sévères que Zhang Cang avait reçues suite à la collision, bien que Liu Mingxiang eût des suspicions, il n’osa pas insister davantage. Paniqué, il se dépêcha de charger le corps inconscient de Zhang Cang sur son dos, s’apprêtant à partir. Mais à cet instant, Lin Ming l’arrêta :

« Des pierres de véritable énergie ? Vingt d’entre elles ! »

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 79 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.