Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 120

Chapitre 120: Garde de Glace

Lin Ming envoya un message de véritable énergie à Wang Yuhan qui reprenait rapidement toutes les instructions concernant les matériaux dont il avait besoin. Plusieurs d’entre eux requéraient une préparation méticuleuse. Les connaissances en inscription de Wang Yuhan étaient néanmoins assez vastes et elle avait une très bonne mémoire.

Les mots de Lin Ming s’apparentaient à un flot ininterrompu de propos abracadabrantesques ; elle acquiesça pourtant sans poser aucune question, comme si tout cela lui semblait limpide.

« Compris, » lui dit-elle avant de commencer à rassembler ce dont elle avait besoin.

Wang Yuhan était particulièrement douée pour préparer des matériaux. L’on aurait dit un magicien qui travaillait sa magie avec du feu et de la poussière. A mesure qu’ils passaient entre ses mains, tantôt les matériaux s’illuminaient, tantôt ils changeaient de couleur. Les doigts agiles de Wang Yuhan les pliaient à sa volonté dans un processus fastidieux, dont l’aspect esthétique quasi mystique n’était pas sans rappeler les formes curieuses des nuages défilant à la surface du ciel.

Ses compétences étaient bien supérieures à celles de Lin Ming dans ce domaine. Cela n’avait rien d’étonnant en sachant que c’était par-là que la majorité des apprentis commençaient afin de se familiariser avec l’inscription. Une sorte de premier contact avec la discipline que Lin Ming avait sauté.

Grâce au concours de Wang Yuhan, Lin Ming pouvait désormais se focaliser sur l’inscription en elle-même.

Il commença à faire circuler la Tactique d’Âme Ecrasante et, d’un tour de main, une goutte d’un bleu glacial s’éleva dans les airs. Sous l’impulsion de ses doigts, celle-ci se sépara soudainement en une série de traits lumineux de toutes les couleurs particulièrement brillants.

Alors que la première ligne prenait forme, Lin Ming bougea de nouveau sa main et une autre goutte du même liquide se matérialisa. L’arc en ciel de lumière réapparut et vint se superposer à la lueur que la première ligne avait laissée dans les yeux de ceux qui assistaient à la scène.

Des runes magnifiques commencèrent à se superposer inlassablement sous l’œil attentif de Lin Ming, qui n’échouait quasiment pas.

Tous les matériaux étaient prêts et Wang Yuhan se tenait sur le côté, observant avec attention chacun des mouvements de Lin Ming de ses yeux étincelants, qu’elle s’efforçait de ne pas fermer par peur de manquer le moindre détail.

Mais il lui était impossible d’apprendre une méthode de création d’inscription dont elle ignorait tout par sa seule observation. L’inscription impliquait un contrôle précis et difficile de la force d’âme. Il était des détails que l’œil humain de pouvait pas voir naturellement, pourtant, il suffisait d’une seule erreur dans les lignes ou les runes fondatrices, aussi infime fût-elle, pour que les effets du symbole s’en trouvent modifiés.

Evidemment, Wang Yuhan ne se faisait pas d’illusion, elle espérait seulement trouver de l’inspiration à travers l’observation. Elle n’avait plus rien à apprendre de son grand-père qu’elle n’était pas déjà en mesure de réaliser à son niveau actuel. D’un autre côté, l’inscription de Lin Ming était différente, elle appartenait à une autre école que celle du Royaume du Grand Avenir ; non seulement différente, mais aussi bien plus mystérieuse et ésotérique. Bien qu’elle n’osât pas rêver que Lin Ming lui apprenait ces techniques d’inscriptions mystiques, cela restait une occasion rêvée d’élargir sa vision du champ des possibles.

L’étonnement gagna Wang Yuhan au fil des minutes. Rien ne semblait perturber Lin Ming, qui ne marquait pas la moindre pause. C’était comme si chacun de ses mouvements répondait à un instinct des plus basiques, comme si ses doigts agissaient d’eux-mêmes, sans la moindre hésitation et dans un élan de fluidité des plus captivants.

Ces gestes pouvaient sembler triviaux ou encore anarchiques, mais Wang Yuhan était exposée aux arts de l’inscription depuis sa plus tendre enfance et elle pouvait voir que, dans le plus élémentaire d’entre eux, l’intensité de la force d’âme de Lin Ming connaissait parfois jusqu’à une dizaine de variations. Des changements aussi rapides ne pouvaient pas s’imprimer dans la mémoire corporelle sans avoir été répétés un nombre de fois incalculable.

Après un quart d’heure, plusieurs dizaines de runes flottaient déjà devant Lin Ming. Le symbole devenait de plus en plus complexe à mesure qu’elles se superposaient, chaque rune supplémentaire renforçant le degré d’intrication de la structure. Par conséquent, plus un symbole nécessitait de runes, plus il était difficile à réaliser. De sorte que seul les maîtres de l’inscription expérimentés ou les véritables virtuoses de l’inscription osaient entreprendre d’en dessiner d’aussi complexes. Un jeune maître de l’inscription n’avait tout simplement pas les réserves de véritable énergie pour supporter un processus aussi éreintant.

Mais cela ne surpris guère Wang Yuhan. La force de Lin Ming atteignait déjà le niveau d’un artiste martial au large succès du Façonnage Osseux ; étape à partir de laquelle une véritable énergie aussi pure et aussi riche n’avait rien d’exceptionnel.

Un autre quart d’heure passa. Plus de soixante-dix runes flottaient désormais face à Lin Ming qui, serrant ses mains l’une avec l’autre, les fit s’entrechoquer dans un déluge d’éclairs lumineux. Le plafond du Hall de l’Inscription fut comme recouvert d’étoiles pendant un court instant, avant que toutes ces runes ne fusionnent finalement entre elles, formant un unique symbole.

Lin Ming fit un dernier geste et le symbole prit l’apparence d’une flamme, avant de tomber avec la délicatesse d’une plume.

Un crépitement se fit entendre lorsqu’ils entrèrent en contact, puis une flamme apparut sur l’armure. Quelque chose d’incroyable survint alors. Il y eut un léger tremblement, comme si l’armure était secouée ; puis des vagues bleutées commencèrent à se propager partout sur l’armure depuis le symbole. Le métal qui était noir commença progressivement à prendre une teinte d’un bleu glacial.

« Mm ? » Wang Xuanji écarquilla les yeux. Un symbole d’inscription pouvait changer la couleur d’un objet ?

Wang Xuanji avait lu d’innombrables ouvrages au cours de sa vie et il lui était déjà arrivé d’y rencontrer des détails à propos de symboles d’inscription qui, possédant une forte affinité élémentaire, pouvaient modifier la couleur de l’objet sur lequel ils étaient placés.

Par exemple, une robe rouge orangée pour un attribut de feu, une teinte d’un bleu glacial pour un attribut de glace, ou encore un éclat brillant pour un attribut métallique.

Il ne s’agissait cependant que de récits contenus dans de vieux manuscrits. L’école d’inscription du Royaume du Grand Avenir était limitée et, certains symboles avaient beau contenir un soupçon de pouvoir élémentaire, comme le Symbole de la Séparation des Eaux ou celui de la Cloche Dorée, Wang Xuanji n’avait jamais entendu parler d’un symbole qui pouvait changer la couleur d’un objet ; c’était la première fois de sa vie qu’il assistait à un tel miracle.

De son côté, le client vit simplement que son armure avait changée de couleur, sans ne savoir pourquoi ni ce que ça signifiait. Mais cela n’empêcha pas Wang Xuanji de s’avancer vers l’armure avec excitation et de la prendre dans ses mains. Il y fit circuler sa véritable énergie afin de ressentir l’effet du symbole.

Il inspira profondément et un frisson de surprise lui parcouru l’échine. L’effet de rassemblement de véritable énergie avait augmenté de trente pour cent.

Cela n’avait rien d’impressionnant pour une inscription classique. Toutefois, cette armure avait été endommagée. Sans cela, l’effet du symbole de Lin Ming atteindrait plus probablement les trente-six pour cent. Même Wang Xuanji n’était pas capable de dépasser quarante-deux pour cent d’amélioration.

Cela ne représentait qu’une différence de six pour cent. Pourtant, Lin Ming n’avait que quinze ans. Six pour cent, était-ce là toute l’étendue de la différence qui les séparait, lui qui s’était dévoué corps et âme à l’inscription pendant près d’un siècle quand ce jeune homme venait d’y être initié ?

Wang Xuanji fut envahi par un profond sentiment de frustration.

Non seulement le symbole était efficace, mais en plus de cela il avait spontanément fait apparaître une fine couche de glace autour de l’armure, augmentant ainsi ses capacités défensives. En pratique, cette augmentation n’était pas exceptionnelle, mais cela restait extrêmement rare pour un symbole d’inscription de produire deux effets différents en même temps. Il n’existait qu’une trentaine de symboles de ce genre dans l’école d’inscription du Royaume du Grand Avenir, et chacun d’eux valait plus de trois mille taels d’or !

C’était un génie de l’inscription et il avait également réussi à obtenir une inspiration martiale. Sa perception du Dao des arts martiaux défiait la volonté des cieux, il n’y avait pas d’autre mot pour le dire. Autant de bénédictions rassemblées dans un seul être, les dieux eux-mêmes devaient être jaloux !

Wang Xuanji remit l’armure à son propriétaire et lui dit, « Jetez-y un œil. »

Ce dernier s’empressa d’y faire circuler sa véritable énergie et son visage arbora rapidement une expression satisfaite. Il connaissait bien son armure et n’eut aucun mal à quantifier précisément l’effet du symbole de Lin Ming.

« Satisfait ? » demanda nonchalamment Wang Xuanji.

« Amplement ! » acquiesça avec empressement l’intéressé avant de regarder Lin Ming. Son regard était désormais empreint de respect. Ce client n’était pas un maître de l’inscription et ses connaissances en la matière étaient limitées, en revanche, il savait que ce jeune homme était extraordinaire. Mais extraordinaire à quel point, il n’en avait aucune idée.

« Serait-ce votre apprenti, Président Wang ? Un disciple exceptionnel pour un professeur des plus réputés. Terrifiant ! Extraordinaire ! »

« Mon apprenti ? » répondit Wang Xuanji avec un sourire de dépréciation. « Je crains de ne pas être à même d’apprendre quoi que ce soit à un tel apprenti. »

« Vous êtes trop modeste Président Wang. Cependant, force est de reconnaître que c’est le jeune maître de l’inscription le plus talentueux qu’il m’ait été donné de voir dans ma vie. » Le client s’apprêtait à poursuivre son éloge, flatter un individu aussi talentueux ne pouvant que lui profiter dans le futur, mais Wang Xuanji l’interrompit aussitôt d’un ton tiède, « Je vous invite à partir si vous en avez terminé. »

Les mots de flatterie que l’artiste martial s’apprêtait à prononcer restèrent muets. Il fit un sourire embarrassé et reprit, « Je ne vous dérangerai pas davantage mais permettez-moi de repasser un autre jour pour vous manifester ma gratitude. »

Wang Xuanji n’était pas de très bonne humeur. Il avait élevé Wang Yuhan avec tout le soin et l’attention du monde, dans l’espoir d’en faire le plus grand et respecté maître de l’inscription de l’histoire du Royaume du Grand Avenir. Mais voir Lin Ming en action lui avait fait ressentir un grand sentiment de défaite. D’où ce jeune homme pouvait-il venir ? Wang Yuhan mise de côté, d’ici quelques années c’est lui qui allait probablement se faire dépasser par cette anomalie, par ce Lin Ming.

Il avait passé la plus grande partie de sa vie à étudier les techniques d’inscription, son talent était-il si inférieur à celui de Lin Ming ? Wang Xuanji ne put empêcher ce genre de pensées de lui venir à l’esprit.

De son côté, Lin Ming fit une petite pause afin de se préparer à résoudre le second problème. Cette fois-ci, le client était un jeune noble d’un peu moins de trente ans. Il avait eu tout le loisir d’apprécier les compétences de Lin Ming et s’empressa, lorsqu’il y fût invité, de venir présenter son problème en lui tendant une pile de matériaux.

L’intérêt de Lin Ming fut immédiatement éveillé. Il s’agissait presque exclusivement de matériaux rares et précieux. C’était vraiment une bonne idée de venir ici. Il allait progresser à pas de géant avec autant de ressources à sa disposition. Finalement, il n’était peut-être pas si loin que cela de pouvoir réaliser le symbole d’inscription corporelle.

Lin Ming passa son après-midi à résoudre différents problèmes. L’Association de l’Inscription lui avait mis une pièce à disposition afin d’éviter toute interférence. Après qu’un client lui remettait ses matériaux, il était invité à attendre à l’extérieur, tandis que Lin Ming restait avec Wang Yuhan.

Tracer des symboles d’inscription nécessitait beaucoup de force d’âme et en véritable énergie. Un piètre maître de l’inscription ou un maître quelconque serait complètement épuisé après en avoir tracé un seul. Quant à un maître de haut niveau ou un maître aîné, ceux-là pouvaient en dessiner deux ou trois pour les uns et jusqu’à quatre pour les autres.

De son côté, Lin Ming en avait déjà réalisé cinq en un seul après-midi et il s’apprêtait déjà à attaquer un sixième.

Cela ne manqua pas d’aggraver l’inquiétude de Wang Yuhan. Elle était uniquement chargée de préparer les matériaux et cela lui prenait déjà suffisamment de véritable énergie pour qu’elle se sente affaiblie. Lin Ming était infatigable, c’était une machine !

En réalité, le processus était particulièrement éreintant pour Lin Ming qui faisait face à un taux de consommation très élevé. Mais il utilisait la Formule de l’Âme Ecrasante après chaque symbole afin de nourrir sa force d’âme, en plus de faire circuler la Formule de l’Authentique Chaos Primordial pour régénérer sa véritable énergie.

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 120 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.