Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 68

Chapitre 68: La merveilleuse sélection de Lin Ming

Lin Ming ayant arrêté son choix sur les Fondements de la Lance, les Fondements des Déplacements, et le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps, il s’apprêtait à les valider auprès de l’aîné en charge des enregistrements. Mais plusieurs individus attendaient déjà devant le comptoir, dont Wang Yanfeng. Hong Xi se tenait sur le côté, analysant les méthodes de cultivation et les compétences martiales choisies par les disciples.

En tant qu’instructeur des nouveaux disciples du Hall de la Terre, Hong Xi n’était chargé que de leur donner un aiguillage général. Il n’avait aucune obligation à les aider davantage. Cependant, le choix d’une méthode de cultivation revêtait un caractère essentiel, d’où sa présence ici, afin de s’inquiéter que les disciples dont il était responsable ne choisissent un manuel qui ne leur corresponde pas.

« Wang Yanfeng, tu es décidé à choisir ces trois feuillets en jade ? » s’inquiéta l’aîné.

« Je le suis », acquiesça l’intéressé.

« Tu as sélectionné le Pouvoir Yang Divin, la Plume de Cygne Tournoyante, et la Frappe Orageuse ; ce sont tous les trois des manuels difficiles, en particulier la Plume de Cygne Tournoyante. C’est une compétence qui requiert une précision draconienne dans le contrôle de sa véritable énergie. Quant à l’étape du large succès où il est possible de voler, je crains qu’elle te soit incroyablement difficile à atteindre. Es-tu vraiment sûr de ton choix ? »

« Aîné, j’ai déjà parfaitement réfléchi à tout cela. »

Wang Yanfeng avait ses propres plans. Sa famille possédait la technique de déplacement des Sept Pas du Désespoir, un cran inférieur à la Plume de Cygne Tournoyante.

Mais il ne comptait pas abandonner sa technique familiale. Elle lui servirait à accélérer et à se mouvoir sur de courtes distances, là où la Plume du Cygne Tournoyante excellait pour les mouvements à longue distance, en rendant le corps aussi léger qu’une hirondelle. Les deux étaient complémentaires, palliant aux faiblesses de l’autre ; ce qui expliquait son choix.

Le manuel du Pouvoir Yang Divin n’était pas aussi complexe. Wang Yanfeng n’était pas suffisamment bien classé pour pouvoir choisir une méthode plus difficile, mais également plus puissante, telle que l’Art de l’Oblitération, comme il l’aurait souhaité.

« Bien. »

L’aîné secoua la tête d’un air désapprobateur et enregistra le choix de Wang Yanfeng. Ces petits génies avaient des aspirations s’élevant plus haut que le soleil dans le ciel. Ils choisissaient quasi constamment la méthode de cultivation ou les compétences martiales les plus difficiles, et cela dès que possible. Néanmoins, la difficulté de ces manuels n’était pas à prendre à la légère, elle représentait un véritable obstacle.

Mais c’eût été une chimère que d’espérer faire entendre raison à ces jeunes génies. Ils ne prenaient pas en considération la difficulté de ces méthodes de cultivation ou de ces compétences martiales, ou alors seulement pour flatter leur ego. Pour eux, c’était comme une preuve de leur talent en devenir.

Cependant, ils négligeaient ainsi qu’au sein de la Maison Martiale des Sept Véritables, tout le monde était talentueux. Par conséquent, s’il y avait une note spécifiant ‘EXTREMEMENT DIFFICILE A CULTIVER’ attachée à un manuel, ça s’adressait naturellement à eux.

Considérons que vous êtes un génie, comment tenez-vous la comparaison par rapport à tous ces autres génies ?

Après Wang Yanfeng, les deux frères d’armes Wang Mang et Li Tie suivirent. Ceux deux-là avaient également fait preuve d’une performance impressionnante lors de la guerre du classement ; le choix de leurs compétences martiales n’était donc pas aisé.

« Vous êtes décidés pour vos méthodes de cultivation et vos compétences martiales ? »

« Nous le sommes. »

« Très bien, ensuite… mmm ? Lin Ming ? »

« Oui », répondit-il en déposant ses trois feuillets en jade sur le comptoir. Evidemment, Wang Yanfeng, Wang Mang, et Li Tie ne purent s’empêcher de les regarder. Hong Xi jeta également un regard curieux. La force de Lin Ming était évidente pour tous ceux qui le connaissait déjà, ils souhaitaient donc savoir quel type de compétence martiale ancienne et suprême il avait pu choisir.

Lin Ming est cent vingt-sixième. Il aura probablement opté pour l’Art de l’Oblitération, voir les Neuf Yangs Absolus, ou une autre méthode de haut niveau. Ma force est déjà moindre, si en plus de ça ma méthode de cultivation est inférieure, alors ce sera d’autant plus difficile d’arriver à le rattraper. Je ne ferai que courir après son ombre tout au long de ma vie. Se dit Wang Yanfeng en jetant un œil aux trois feuillets posés sur le comptoir.

Suite aux nombreux revers qu’il avait subis, Wang Yanfeng, lorsqu’il mesurait la force de Lin Ming, ne considérait ni ne pensait plus au talent de ce dernier. Il était désormais ancré en lui que Lin Ming était une existence énigmatique, non soumis aux limites du talent ; c’était l’opposant le plus puissant qu’il eut jamais rencontré.

Wang Yanfeng avait donc une certaine appréhension quant aux choix de Lin Ming. Mais qu’elle ne fut pas sa stupéfaction en entendant les mots de l’aîné.

« Les F.. Fondements de la Lance, les Fondements des Déplacements, et une compétence incomplète, le Poing Briseur d’Os Déchirant le Corps… est-ce que… est-ce que ce sont les trois manuels que tu as choisis ? »

Ce serait la sélection de Lin Ming ? Qu’est-ce que c’est que cette compétence du Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps ? Wang Yanfeng n’en avait jamais entendu parler. En revanche, il connaissait les deux manuels sur les fondements de la lance et des déplacements. Il les avait rencontrés en fouillant un peu plus tôt, il s’agissait peut-être des deux manuels de cultivation et de technique de déplacement les plus simples, basiques, et ordinaires, de tous les manuels du degré humain de grade bas présents dans le dépôt. Pourquoi est-ce que Lin Ming les aurait sélectionnés ?

N’avait-il pas confiance en lui ? Non, ça n’allait pas. Son cœur des arts martiaux était inébranlable, comment aurait-il pu douter de ses capacités ?

L’aîné n’y comprit rien. Cette méthode de cultivation n’avait jamais été sélectionnée que par des disciples du Hall Humain. Au cours de toutes ces années à travailler ici, il avait vu d’innombrables disciples se brûler les ailes, choisissant un manuel bien trop difficile pour eux, et, ne parvenant pas à le maîtriser, ayant à l’abandonner ; gaspillant ainsi leur temps. C’était quelque chose de fréquent avec tous ces talents et génies. En revanche, c’était la première fois qu’il voyait le nouveau disciple à la première place du Hall de la Terre choisir un manuel aussi simple, comme s’il était tout simplement effrayé par l’idée de cultiver les arts martiaux.

Et cette compétence du degré terrestre de grade bas, le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps, était incomplète. Son grade n’était finalement qu’une valeur de référence, considérant qu’il était impossible de l’apprendre. Est-ce que ce Lin Ming l’ignorait ? Que prévoyait-il ?

Hong Xi, assistant à la scène sur le côté, ne comprit pas davantage. Il était venu afin d’accompagner ces nouveaux disciples dans leur choix, pour les guider à choisir une méthode de cultivation appropriée. Il n’eut pas parié que Lin Ming fut le premier à s’écarter du droit chemin. Hong Xi ouvrit alors la bouche pour le mettre en garde :

« Lin Ming, as-tu bien réfléchi à propos de ton choix ? »

« J’y ai réfléchi. Et c’est parce que je souhaite bâtir des fondations solides que j’ai opté pour une méthode de cultivation et une technique de déplacement basiques », répondit Lin Ming en acquiesçant.

« Bien. C’est plutôt un bon point de vouloir constituer de bonnes bases ; alors soit pour les Fondements de la Lance et les Fondements des Déplacements. Mais il manque près de soixante-dix pour cent du contenu de ce Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps. Quand bien même il serait complet, il faut beaucoup de talent et une perception de très haut niveau pour s’entraîner avec un manuel du degré terrestre de grade bas. Je ne te dis même pas ce qu’il en est ici, alors qu’il manque soixante-dix pour cent du contenu. Ça ne te concerne d’ailleurs pas spécialement, même les aînés de la Maison Martiale seraient incapables d’y comprendre quelque chose au point de pouvoir le cultiver ; sans quoi comment crois-tu qu’un manuel du degré terrestre, peu importe son grade, ait pu atterrir dans la pièce principale du pavillon ? Avec ces explications, ne souhaites-tu pas modifier ta sélection ? » ajouta Hong Xi.

« Je souhaite simplement méditer et réfléchir dessus. Le fait de ne pas pouvoir le cultiver ne me gêne pas. De plus, j’ai envie de l’étudier pour voir si je peux y trouver des sources d’inspirations », répondit Lin Ming.

Y trouver des sources d’inspirations ?

Hong Xi fronça les sourcils. Lin Ming était un gamin de quinze ans au sommet de la deuxième étape de la Transformation du Corps. Et il souhaitait « trouver de l’inspiration » dans une compétence martiale du degré terrestre de grade bas à laquelle il manquait soixante-dix pour cent de son contenu ? Ce n’était qu’un imbécile aux ambitions démesurées qui allait trop loin dans son entêtement.

« Laisse-moi te mettre en garde Lin Ming, ne te complet pas dans l’idée que tu vas être chanceux. Ne considère pas la bonne fortune de cette manière. Même un génie des plus incomparables et anormaux serait incapable de cultiver le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps. L’opportunité que tu as de choisir une compétence martiale est d’une grande valeur ; en choisissant ce manuel, tu la gaspilles. Bien que je ne doute pas que tu réussisses à atteindre le top cent de la Pierre de Classement, et que tu aies ainsi l’occasion d’en choisir une autre, gâcher celle-ci représente une perte immense. »

« Je vous remercie, instructeur Hong. Mais j’ai déjà bien réfléchi à tout ceci et je suis déterminé dans ma décision », répondit Lin Ming en souriant.

Hong Xi secoua la tête :

« Très bien, alors fais comme tu le souhaites. »

Ces génies étaient bien trop têtus. Il n’y avait que l’échec et la défaite pour leur faire entendre raison. Lin Ming pouvait donc bien faire ce qu’il voulait, mais il en récolterait les conséquences.

Ainsi, Lin Ming valida sa sélection de trois manuels. Son nom fut inscrit sur une petite étiquette en jade, et on lui remit trois clés. Ces trois clés étaient en réalité des petites pierres gris cendré, au sommet desquelles trônait une marque rouge.

Chacune d’entre elles correspondait à un manuel. Lorsqu’un disciple sélectionnait une méthode de cultivation, le feuillet en jade correspondant était verrouillé, avant d’être entreposé sur une étagère. Après quoi, sans la clé pour ouvrir la matrice, il était impossible de consulter ce manuel.

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 68 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.