Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 103

Chapitre 103: Monter en puissance

De plus en plus d’énergie écarlate émanait de l’épée de Zhu Yan. Le nom de ce dernier signifiait flamme vermillon, et sa véritable énergie partageait cette propriété « inflammable ». Ses techniques à l’épée étaient donc souvent associées au feu. En vertu de cette caractéristique, s’il utilisait des compétences martiales d’attribut feu, leur puissance et leur efficacité étaient augmentées.

A mesure que les vagues d’air cramoisies se dégageant de l’épée de Zhu Yan émanaient partout alentour, un vent brûlant se substitua rapidement à l’air frais et automnal qui enveloppait le terrain de tournoi. Zhu Yan passait à l’action !

Sa véritable énergie enflammée se déversa dans Lueur Ecarlate, son épée. La lumière et l’énergie qui s’en dégagèrent formèrent un grand filet dans les airs, comme un nuage de feu qui brûlait en éclipsant le ciel.

« Compétence Martiale – l’Eternel Crépuscule Rayonnant ! »

Des vagues de chaleur tourbillonnantes déferlèrent vers l’extérieur et une atmosphère écrasante enveloppa le terrain de tournoi. Les disciples qui étaient trop proches de la scène furent obligés de reculer. Quant aux personnages importants, ils étaient protégés par leurs gardes qui maintenaient des barrières de véritable énergie pour les isoler.

Zhu Yan avait utilisé une compétence martiale dès le début. Il faisait tout ce qui était en son pouvoir pour l’emporter !

Encerclées par ces nuages ardents qui recouvraient le ciel de leur robe rougeoyante, les innombrables petites unités du corps de Lin Ming commencèrent à résonner à l’unisson. De la véritable énergie se mit alors à vibrer spontanément en lui. C’était la véritable énergie épaisse que Lin Ming avait obtenue en atteignant le deuxième niveau de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial.

Sous l’effet de ces vibrations, Eclair Lunaire et ses huit cent vingt jins se mit également à trembler, devenant encore plus dangereuse.

Cette vibration gagna en puissance, jusqu’à devenir tellement forte qu’elle fusionna avec l’aura de Lin Ming pour se disperser dans toutes les directions en des rafales hurlantes de vent céleste.

Lin Ming était immobile face à cette masse rougeâtre qui s’approchait. Soudainement, il fit un geste vif de la main droite et porta un coup en avant.

« Bam ! »

Une explosion assourdissante retentit ! La lance s’abattit telle une avalanche, balayant les flammes cramoisies qui se rassemblèrent à sa pointe dans un tourbillon de feu; avant de repartir soudainement en direction de Zhu Yan.

« Vlam ! » Ce cône de flammes le transperça de part en part.

Avant que quiconque n’ait le temps de crier, son corps se déforma en une ombre qui s’effaça peu à peu.

« Un leurre ? »

« C’est le Pas du Dieu des Ombres ! Impressionnant ! Ce Zhu Yan a réussi à apprendre une technique de déplacement aussi difficile. »

Zhu Yan n’avait plus combattu en public depuis six mois. Les autres disciples pouvaient se référer à son rang sur la Pierre du Classement pour avoir une idée de sa force. Mais il leur était impossible de regarder à l’intérieur de la Matrice des Dix Mille Morts pour voir comment il combattait, ou pour savoir quelles techniques et capacités il pouvait utiliser.

Tel un fantôme, le spectre de Zhu Yan s’évanouit dans le vent. Il réapparut tout à coup sur l’un des flancs de Lin Ming.

En réalité, ce n’était pas Zhu Yan qui était réapparu en premier, mais son épée.

En un éclair, elle frappa vingt-quatre fois successives !

« Vlan Vlan Vlan … »

Les faisceaux de lumière recouvrirent le ciel d’un filet mortel. Les capacités de bretteur de Zhu Yan approchaient la perfection. Il faut dire que ce dernier était déjà célèbre à l’âge de quatorze ans pour son maniement de l’épée dans la Ville du Mûrier Vert. Sachant que depuis, il avait passé un an dans l’armée avant de rejoindre la Maison Martiale des Sept Véritables où il s’entraînait comme un acharné depuis maintenant deux ans et demi. Au cours de ces trois années, il était même parvenu à comprendre sa propre perception de l’épée. Il en était à un point de maîtrise où son épée paraissait se fondre dans le vide. Lorsque cette dernière fendait l’air, on ne pouvait pas en distinguer la lame. Seuls les faisceaux de lumière d’énergie étaient visibles.

Zhu Yan lui-même n’était pas capable de voir précisément la trajectoire de son épée ; comment pouvait-elle être bloquée ?

Les quarante disciples de la Maison Martiale les mieux classés assistant à la scène, ainsi que les artistes martiaux à l’étape du Façonnage Osseux protégeant les personnalités de marque ressentirent tous un frisson leur parcourir l’échine en voyant tous ces faisceaux de lumière d’épée. Ils n’auraient pas parié grand-chose sur leur sort s’ils avaient été à la place de Lin Ming, dont toutes les possibilités de retraites étaient coupées.

Tout cela ne dura qu’un court instant et tout le monde pensa que c’était trop tard, mais Lin Ming souleva alors soudainement sa lance.

Eclair Lunaire s’élança comme un dragon noir étincelant. La véritable énergie vibrait comme une masse d’eau torrentielle dans cette frappe, et elle se dispersa dans toutes les directions vers ces faisceaux de lumière.

En une demi-seconde, dieu sait combien de fois Eclair Lunaire rencontra l’épée de Zhu Yan. Ce dernier eut l’impression d’essayer de découper une montagne. La lance de Lin Ming était accompagnée de véritable énergie qui vibrait comme un tremblement de terre déchaîné. Tous les faisceaux de lumière furent dispersés avec force par Lin Ming.

Zhu Yan ne parvenait tout simplement pas à ébranler Eclair Lunaire. Il était à deux doigts de trouver une ouverture pour frapper Lin Ming au corps, mais un pressentiment lui commanda de se retirer s’il ne voulait pas être mis en pièces par cette intense vibration.

Cette étrange vibration exerçait une pression colossale sur l’épée de Zhu Yan, comme s’il était un poisson se noyant dans un bourbier.

Sentant que même son corps commençait à être affecté par ces vibrations, Zhu Yan rassembla sa véritable énergie et battit en retraite.

« Pam ! » Chancelant, il tomba à terre. Rien que le fait de reculer semblait difficile. Ses mouvements avaient perdu tout leur éclat et leur entrain.

« Mm ? Qu’est-ce qui lui arrive ? »

« Que vient-il de se passer ? Zhu Yan a envoyé tellement de coups avec son épée, comment a-t-il pu être repoussé par la lance de Lin Ming ? »

« Pourquoi ne l’a-t-il pas transpercé ? Ses coups d’épées sont tellement rapides qu’ils ne laissent pas d’ombre ; la lance de Lin Ming ne peut pas être aussi rapide ! »

De tous ceux qui assistaient à la scène, presque personne n’était capable de comprendre les mystères contenus dans la lance de Lin Ming. Du point de vue général, considérant que Zhu Yan était plus rapide, dans ses mouvements comme dans le maniement de son arme, il aurait dû éviter Eclair Lunaire avec facilité et transpercer Lin Ming de son épée. Alors qu’en réalité, c’était Zhu Yan qui semblait avoir été mis en difficulté par son adversaire et sa lance. Lin Ming, qui trônait sur la scène comme une montagne calme et inflexible, n’avait pas encore bougé d’un seul pas.

Même les gardes à l’étape du Façonnage Osseux furent incapables de comprendre ce qui venait de se passer.

Toutes ces discussions amusèrent Hong Xi. Lin Ming, ce gamin est vraiment un monstre ! Il s’est débrouillé pour incorporer le Poing Briseur d’Os qui Déchire le Corps dans sa lance. Personne ne peut comprendre à quel point cette sensation est terrifiante sans avoir goûté au moins une fois à cette lance. Je l’ai découvert à mes dépens. Maintenant ce gamin va donner un aperçu de ce que c’est à Zhu Yan, pensa-t-il.

Zhu Yan parvint, non sans difficultés, à ramener sa circulation sanguine à la normale. Son rythme cardiaque avait été chaotique pendant un bref moment, comme si tout son sang avait été bloqué par un contrecourant. Que se passait-il donc ?

Il regarda en direction de Lin Ming. Ce dernier se tenait bien droit, sa lance en main et pointé dans sa direction. A cet instant précis, les yeux avec lesquels ils regardaient Zhu Yan semblaient profonds et impénétrables. Zhu Yan fut comme immobilisé l’espace d’une seconde.

Mm ? De la peur ?s’étonna-t-il. Un sentiment subconscient de peur avait bel et bien émergé dans son cœur. La peur sonnait le glas du cœur des arts martiaux d’un individu. La première difficulté de l’Epreuve du Rêve servait à tester le courage pour surmonter ses peurs.

Et ce sentiment qui l’avait paralysé venait de Lin Ming !

Ce type !

Son cœur explosa dans un déchaînement de colère incontrôlée. Il ne pouvait pas accepter que sa fierté, dont il était si enorgueilli, puisse être foulée aux pieds par ce petit garçon qu’il considérait encore récemment comme un insecte !

Les yeux de Zhu Yan étincelèrent d’une lumière glaciale. Sa rage dévora ce sentiment de peur. S’élançant en avant, une série d’images illusoires apparurent derrière lui.

Dans sa course, une flamme d’un mètre jaillit de son épée. Elle était le produit de la quantité massive de véritable énergie qu’il déversait dans son arme

Puisque sa vitesse ne suffisait pas, il l’emporterait par la force !

Poussant un rugissement, il sauta en avant et, tenant son épée des deux mains, la laissa s’abattre vers le bas en fendant l’air !

« La Frappe de l’Etoile Effondrée ! »

« C’est la Frappe de l’Etoile Effondrée du degré humain de grade moyen ! C’est une compétence martiale plus puissante que l’Eternel Crépuscule Rayonnant ! »

Le temps que ces quelques mots soient prononcés dans la foule, l’épée de Zhu Yan avait déjà absorbé toute l’énergie de feu environnante. Son épée était aussi majestueuse qu’un météore enflammé descendant des cieux !

Un sourire se dessina sur les lèvres de Lin Ming. Un combat de force brute ? Il n’y avait rien qu’il n’affectionnât davantage !

Brandissant sa lance an dessinant un arc de cercle sur le sol, des étincelles jaillirent dans les airs et un motif de pleine lune apparut sur la surface dure du terrain de tournoi.

Lin Ming visa la pointe de l’épée de Zhu Yan et frappa en avant !

Parvenir à toucher la pointe de l’épée d’un maître en plein cœur d’un combat où les deux parties utilisaient des mouvements rapides comme la foudre était plus facile à dire qu’à faire. Cependant, Lin Ming avait exercé pendant des années sa précision en désossant des bêtes. De plus, ce dernier mois de pratique intensive lui avait permis d’obtenir des fondations techniques solides. Sa lance n’était que le prolongement de son bras. Même s’il s’agissait d’une aiguille ou d’une autre arme cachée, Lin Ming pourrait la trouver avec la pointe de sa lance !

« Chtonk ! »

Les deux armes s’entrechoquèrent. Comment Lueur Ecarlate, cette épée d’un mètre, pouvait-elle se comparer à Eclair Lunaire, une lance de huit cent vingt jins ?

Un grincement métallique tonitruant emplit l’air. Les deux armes se courbèrent sous la pression de l’impact.

Lin Ming utilisa les vibrations de sa véritable énergie pour contrer la Frappe de l’Etoile Effondrée de Zhu Yan. Les vibrations intenses vinrent à nouveau chambouler la circulation sanguine de ce dernier.

« Boum ! » Lueur Ecarlate rebondit violement et Zhu Yan fut éjecté en arrière dans les airs !

Mais après tout, la Frappe de l’Etoile Effondrée restait une compétence martiale du degré humain de grade moyen ; Lin Ming fut repoussé de trois pas par la vague de chaleur.

« C’est la première fois que Lin Ming est contraint de reculer ! »

« Pas seulement de reculer, c’est la première fois qu’il fait ne serait-ce qu’un pas depuis le moment où il a pris position sur la scène ! »

Ce détail n’avait évidemment pas manqué d’être remarqué. Jusqu’à maintenant, Lin Ming n’avait pas bougé d’un pas.

« Les mots ne suffisent pas à décrire cela. L’invincible aura de Lin Ming est aussi inébranlable qu’une montagne. Le fait que Zhu Yan ait réussi à le faire bouger donne une idée de la puissance de son attaque ! » dirent des disciples plus âgés. Ils ne souhaitaient pas voir Zhu Yan perdre. Ils se sentaient dans le même bateau que lui, d’anciens disciples célèbres face à une étoile montante.

« Grand Frère, ne trouves-tu pas que ce match entre Ling Ming et Zhu Yan ressemble d’une certaine façon à celui qu’il a eu contre Zhang Cang ? Zhu Yan n’a reçu aucun coup direct, pourtant il semble être acculé par une étrange influence », dit Ta Ku à Ling Sen avec qui il assistait au combat. Ils se trouvaient dans l’un des coins du terrain de tournoi.

« Mm. Les coups de lance de Lin Ming abritent un mystère. Je suis déjà tombé sur des textes anciens qui racontaient que des artistes martiaux ayant atteint le large succès des arts de la lance étaient capables de comprendre les règles qui régissent ce monde, et d’en appréhender certaines lois. Ils seraient ainsi capables de placer ces lois dans leur lance et d’en élargir le potentiel. Des concepts similaires existeraient également pour les épées et les sabres. Ce genre de maître n’auraient même pas besoin d’arme pour combattre. Ils seraient capables de tuer leurs ennemis rien qu’en utilisant ces lois à leur avantage. La lance de Lin Ming m’évoque ces histoires. »

« Grand Frère, plus tu en dis moins cela semble plausible. Quel âge a Lin Ming ? Comment pourrait-il comprendre ces lois dont tu parles ? »

« Il ne peut évidemment pas, sans quoi il aurait déjà vaincu son adversaire. Il ne lui faudrait qu’une pensée pour tuer ses ennemis. Pourtant, cette lance n’a même pas frappé Zhu Yan de manière directe qu’il semble avoir été affecté par quelque chose. Tout cela laisse à penser qu’il s’agit d’un « potentiel de la lance ». »

Pendant que ces deux-là discutaient, Zhu Yan, était reparti à l’assaut contre Lin Ming. Il n’utilisait plus de compétence martiale, pas plus que ses magnifiques faisceaux de lumière d’épée. Il se contentait désormais d’attaquer avec des mouvements directs. Néanmoins, il continuait d’avoir cette terrible impression que son arme était repoussée par une force invisible ; chacun de ses coups était comme contraint, retenu.

En revanche, les mouvements de Lin Ming ne cessaient de gagner en férocité !

Il était en train de monter en puissance et de prendre de l’élan !

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 103 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.