Le Monde des Arts Martiaux Chapitre 101

Chapitre 101: L’heure de la bataille décisive

Hong Xi ne cessait d’être surpris. Il avait beau ne pas avoir utilisé de véritable énergie dans cette frappe, il y avait mis toute sa force ; pourtant, Lin Ming l’avait bloquée de plein fouet.

Hong Xi savait que la force de Lin Ming était hors du commun, mais il ne s’attendait pas à ce qu’elle connaisse une augmentation aussi spectaculaire en arrivant à la troisième étape de la Transformation du Corps. Elle avoisinait probablement les cinq mille jins ! Lin Ming avait un corps de bête féroce !

Malgré sa surprise, Hong Xi ne perdit rien de sa vitesse. Profitant du fait que Lin Ming ait été repoussé en parant son attaque, il attaquade nouveau. Hong Xi coupa totalement les possibilités d’esquives de Lin Ming avec trois coups d’estoc, forçant ce dernier à une nouvelle confrontation de front.

« Bam ! »

La lance de Hong Xi s’abattit sur la hampe d’Eclair Lunaire et les les deux armes s’entrechoquèrent. Sous la force du coup, le fer élastique violet noirâtre se courba tel un arc.

Les pieds de Lin Ming s’enfoncèrent dans le sol et le droit resta prisonnier par la masse de terre. Il parvint tout juste à repousser la lance de Hong Xi en appuyant de toute ses forces avec Eclair Lunaire. Mais Hong Xi sauta dans les airs et, en y décrivant un arc de cercle avec sa lance, vint porter un coup direct en direction de la gorge de Lin Ming.

La lance s’approcha trop soudainement et trop rapidement pour qu’il ne puisse réagir. Lin Ming avait épuisé sa véritable énergie en parant les deux frappes précédentes, il était exténué. Incapable de l’arrêter, la lance de Hong Xi s’approcha dangereusement de sa gorge.

Lin Ming put clairement ressentir une vague d’énergie à glacer le sang accompagner la lance à cet instant ; c’était dû à la matière qu’elle déplaçait dans son élan. Mais elle s’arrêta net, Hong Xi l’avait stoppée à un centimètre de la gorge de Lin Ming.

Une telle maîtrise de la force imposait le respect !

Quoiqu’il sût que Hong Xi n’allait pas le blesser, Lin Ming n’avait pu s’empêcher de retenir sa respiration en sentant ce vent de la lance lui cingler la peau. Cette frappe fut aussi effrayante qu’un éclair.

Trois mouvements, c’est ce qu’il avait fallu à Hong Xi pour défaire Lin Ming.

Ramenant sa lance à lui en reprenant pied au sol, Hong Xi dit :

« Lin Ming, même si je n’ai pas utilisé de véritable énergie, ma force était toute entière. Pourtant, tu as été capable de tenir jusqu’au troisième mouvement, c’est déjà bien mieux que ce dont serait capable n’importe qui d’autre à ton niveau ! Ta force va vraiment à l’encontre de la volonté des cieux ; j’imagine qu’elle est d’au moins cinq mille jins. »

« Cinq mille trois cents », lui répondit honnêtement Lin Ming.

« Cinq mille trois cents jins ! » reprit Hong Xi. « N’importe quel artiste martial à ton niveau de cultivation se ferait éjecté dix-huit rues plus loin face à toi ! Ta force est vraiment appropriée à ce que tu utilises une lance ; l’inverse aurait été malheureux. En réalité, tu n’étais pas à ton meilleur niveau lorsque tu as reçu mes trois frappes. Tu as un point faible important dans ta défense. Il s’agit de ton élan.

L’élan !

Lin Ming ne fut que peu surpris. Effectivement, son élan avait bel et bien été accablé et anéanti par les mouvements de lance rapides et féroces de Hong Xi.

« Lors de ton combat avec Zhang Cang, tu as utilisé le Pont en Fer Bloquant la Rivière et le Dragon Impérial Surgit des Flots, des compétences des plus basiques, pour briser sa Frappe du Crépuscule. Et c’est seulement parce que ta lance avait une vague déferlante d’élan que ça a fonctionné. Mais lors de notre échange, tu n’as pas eu le temps de rassembler ton potentiel. L’élan de ta lance n’est pas foncièrement mauvais, au contraire, mais là où le bât blesse, c’est qu’il est trop lent à démarrer.

Zhu Yan utilise une épée et c’est plutôt un bon bretteur. Ses attaques seront particulièrement rapides et agressives. Si tu te fais acculer, il prendra l’avantage et tu ne pourras plus reprendre de la vitesse. Auquel cas il finira par t’imposer son rythme jusqu’à ce que tu ne puisses plus suivre et que tu ne perdes. »

Hong Xi n’était pas un instructeur de la Maison Martiale des Sept véritables pour rien ; il avait très rapidement descellé et mis en avant les faiblesses de Lin Ming.

Peu importe à quel point une compétence pouvait être puissante, elle était inutile si son utilisateur n’avait pas le temps d’en faire usage.

« Il te faut désormais apprendre à prendre de la vitesse en attaquant. As-tu déjà entendu parler de compétences martiales qui font partie d’un set de mouvements, par exemple les dix-huit paumes, les neuf épées ou d’autres choses étranges du même genre ? »

Lin Ming répondit en acquiesçant.

Hong Xi reprit : « Ce type de style de combat débute généralement par le premier et le plus faible des mouvements. Un second suit immédiatement, puis un troisième et ainsi de suite, chacun étant plus fort que le précédent. Tu te demandes peut-être : pourquoi s’ennuyer à gaspiller son énergie de la sorte plutôt que d’utiliser son attaque finale la plus puissante dès le début ? La réponse est simple, tu n’as pas le choix, tout simplement ! C’est une question de rassemblement de l’élan. Il faut commencer au début, préserver son potentiel pour finalement se déchaîner avec puissance dans le dernier mouvement ! C’est cela que signifie rassembler son élan ! »

Lin Ming fut soudainement éclairé, « Je comprends. »

« Si tu demandes comment apprendre à rassembler ton potentiel, sache que c’est très simple. Tu n’as qu’à combattre. A compter d’aujourd’hui, nous devrions combattre sans discontinuer, si ce n’est pour manger et nous reposer. Je veux voir combien de temps tu vas être capable de tenir ! »

Ainsi, Lin Ming commença une routine d’entraînement infernale au cours des dix jours qui suivirent.

Bien qu’il l’ait dit, Hong Xi ne s’attendait pas à ce que Lin Ming soit capable de se battre de la sorte, sans s’arrêter excepté pour manger et dormir.

Un artiste martial à l’Entraînement des Entrailles avait beau être endurant et plein de vitalité, avoir un cœur et des poumons puissants, il lui était impossible de combattre aussi intensément et si longuement. Cependant, Hong Xi découvrit rapidement qu’il avait encore sous-estimé Lin Ming. C’était tout simplement une machine, son endurance était aussi scandaleuse qu’anormale !

 Sa véritable énergie était plus épaisse et plus pureque celle d’artistes martiaux du même niveau. Elle semblait presque infinie.

Même Qin Xingxuan qui disposait des manuels d’entraînements rares et interdits des Sept Profondes Vallées ne présentait pas de capacités aussi délirantes. Hong Xi n’avait plus de mot pour décrire Lin Ming, il se contenta de se dire que c’était dû à son intuition martiale ésotérique et à sa force divine native.

Ils combattirent huit heures durant avec une seule respiration !

Hong Xi lui-même transpirait abondamment. Il s’était déjà débarrassé de son armure et combattait torse nu. Quant à Lin Ming, il était recouvert de sueur et respirait à plein poumons. A chaque fois qu’il expirait, l’air chaud ainsi expulsé formait de la vapeur, tandis qu’en inspirant, l’air formait un minuscule tourbillon. Les feuilles qui tombaient autour de Lin Ming été emportées.

Hong Xi ne manqua pas de remarquer ce phénomène. Ce gamin, son souffle a été si long, pas étonnant qu’il soit si endurant ! Il doit avoir une paire de soufflets à la place des poumons !

« Instructeur Hong, reprenons de nouveau ! » Quoique Lin Ming fût mort de fatigue, ses yeux brillaient encore de son espritcombatif. En seulement un jour, ses progrès avaient été plus que stupéfiants. Alors qu’il n’était capable d’échanger que trois coups avec Hong Xi au début, il parvenait maintenant à en encaisser sept ou huit sans perdre pour autant. Une fois, il parvint même à aller jusqu’à dix coups !

Il s’agissait des attaques d’un artiste martial à la Condensation de l’Impulsion !

A force de se battre de cette manière, Lin Ming commença à découvrir petit à petit ce que signifiait ‘rassembler son potentiel et son élan’ au cours d’un combat. Dans le passé, Lin Ming se reposait sur sa force et sa véritable énergie supérieures pour battre ses adversaires, mais désormais, ses techniques de combat rattrapaient progressivement le reste.

« Bien ! Amène-toi encore ! » L’esprit combatif de Hong Xi était également stimulé par l’entrain de son élève. La force de Lin Ming avait beau être largement inférieure à la sienne, Hong Xi ne s’était retenu à aucun moment.

Ainsi, au cours des dix jours qui suivirent, lorsqu’il n’était pas occupé à manger ou dormir, Lin Ming affrontait Hong Xi. Il était capable de suivre un régime d’entraînement aussi intense grâce au deuxième niveau de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial et à la résistance que lui octroyait ses longues respirations.

Il était désormais capable de persister jusqu’à échanger plus de vingt mouvements avec Hong Xi. Ses flux de potentiel et d’élan devenaient de plus en plus adroits et sophistiqués ; il pouvait désormais déployer tout son élan dans chaque frappe avec sa lance. Chacun des mouvements qu’il faisait avec sa lance lui permettait désormais de constamment gagner de la vitesse et donc, dans le même temps, de la force.

Ses mouvements réalisèrent également des progrès considérables. Les Fondements des Déplacements n’était pas une technique de mouvement sophistiquée. Elle n’incluait que des mouvements simples et basiques. Néanmoins, Lin Ming parvint petit à petit à rattraper la vitesse de son instructeur en s’appuyant sur cette technique.

« Vlan ! »

Après avoir accumulé l’élan de vingt attaques successives, Eclair Lunaire fendit vers le bas en direction de Hong Xi, accompagnée d’un déferlement torrentiel. Tout ce qui rencontrait le vent dégagé par la lance était repoussé au loin comme du sable.

« Ça c’est une frappe ! » s’écria Hong Xi en levant sa lance pour venir parer le coup. Quoiqu’il fût capable de bloquer la lance de Lin Ming, il ne put s’empêcher de faire un pas en arrière face à l’élan formidable et aux vibrations intenses d’Eclair Lunaire.

C’était la première fois que Lin Ming forçait Hong Xi à reculer !

Un artiste martial à l’Entraînement des Entrailles capable de forcer à reculer un autre à la Condensation de l’Impulsion ? Hong Xi avait beau ne pas utiliser sa véritable énergie, ce résultat aurait suffi à effrayer n’importe qui.

De plus, Hong Xi n’était pas un artiste martial à l’étape de la Condensation de l’Impulsion ordinaire !

« Lin Ming, peu importe ce qui pourrait arriver, je ne crois pas que je puisse encore être surpris ! » dit Hong Xi en souriant alors qu’il ramenait sa lance vers lui. « Cela ne fait que dix jours. Je ne pense pas que j’aurais été capable de te battre sans utiliser plus de véritable énergie si l’on avait fait cela pendant un mois entier. »

Hong Xi avait beau le complimenter, Lin Ming ne laissait aucune place à la suffisance. Il savait pertinemment que l’importance de la véritable énergie devenait de plus en plus primordiale à mesure qu’un artiste martial progressait. Quelqu’un qui utilisait de la véritable énergie contre un autre qui ne le faisait pas, l’écart était trop important. C’était d’autant plus vrai qu’une fois que les artistes martiaux achevaient d’ouvrir et de connecter leurs méridiens, leur véritable énergie devenait incomparablement fluide. Les attaques utilisant de la véritable énergie étaient les plus puissantes. Si Hong Xi avait fait usage de toutes ses capacités, il ne fait aucun doute que Lin Ming aurait succombé en moins de trois mouvements. Cedernier en était bien conscient.

« Je suis encore bien loin d’avoir votre niveau, instructeur. Si vous aviez appliqué toute votre force, je n’aurais pas pu supporter plus d’un mouvement, je crains que parvenir à encaisser un seul mouvement représenterait déjà la limite de mes capacités », répondit Lin Ming.

« He ! Gamin, tu veux te comparer à quelqu’un au sommet de la Condensation de l’Impulsion alors que tu n’en es qu’à l’Entraînement des Entrailles ? Le fait que tu aies réussi à me forcer à faire un pas en arrière est déjà excellent. En serais-tu insatisfait ? »

En écoutant les choses présentées de cette manière, Lin Ming sourit également. Son niveau de cultivation était tout simplement trop bas ; il était inférieur de trois étapes à un artiste martial à la Condensation de l’Impulsion. Sans compter que plus on avançait sur la voie des arts martiaux, plus les étapes devenaient difficiles ; par conséquent, plus on avançait, plus l’écart entre chaque étape se creusait.

Hong Xi reprit : « C’est demain que tu affrontes Zhu Yan. Restons-en là pour aujourd’hui. Rentre et repose-toi bien, de sorte à être dans la meilleure condition possible. Je ne te pardonnerais pas si tu venais à perdre, garde ça en tête ! »

Lin Ming sourit et répondit en riant : « Je n’étais vraiment pas sûr d’avoir mes chances lorsque j’ai défié Zhu Yan. Mais je suis convaincu qu’après m’être exercé aussi longtemps avec vous, elles sont désormais assez élevées ! »

« Ha ! Alors je considère que c’est que tu as appris quelque chose ! »

Lin Ming au large succès de l’étape de l’Entraînement des Entrailles contre Zhu Yan à l’ouverture de l’étape du Renforcement Musculaire.

La différence avait beau n’être que d’une demi étape, ce n’en était pas moins un combat entre des parangons de talent. Une demi-étape de différence était déjà incroyable, et c’était sans considérer le fait que Zhu Yan avait passé deux ans et demi de plus à la Maison Martiale des Sept Véritables que Lin Ming. Il avait eu le loisir d’utiliser les sept matrices mortelles majeures et d’y accumuler de l’expérience pendant bien plus longtemps que Lin Ming.

Zhu Yan était vraiment un ennemi formidable et intimidant. Au sein de la Maison Martiale, son talent n’était inférieur qu’à celui du trio de tête ; Ling Sen, Ta Ku et Zhang Guanyu !

Le temps avait filé, et un mois s’était déjà écoulé depuis la seconde guerre du classement. Ce jour marquait le soixante-quatrième jour de Lin Ming au sein de la Maison Martiale des Sept véritables, et également celui de son combat face à Zhu Yan. Ils allaient s’affronter sur le terrain de tournoi de la Maison Martiale.

Certains lieux étaient interdits aux étrangers, notamment ceux qui abritaient des secrets, du patrimoine et des legs ; tels que le dépôt, les sept matrices mortelles majeures, la Matrice des Dix Mille Morts, l’Eclatante Pagode et ainsi de suite. Toutes ces zones étaient à accès restreint, et les individus extérieurs à l’école ne pouvaient y accéder. Si les observateurs du Prince Héritier et du Dixième Prince avaient pu accéder à la vallée montagneuse pour y observer la guerre du classement de la Matrice des Dix Mille Morts, c’était seulement parce que l’autel et la scène principale étaient suffisamment éloignés et qu’il était difficile de voir la matrice en détail.

A l’inverse, en dehors de ces lieux spécifiques, les autres zones de la Maison Martiale n’étaient pas aussi difficiles d’accès et restrictives. Par exemple le Hall de Lecture ou le square de la Maison Martiale. Lin Ming avait bien pu accéder au Département de la Cithare pour y chercher des informations relatives à des matériaux, et ce alors qu’il n’appartenait pas à l’école ; grâce au laissez-passer qu’il avait emprunté.

Ces lieux étaient accessibles à quiconque disposait d’un de ces laissez-passer ou faisait partie d’une famille suffisamment influente.

Le terrain de tournoi était justement l’un de ces endroits relativement faciles d’accès.

Les disciples de la Maison Martiale y organisaient occasionnellement des concours d’arts martiaux, et il y avait toujours quelques personnes pour assister à ces démonstrations et observer depuis les gradins.

Mais aujourd’hui, il n’y avait pas seulement une poignée d’individus, le terrain de tournoi était bondé. Tous ces gens étaient des personnages extraordinaires ; il s’agissait de talents et de génies de la Maison Martiale des Sept Véritables, de héros parmi les artistes martiaux du Royaume du Grand Avenir, de nobles et d’aristocrates de la ville, de nombreux membres de familles respectées ainsi que d’importantes figures politiques.

Astuce:

Cliquer sur l'image Le Monde des Arts Martiaux 101 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.