Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 117

Chapitre 117: Maître de l’inscription émérite

« Président Wang, je suis effectivement ici pour vous demander deux choses en particulier. J’aimerais d’une part acheter certains matériaux, et d’autre part m’inscrire en tant que maître de l’inscription émérite afin de gagner des points en rendant des services aux clients de l’association. »

Trois types de maîtres de l’inscription officiaient au sein de l’Association de l’Inscription, des membres permanents et des subordonnés, ainsi que des membres émérites de la première catégorie. Ces derniers notifiaient simplement les clients de leur disponibilité en inscrivant leur nom sur un tableau dans le hall de l’association. D’un autre côté, les simples membres permanents et les subordonnées devaient réaliser des tâches spécifiques pour le compte de l’association avant de pouvoir gagner des points ; comme aider d’autres maîtres à résoudre des problèmes épineux ou encore réaliser des symboles d’inscription particuliers à la demande d’un client.

Lin Ming allait devoir repousser les limites de sa cultivation et de ses compétences en technique d’inscription pour parvenir à réaliser un symbole d’inscription corporelle. Pour ce faire, il n’avait pas d’autre choix que de dédier une partie de son temps à la pratique de l’inscription. Cependant, les techniques de haut niveau qu’il souhaitait réaliser nécessitaient beaucoup de matériaux et, par conséquent, beaucoup d’argent. De plus, même si Lin Ming trouvait l’argent nécessaire, rien ne lui garantissait pour autant d’arriver à mettre la main sur les matériaux en question.

Quelques mois auparavant, afin d’économiser de l’argent, il s’était entraîné en utilisant sa véritable énergie à la place des matériaux pour visualiser les tracés. Mais, quoiqu’économique, cette méthode avait le défaut de ne pas être très efficace et Lin Ming ne pouvait pas se permettre de perdre du temps. C’est alors qu’il eût l’idée de devenir maître de l’inscription émérite. C’était le meilleur moyen d’être confronté à de nombreux problèmes relatifs à l’inscription différents, et donc le meilleur moyen de progresser. En plus de cela, tous les matériaux, aussi onéreux qu’ils pussent être, étaient fournis par les clients.

Il allait ainsi être confronté quotidiennement à une kyrielle de matériaux précieux et de problèmes différents sans avoir à dépenser le moindre sous et même, pour couronner le tout, en gagnant des points. Comment les conditions auraient-elles pues lui être encore plus favorables ? Néanmoins, aussi efficace et attrayante fût-elle, très peu d’individus se risquaient à exercer cette méthode. La raison était très simple, il fallait pouvoir garantir un taux de réussite supérieur ou égal à quatre-vingt-dix pour cent.

Mais ce n’est pas ce qui inquiétait Lin Ming, qui avait pris la décision d’utiliser cette méthode. Il ne prévoyait pas de continuer à cacher son statut de maître de l’inscription plus longtemps. Cela lui avait permis de ne pas attirer l’attention à l’époque, alors qu’il était faible et inconnu. Vu la valeur des symboles d’inscription qu’il était capable de réaliser, c’eût été extrêmement risqué pour lui de ne pas prendre ces précautions. Certains individus auraient pu être tentés de le capturer pour le contraindre à fabriquer des symboles d’inscription à la chaîne.

Mais la situation avait changé, Lin Ming était désormais connu à travers toute la Ville du Grand Avenir et son influence ne cessait pas de croître. Maintenait qu’il jouissait de la double protection de la Maison Martiale des Sept Véritables et du Prince Héritier, le Dixième Prince lui-même serait incapable de s’en prendre à lui publiquement. Par conséquent, Lin Ming n’avait plus aucune raison de dissimuler son statut de maître de l’inscription.

« Maître de l’inscription émérite ? » demanda Wang Xuanji, quelque peu surpris. Normalement, seuls les membres expérimentés dont la réputation n’était plus à faire demandaient à occuper une telle position. Tout simplement car l’association engageait sa responsabilité vis-à-vis des clients en les remboursant intégralement en cas d’échec.

Personne n’oserait faire ce travail sans avoir l’expérience nécessaire.

Il fallait se soumettre à l’inspection stricte de ses pairs pour espérer obtenir le statut de maître de l’inscription émérite. Seuls les plus grands maîtres en étaient capables. Le talent de Lin Ming pour les techniques d’inscription était exceptionnel, mais seulement comparé à des gens de sa génération. La dernière fois, il avait réalisé un symbole d’inscription dont le taux d’amplification de la véritable énergie était de trente-deux pour cent. C’était absolument incroyable pour son âge, mais tout de même insuffisant pour être considéré comme un maître de l’inscription émérite.

Lin Ming était encore trop jeune. Un maître de l’inscription émérite devait faire face à une grande variété de questions et de problèmes, dont certains étaient assez pointus. C’était un travail pour lequel il fallait beaucoup d’expérience ; expérience que l’on ne pouvait acquérir qu’avec de longues années de pratique.

Si Lin Ming échouait de façon répétée, non seulement cela porterait atteinte à l’image et à la réputation de l’Association de l’Inscription, mais surtout, cela pourrait leur coûter une fortune en compensation.

« Monsieur Lin, les problèmes que l’Association de l’Inscription doit résoudre sont pour la plupart difficiles. Considérant le coût et la rareté de certains matériaux, un maître de l’inscription émérite doit pouvoir garantir un taux de succès d’au moins quatre-vingt pour cent. Même au sein de nos rangs, seuls une poignée d’individus sont assez compétents pour prétendre à cette position », rappela Wang Xuanji à Lin Ming avec tact. Il fallait qu’il le persuade d’abandonner son projet de lui-même. Vu le statut actuel de Lin Ming, l’Association de l’Inscription n’avait pas d’autre choix que de le flatter autant que possible.

Lin Ming sourit et répondit : « Le président Wang ne devrait pas s’inquiéter. Disons que si je venais à échouer trois fois d’affilé, je partirais de mon propre chef. Quant aux pertes éventuelles de matériaux et de trésors, je m’engage à tout rembourser moi-même. »

« Cela… » Wang Xuanji fronça les sourcils. Cela ne l’inquiétait pas outre mesure pour la réputation de l’association qu’un de ses membres, fusse-t-il considéré comme émérite, puisse échouer trois fois d’affilée, mais Lin Ming n’était encore qu’un enfant. Comment allait-il pouvoir expliquer à un client que l’association avait confié sa requête à un enfant et que celui-ci avait échoué ?

Toutefois, il s’agissait de Lin Ming et Wang Xuanji ne pouvait pas se permettre de refuser directement et catégoriquement. Il resta silencieux un moment, avant d’acquiescer de la tête en signe d’approbation.

« Pas plus de trois échecs. »

Wang Yuhan prit alors immédiatement la parole : « Monsieur Lin, puis-je vous demander si vous avez trouvé l’assistant adéquat ? »

« Mm ? Un assistant ? »

Les maîtres de l’inscription avaient généralement un ou deux assistants. Tout simplement car de nombreux matériaux n’étaient pas utilisables dans l’état dans lequel ils se trouvaient à l’achat. Par exemple, il pouvait y avoir besoin d’extraire le jus d’une plante, de broyer des minéraux en une fine poudre ou d’extraire l’essence d’un matériau. Toutes ces tâches incombaient aux assistants. Jusqu’à maintenant, Lin Ming avait toujours fait tout cela lui-même.

La position d’assistant était éprouvante. Nombre de matériaux étaient précieux et onéreux, la moindre erreur et ils étaient perdus. De ce fait, le travail d’assistant était réservé à des initiés.

« Je n’ai pas d’assistant », répondit sincèrement Lin Ming.

Wang Yuhan jeta un coup d’œil en direction de son grand-père, se mordit les lèvres et reprit :

« Accepteriez-vous que je sois votre assistante ? »

Traditionnellement, les jeunes femmes du Royaume du Grand Avenir étaient réservées et courtoises. Cela pouvait être aisément mal interprété que l’une delle se porte volontaire pour être l’assistante d’un jeune homme. Accessoirement, le statut actuel de Lin Ming était particulièrement sensible. Personne n’avait précisément idée du nombre de jeunes filles désireuses de l’épouser à travers la capitale ; elles étaient innombrables. De ce fait, Wang Yuhan avait dû rassembler beaucoup de courage pour oser formuler cette requête.

Elle s’était remémoré les techniques de dessin de Lin Ming, les lignes et les symboles qu’il avait utilisés étaient clairement différents de ceux du Royaume du Grand Avenir. Wang Yuhan avait mis de côté sa modestie ; l’occasion de découvrir les techniques d’inscription d’au-delà le Royaume du Grand Avenir était trop belle.

Lin Ming hésita. Avoir recours à un assistant lui ferait économiser beaucoup de temps. De plus, vu ses capacités, Wang Yuhan s’en sortirait très bien.

Réfléchissant de la sorte, Lin Ming acquiesça et dit : « Soit, je compterais dorénavant sur Mademoiselle Wang. Si vous avez déjà déjeuné et que cela ne vous ennuie pas, j’aimerais commencer aussitôt que possible. »

Wang Yuhan cligna des yeux. Ce Lin Ming était plein de vigueur et de résolution ; il souhaitait définitivement s’y mettre au plus vite.

« Mm. J’ai déjà déjeuné. »

« Bien. »

Lin Ming, Wang Yuhan, Wang Xuanji et la jeune réceptionniste se dirigèrent tous ensemble vers le Hall de l’Inscription. C’était l’heure de midi et il n’y avait pas grand monde dans le hall, excepté certains clients qui attendaient déjà, de sorte à être les premiers à passer au retour des maîtres.

Selon les règles de l’association, chaque client devait simplement fournir ses propres matériaux ainsi que l’objet prodigieux sur lequel il souhaitait apposer ou modifier quelque chose, exposer clairement sa requête ou son problème, puis revenir plus tard. Mais la plupart des clients préféraient rester ici pour regarder directement le processus. Tout simplement car les matériaux comme les objets étaient souvent précieux et, par conséquent, ces clients s’inquiétaient du résultat.

Plusieurs personnes attendaient déjà depuis longtemps. Quel ne fut pas leur enthousiasme lorsqu’ils virent le président de l’Association de l’Inscription Wang Xuanji arriver dans le hall. Comptait-il agir personnellement aujourd’hui ? Il ne lui arrivait que rarement de se montrer en public. Il fallait au moins un Duc, un Prince ou artiste martial au sommet du Houtian pour le forcer à prendre les choses en main. Lorsqu’il réalisait et appliquait lui-même un symbole d’inscription, l’effet était généralement bien meilleur que celui d’un maître de l’inscription moins réputé.

De ce fait, ce serait leur jour de chance si Wang Xuanji acceptait personnellement de résoudre leurs problèmes.

Ils le regardèrent avec une lueur d’espoir dans les yeux, leurs visages trahissant un empressement irrépressible.

Voyant que Wang Xuanji marchait dans leur direction, ils se précipitèrent pour l’accueillir. L’un d’eux, un artiste martial d’une quarantaine d’années, fut le premier à se lever et à l’interpeller :

« Eh bien, président Wang, je ne m’attendais pas à pouvoir vous voir en personne. Accepteriez-vous de jeter un œil à cette armure ? » lui demanda-t-il en brandissant une armure de guerre noire d’apparence ancienne.

Elle semblait être composée d’un métal de la plus haute qualité. Malgré son allure ancienne, seuls quelques estafilades apparaissaient ci et là sur la surface de l’armure, en particulier au niveau de la poitrine. L’une d’elles, d’environ trente centimètres, traversait un motif en forme de diamant dans toute sa longueur. Le dessin était comme coupé en deux par cette rayure.

Ce motif représentant un diamant n’était rien d’autre que la marque laissée par celui qui avait apposé un symbole d’inscription sur cette armure. Celle-ci ayant été endommagée, la marque du symbole d’inscription l’était également. Lorsque la marque du symbole d’inscription était ainsi abîmée, il y avait de fortes chances que le symbole en lui-même le soit tout autant et que ses effets s’amenuisent fortement, voir qu’ils disparaissent purement et simplement.

N’importe quel trésor pouvait être endommagé, en particulier les armures, censés encaisser les attaques dévastatrices. Il pouvait même arriver, à force d’accumuler les dégâts, qu’une armure se brise sous l’assaut d’un maître de haut niveau.

Cet artiste martial espérait que l’Association de l’Inscription puisse réparer le symbole de son armure. Mais c’était une tâche très difficile que de réparer un symbole déjà placé sur un objet. Cette rune en forme de diamant s’appelait le Symbole de la Force Surhumaine. C’était un symbole d’inscription particulièrement complexe ; cela n’allait pas être facile de le réparer. Même Wang Xuanji se demandait comment ils allaient bien pouvoir procéder.

D’un autre côté, c’était une tâche parfaite pour Lin Ming. Il pouvait échouer sans aggraver la situation, le symbole original étant déjà brisé.

Quant à l’armure, elle ne risquait rien. Dans le pire des cas, seuls les matériaux seraient perdus et l’association pourrait parfaitement les rembourser. Alors que si le trésor venait à être détruit, l’association ne pouvait rien faire d’autre qu’essayer de dédommager.

Wang Xuanji jeta un coup d’œil en direction de Lin Ming avec un léger sourire. Il était convaincu que celui-ci serait incapable de réparer ce Symbole de la Force Surhumaine. Tout simplement car Lin Ming pratiquait une école de techniques d’inscription différente de celle du Royaume du Grand Avenir. Alors que ce Symbole de la Force Surhumaine était justement l’un des nombreux symboles issus de l’école de techniques d’inscription du Royaume du Grand Avenir. Il était impossible de savoir par où commencer sans comprendre la composition des lignes ou le plan général du dessin.

Lin Ming rencontrerait des problèmes similaires s’il acquérait le statut de maître de l’inscription émérite. Il valait mieux qu’il abandonne dès maintenant s’il n’était pas capable de résoudre quelque chose de ce genre.

« Qu’est-ce que Monsieur Lin en pense, comment comptez-vous procéder ? » demanda Wang Xuanji à Lin Ming par le biais de la véritable énergie alors qu’il connaissait la réponse.

De son côté, Lin Ming avait imprégné l’armure de sa force d’âme et étudiait la structure du symbole d’inscription.

C’était extrêmement difficile de parvenir à détecter précisément la structure d’un symbole d’inscription en l’observant avec sa force d’âme. Il fallait comprendre la structure pour savoir par où commencer.

Lin Ming fronça légèrement les sourcils ; il était arrivé à une première conclusion. Ce symbole d’inscription devait servir à accroître l’efficacité du processus d’accumulation de véritable énergie. Quant à sa structure interne, elle ne lui évoquait rien. Ce n’était pas vraiment étonnant ; après tout, il y avait trop de différences entre les techniques d’inscription du Royaume du Grand Avenir et celles du Domaine des Dieux.

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 117 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.