Everyone Else Is A Returnee Chapitre 4

Chapitre 4: Vous ne me voyez pas ? 1/5

Chapitre 4 : Vous ne me voyez pas ? 1/5

 

Étonnamment, c’est Yu Ilhan qui remarqua le premier que quelque chose clochait.

“Il y a un truc qui bouge.” lui dit-il.

“Quoi donc ?” demanda Lita.

“Ton épée…”

“Hein ? Qu’est-ce que tu… Oula !”

Cette épée, qu’il avait réalisée seulement cinq années après avoir découvert l’art de la forge, n’était pour lui qu’un bout de métal. D’ailleurs, d’autres se mirent à s’agiter. Les voitures, la taule face au vent, et bientôt les feuilles des arbres et même ses vêtements. Tout redevenait sensible au mouvement… Le temps était revenu.

“C’est tout ce à quoi j’ai touché depuis l’arrêt du temps !”

“Occupe-toi plutôt de mon épée !”

“Je t’en ferai une bien mieux, oublie-la.”

“Jamais !”

L’épée, à la vérité, lui échappait des mains. Elle tenta désespérément de s’y agripper, sans voir que Yu Ilhan lui-même se mit à bouger contre sa volonté. Comme un oiseau, il fut par les airs transporté jusqu’au campus de l’école où tout avait commencé.

“I believe I can fly!” 1)

“Non, attends Ilhan ! Seigneur Dieu, laisse-moi au moins le temps de lui dire adieu !”

Elle laissa tomber l’épée et hurla désespérément face à celui qui, à son habitude, restait silencieux. Bientôt et tandis que Yu Ilhan s’éloignait d’elle, emporté par une force face à laquelle il était incapable de lutter, elle fut à son tour emportée, ou plutôt tractée vers le ciel. Elle céda aux larmes.

“Tu t’es bien moqué de son sort jusqu’à présent, et maintenant, ça t’intéresse ! Tu vas trop loin Dieu, beaucoup trop loin !”

De tels propos étaient bien sûr parfaitement inadaptés aux règles de bienséance d’un envoyé de Dieu, mais elle s’en moquait, seul l’intéressait celui qui s’éloignait de son champ visuel et pour qui elle ne pouvait plus faire que prier. C’est alors qu’elle se rendit compte que l’épée était de nouveau à sa garde.

Tu me l’as laissée… Je retire ce que j’ai dit, vous n’allez pas trop loin, mon Dieu…

Allait-elle seulement le revoir ? Elle en fit en tous cas le vœu, en tous cas sitôt qu’il serait libéré des griffes du temps. L’idéal eut été le lendemain, mais… Elle ferma les yeux.

“Je n’ai même pas pu l’embrasser !”

Yu Ilhan fut comme lâché d’un seul coup, à environ quatre mètres du sol, fait qui l’obligea à se mettre en boule pour éviter de se blesser alors qu’il atterrissait sur le campus.

“Ah, c’est vraiment pas mal…”

De tout ce qu’il avait jusqu’à présent expérimenté, le vol était de loin la chose la plus intéressante. Finalement, les jours d’ennui étaient bel et bien terminés. Il fit le souhait d’apprendre à voler aussitôt qu’il pourrait se servir du mana. Il leva les yeux vers le ciel qu’il espérait bientôt dominer quand il la vit.

“Hmpf…”

Dire qu’elle était partie sans même lui dire au revoir… N’avait-il été, malgré ces siècles passés ensemble, qu’un humain de plus aux yeux de Lita ? Un simple jouet pour l’occuper tandis qu’elle remplissait sa mission ? Et puis, peu lui importait. La Lita qu’il avait connue était belle, gentille et si douce qu’elle seule parvenait à calmer l’affreux sentiment de solitude qui l’avait assailli. Le vide vint le frapper, peut-être ne la reverrait-il jamais ?

Ils s’étaient adaptés l’un à l’autre avec un tel naturel alors qu’il était pourtant rare qu’un être humain entre en contact avec une forme d’existence supérieure… Ils n’existaient même pas sur le même plan.

“Une forme d’existence supérieure…”

Il serra les poings. Son objectif avait jusqu’à présent été d’accumuler connaissances et techniques afin de ne pas se laisser dépasser par les autres êtres humains à leur retour, mais il venait de changer.

Si je deviens une forme d’existence supérieure, je pourrai la revoir. Je pourrai enfin me tenir face à elle, d’égal à égal. Je vais le faire. Face à l’effort, rien ne m’a jamais résisté.

Son manque d’expérience avec les femmes l’engageait sur une mauvaise voie. Ce n’était pas se tenir d’égal à égal face à elle qu’il désirait réellement. Il l’aimait.

Ceci n’empêcha pas au temps d’opérer son œuvre. Le monde redevint presque tel qu’il l’avait connu : les voitures explosées se remirent en état et en place, et tout ce qui avait pu être altéré par sa présence fut aussi réinitialisé. Le moment arrivait.

Il ferma les yeux et sentit cette fois son corps changer. Lui qui s’était tant employé à la maîtrise des arts martiaux connaissait son corps mieux que quiconque, et il n’eut aucun mal à percevoir la sensation douce et en même temps si forte qui se mit à pulser en même temps que son cœur. C’était du mana. La Terre était enfin entrée en contact avec l’énergie qui avait fait partir l’humanité et l’avait forcé à se préparer.

Bon, je vais sûrement réussir à m’y adapter.

Il n’avait plus rien à voir avec le Yu Ilhan un peu perdu et innocent qui avait couru jusqu’à cette plaine pour profiter d’un moment de solitude après la fin des cours. Il avait accompli bien plus que n’importe quel humain… Rassuré, il ouvrit les yeux. Il vit alors une foule de gens à l’air surpris. Les gens étaient là, enfin. Il se retint de hurler de joie.

“On est vraiment revenus passées dix années…”

“S’ils ont dit vrai, on va enfin pouvoir…”

“Hmm, j’suis pas rassuré.”

“Hey, je peux ouvrir ma fenêtre de statut !”

“Merde, par contre, tout a vraiment été réinitialisé.”

Les exclamations de joie et de crainte mêlées étaient normales, tout comme le fait qu’ils parlaient de seulement 10 ans. Quelque chose pourtant le dérangeait. Ils étaient très familiers, comme s’ils venaient de passer ces années ensemble. Tous étaient alors dans le même monde… Il n’y avait aucune raison pour qu’on les sépare alors qu’ils avaient été ensemble à l’instant critique. Sans doute avaient-ils dû noter son absence ? Un peu nerveux, Yu Ilhan regarda les visages du peuple qui lui avait tant manqué.

Huh…

Ils ne parlaient qu’entre eux, comme s’ils ne le voyaient même pas. Si on pouvait mettre ça sur le compte de la surprise, n’auraient-ils pas dû malgré tout s’interroger sur son sort ? Leur camarade d’école avait disparu, et ils l’ignoraient.

J’avais oublié ce détail…

Un millénaire en compagnie de Lita, et après tant d’années passées à s’entraîner, il avait oublié que les gens avaient tendance à l’oublier. Au pique-nique de l’école, en colonie de vacances, et même durant le voyage scolaire… Même sur la liste d’appel des étudiants de son école de commerce, on l’avait oublié. C’était une espèce de fantôme que personne ne reconnaissait. Solitaire un jour, solitaire toujours…

“C’est bien. Super, merci les terriens !” cria-t-il agacé.

Étrangement, aucune réaction ne se fit dans l’audience. Les gens étaient revenus mais les larmes qui vinrent perler son visage n’étaient dues qu’à la plus profonde tristesse. Au moins, Lita l’avait reconnu. Il fallait absolument qu’il évolue au plan d’existence supérieure de toute urgence.

Mais d’abord, je vais rentrer…

Les épaules tombantes et l’air désespéré, il quitta la zone de campus, ignorant les cris excités de ses camarades et leurs doutes quant au futur. Il ne se sentait même plus concerné.

J’espère qu’ils vont tous se péter le nez contre un mur…

Il n’y avait aucun bus. En de telles circonstances, les chauffeurs avaient bien d’autres choses à faire que de le conduire jusqu’à chez lui, comme retrouver ceux qu’ils aimaient au sein d’un confortable foyer, en attendant l’annonce du gouvernement. Ce n’était pas très grave. Yu Ilhan pouvait courir plus vite que quiconque, le bus n’aurait fait que le ralentir. Et encore, il ne maîtrisait toujours pas le mana.

Elle m’a dit que le mana était la forme de pouvoir ultime, capable de renforcer le corps, de le rendre plus agile, ou de créer des sorts…

L’idée semblait complexe à assimiler, mais il avait vu Lita employer de la magie, il savait donc bien à quoi s’attendre. Au final, les castes continueraient d’exister entre les maîtres dans ce domaine, et les autres… Lui, justement, qui n’avait reçu aucun entraînement à ce sujet, faisait partie des autres.

Oh, et puis, qu’est-ce que ça peut me faire ? Les connaissances que j’ai accumulées et mon entraînement sont tout aussi formidables. Ils n’ont eu que 10 ans, moi j’ai eu beaucoup plus…

Il reprit confiance en lui. Il n’avait aucune raison d’être jaloux d’eux. Pire encore, à la vérité, il sous-estimait ses capacités, ou bien surestimait-il ce à quoi l’humanité avait été initiée. Lita s’était bien gardée de trop le complimenter afin de conserver ses chevilles en état fonctionnel.

Ah, oui, l’autre con il parlait de statut…

Il s’apprêtait à passer la porte de chez lui quand il se remémora les paroles de Lita. Les annales akashiques étaient désormais accessibles à l’humanité. La question restait de savoir comment y accéder… Et à peine formula-t-il cette pensée que son interface s’ouvrit, sous la forme d’un texte vert2) comme gravé sur sa rétine.

Yu Ilhan Humain (aucun métier) Titre : Solitaire Universel
Effet : rend la dissimulation passive
Force : 72 Agilité : 81 Santé : 78
Magie : 1 Compétences actives : Dissimulation (niveau max, matériaux de compétences nécessaires pour l’évolution) Compétences passives : Non-identifiable
Bonus d’abandon distribué et actif.
Les attributs augmenteront de 5 à chaque niveau.

Finalement, son entraînement avait servi.

 


 

Notes de l’auteur :

Le plus puissant solitaire de toute la planète !

Ça semble évident comme ça mais je précise quand même, Lita n’est pas juste un personnage secondaire, elle reviendra dans l’histoire. Le personnage de Yu Ilhan à plutôt tendance à s’acoquiner avec les anges qu’avec les humains. J’en ai les larmes aux yeux, mais même si nous n’en sommes qu’au début de l’histoire, je suis ravi que l’histoire intéresse autant de gens (NdT : tiens, j’aurais presque pu le dire moi-même, ça.).

Astuce:

Cliquer sur l'image Everyone Else Is A Returnee 4 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.