Douluo Dalu Chapitre 88.3

Chapitre 88.3: Absorption, Huit Lances Arachnides, (Partie 3)

Les nerfs de Tang San semblaient être déjà engourdis dans ce froid. Les trois Anneaux Spirituels oscillaient à une vitesse hallucinante au-dessus de lui, donnant l’illusion qu’il était enfermé dans un cocon jaune et violet géant.

 

L’absorption dépassant sa limite apporta à Tang San non seulement de la douleur mais en plus un sentiment horrifiant. Ses préparatifs étaient en effet parfaits. L’énergie du Puits Yin Yang de Glace et de Feu filtrait avec succès les impuretés de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen Fossoyeur. Cependant, l’énergie restait trop importante pour Tang San pour le moment. Chaque assaut donnait l’impression à Tang San d’être jeté violemment de droite à gauche, comme si son corps n’était plus le sien et qu’il ne pouvait qu’observer de l’extérieur. Le sentiment de ne plus être en contrôle était encore plus insupportable que la douleur qui venait de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen Fossoyeur.

 

Fort de l’expérience de la dernière fois, Tang San savait qu’il ne pouvait rien y faire à part attendre en renforçant sa volonté. Peu importe ce qu’il arrivait à son corps, il savait qu’il ne pouvait se permettre de paniquer. Sinon, il serait englouti en un instant par l’énergie massive.

 

Un courant noir s’écoulait incessamment du Démon Arachnéen Fossoyeur déca millénaire, absorbé sans fin par Tang San. Le halo de ses trois Anneaux Spirituels s’estompa petit à petit, remplacé par une couche noire. Les os de Tang San émettaient sans cesse des bruits de craquement. Vagues après vagues d’énergie noire entrait par chacun de ses pores et dans chaque canal d’énergie.

 

Très vite, Tang San découvrit qu’à chaque fois que le flot massif d’énergie noire passait à travers les Méridien de Liaison du Yang et Pénétrant ouverts, l’énergie s’affaiblissait un petit peu, comme si les deux méridiens absorbaient de l’énergie également. Cette sensation rendit immédiatement Tang San fou de joie. Il comprenait vaguement que l’existence et l’ouverture des huit méridiens extraordinaires aidait particulièrement à l’absorption d’énergies externes.

 

C’était dommage qu’il n’en ait ouvert que deux. S’il en avait au moins quatre, l’absorption de cet Anneau serait peut-être un jeu d’enfant.

 

La douleur vint petit à petit. C’était une douleur comme si tout son corps enflait. De l’extérieur, son corps était le même, mais les sens de Tang San lui indiquaient clairement que son corps enflait comme un ballon géant, comme s’il pouvait exploser à tout moment.

 

Bien que le courant noir dans son corps soit absorbé sans cesse par les Méridiens Pénétrant et de Liaison Yang, l’énergie entrante était de plus en plus importante. Chacun de ses os et canal d’énergie le démangeait, comme si d’innombrables fourmis courraient sur son corps.

 

Le Puits Yin Yang de Glace et de Feu et les deux Herbes Immortelles qu’il avait consommé commencèrent à révéler leur utilité. Après être passé par le processus du Corps Alchimique de Glace et de Feu, les canaux énergétiques de Tang San étaient devenus très résistants. Bien que le flot noir ne cessât de les étirer, leur élasticité leur permettait de ne pas rompre.

 

L’énergie de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen Fossoyeur, bien qu’énorme, n’était pas illimitée. Lorsque le flot d’énergie atteint son maximum, les canaux énergétiques de Tang San avaient été remplis à un degré terrifiant. Mais même alors, il persévéra. À ce moment, aucune douleur ne pouvait faire faillir sa détermination. Pour lui-même et aussi pour Xiao Wu, il n’avait pas le droit à l’échec.

 

Le corps du Démon Arachnéen Fossoyeur se brisa silencieusement suite à la perte totale de son énergie. La seule chose qu’il pouvait faire à présent était de devenir de l’engrais pour le sol.

 

La douleur commença à diminuer. En plus des Méridiens Pénétrant et de Liaison du Yang, les méridiens normaux de Tang San commencèrent à absorber cette énergie extérieure au fur et à mesure de sa circulation, l’intégrant à la Technique Céleste Mystérieuse.

 

La raison pour laquelle l’énergie d’un Anneau Spirituel pouvait être absorbée était parce qu’elle était divisée en deux : l’une était pure et filtrée, ne servant qu’à augmenter le niveau du Maître Spirituel tandis que l’autre grosse moitié héritait des caractéristiques de la Bête Spirituelle. Cette énergie se condensait dans l’Anneau Spirituel et devenait la compétence spirituelle du Maître Spirituel.

 

Avec la diminution de son gonflement, la douleur diminua également. Le sentiment de relaxation berça l’esprit fatigué de Tang San. Ce n’est que dans la dernière phase de l’absorption qu’il tomba petit à petit dans le sommeil, laissant le Puits Yin Yang de Glace et de Feu nourrir son corps.

 

Si quiconque pouvait voir le visage de Tang San, il découvrirait que celui-ci changeait constamment de couleur. Un instant blanc, l’autre rouge puis le suivant noir. Et en plus des deux Anneaux jaune et de l’Anneau violet, un Anneau noir apparaissait lentement de la brume l’entourant.

 

Peut-être Tang San n’était-il pas le seul à jamais avoir eu un Anneau Spirituel déca millénaire comme quatrième Anneau, mais il était sans aucun doute parmi les plus talentueux. L’Herbe Bleu-argentée avait encore évoluée. Qu’importe que ce ne soit que de l’Herbe Bleu-argentée, qu’importe que ce soit un Esprit poubelle, grâce aux efforts de Tang San, elle avait la même puissance que d’autres Esprits puissants du même rang.

 

……

« Xiao Gang, dis-moi la vérité. Comment va tu gérer ta relation avec Erlong ? »

Flender fixait Grand maître d’un regard plein de colère.

 

Grand maître renvoya un regard vide à Flender,

« Je ne sais pas. »

 

« Tu ne sais pas ? Vingt ans. Dis-moi, combien de vingtaines d’années a une personne ? La jeunesse d’une femme a été gâchée juste à cause de ce ‘je ne sais pas’. Bien que je sois ton frère, j’ai vraiment envie de t’en mettre une. »

 

Grand maître sourit amèrement :

« Frappe alors, mais laisse-moi un souffle de vie. Je ne veux pas rendre Erlong triste en mourant. En réalité, je voudrais aussi me mettre des claques. Tout cela est de ma faute mais Erlong subit la même souffrance, sinon plus, que moi. »

 

Voyant ce sourire de Grand maître qui semblait pire encore que des larmes, Flender se tut. Il était conscient que Grand maître n’avait rien fait de mal. S’il avait vraiment accepté Liu Erlong, ça aurait été de l’inceste. Grand maître avait rejeté Liu Erlong non pour lui mais pour sa réputation à elle. Il ne voulait pas qu’elle ait à porter une telle honte à cause de lui. C’était précisément pour cette raison que Grand maître avait décidé de partir alors. Cependant, il n’avait pas anticipé que Liu Erlong puisse l’aimer si profondément qu’elle l’attende douloureusement jusqu’à maintenant.

 

Flender soupira,

« Xiao Gang, n’y a-t-il aucun moyen ? Si les choses continuent ainsi, même si vous évitez l’inceste, vous finirez vos vies dans la douleur ! Tu devrais pourtant voir qu’à part toi, Erlong ne peut aimer aucun autre homme. Si tu dois continuer de lui faire du mal ainsi, pourquoi tu ne t’en va pas. Au moins, elle ne te verra pas et peut-être se sentira-t-elle mieux. »

 

Grand maître hocha silencieusement la tête,

« Je partirai une fois que nous serons rentrés. Tu as raison, je ne devrais pas rester avec elle et la laisser souffrir. Flender, cela fait tant d’années et je ne t’ai jamais dit merci. Pour nous, tu as aussi souffert. Pardon, Flender. »

 

Les yeux de Flender s’humidifièrent,

« Que racontes-tu là. Je suis ton grand-frère. Je l’étais avant, je le suis maintenant et je le serai, pour toujours. Je n’ai pas besoin que tu me remercies, je veux juste te voir heureux avec Liu Erlong. Comprends-tu ? Xiao Gang espèce de bâtard, pourquoi es-tu aussi obstiné ? Ne me dis pas que tu ne pourras pas vivre reclus du monde une fois que tu seras avec Erlong ? Si tu ne le dis à personne, qui pourrait savoir que vous êtes parents ? »

 

Grand maître leva son poing droit et l’abattit sur son cœur,

« Mais je ne peux mentir à mon cœur. Je ne le peux vraiment pas. »

 

Flender eut soudain un flash d’intuition et une possibilité lui apparut,

« Xiao Gang, dis-moi, aimes-tu Erlong ? »

 

Le regard de Grand maître se figea d’étonnement,

« Boss Fu, ces questions ont-elles encore du sens ? Si je ne l’aimais pas, la situation serait-elle ce qu’elle est ? »

 

Flender eut soudain un sourire sournois,

« Alors bien, je suis sûr que Erlong t’aime profondément aussi. Alors, vous avez déjà commis l’inceste spirituellement, je peux l’affirmer. »

 

« Tu… »

Grand maître était furieux. C’était la seule chose qu’il essayait de protéger, mais lorsqu’il regarda les yeux de Flender, il ne put rien trouver à redire. Il avait raison, ils étaient amoureux, ils avaient donc déjà fauté spirituellement. Si ce n’était pas de l’inceste, de quoi s’agissait-il dans ce cas ?

 

« Flender je sais que tu penses à faire le bien. Mais le spirituel n’est que spirituel. Au moins, nos corps sont encore purs. »

Flender sourit légèrement et dit,

« Tant que vous admettez avoir commis l’inceste spirituellement. De plus, je crois que cela restera ainsi. Puisque vous avez déjà brisé le tabou spirituellement pourquoi n’acceptes-tu pas la situation spirituellement ? Il n’y a pas besoin de titres ou de cérémonie, simplement de la reconnaissance de l’un envers l’autre. Vous pouvez parfaitement être un couple spirituellement ! »

 

Grand maître afficha cette fois une incompréhension totale.

« Flender, je ne comprends pas ce que tu veux dire. »

 

Flender reprit avec un air exaspéré,

« Tu es si intelligent, qu’est-ce qu’il y a que tu ne comprends pas ? Mon idée est très simple. Vous pouvez ne faire qu’un et devenir un couple, sans changer vos titres. Selon toi, tant qu’il n’y pas de relation physique, ce n’est pas de l’inceste. Vous pouvez aller jusqu’à l’émotionnel et vous arrêter au physique. Alors, tant que vous serez amoureux et garderez vos corps purs, qui pourra raconter des histoires sur vous ? »

Astuce:

Cliquer sur l'image Douluo Dalu 88.3 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.