A Monster Who Levels Up Chapitre 7

Chapitre 7: Un chasseur béni des cieux (1)

〈 07. Un chasseur béni des cieux (1) 〉

 

C’était un après-midi tout à fait ordinaire.

Et comme tous les autres jours, Sae-Jin était venu au Magasin de Monstres pour disposer de matériaux quand tout à coup, la responsable demanda à voir sa licence de chasseur.

« Voilà. Ceci est votre nouvelle licence. »

Après avoir reçu sa carte, il remarqua que quelques mots avaient changé sur le devant.

« Le chasseur béni des cieux… ? Qu’est-ce que c’est ? » demanda Sae-Jin en penchant légèrement la tête.

« Ah, c’est ce qu’on pourrait appeler un titre… C’est juste une façon simple et directe de décrire vos capacités actuelles. »

« Hein ? »

« N’avez-vous pas ramené 23 carcasses de monstres au courant de votre premier mois en tant que chasseur, monsieur Kim Sae-Jin ? Vous avez rempli les conditions, alors un préfixe a été ajouté à la description. Faisant montre d’un grand talent, c’est ce que signifie ‘béni des cieux’. C’est vraiment un titre rare et incroyable, vous savez. Vous ne pouvez pas le recevoir si vous avez été chasseur depuis plus de six mois, et puis les Ordres de Chevaliers préfèrent les titres tels que Le Pro Expérimenté ou L’individu Distingué. »

Elle avait tout expliqué avec un zèle et une ferveur ardents, mais Sae-Jin montrait un désintérêt certain et se contenta de hocher légèrement la tête. Après tout, ce n’était pas quelque chose de très utile pour quelqu’un qui ne pouvait maintenir sa forme humaine que 80 minutes par jour.

« … Merci quand même. »

« Ah… Attendez ! »

Elle rappela Sae-Jin alors qu’il avait déjà tourné les talons tout en le retenant légèrement par la manche. Il fronça les sourcils et la fixa d’un air interrogateur, et elle se dépêcha de lui tendre un document en rougissant.

« Veu… veuillez jeter un œil à ceci, s’il vous plait. »

« … Hein ? »

Une employée du gouvernement qui essaye de me vendre un truc ?

Même si Sae-Jin était perplexe, il finit par trouver cette fille se trémoussant d’embarras face à lui, objectivement parlant, plutôt adorable.

Il restait… 66 minutes.

« C’est quoi ? » demanda-t-il en posant ses yeux sur le papier. Les mots « Recrutement Public pour l’Ordre des Chevaliers de Pabaek » étaient imprimés en gros au haut du document, suivis de quelques lignes détaillant les différentes choses dont il était question.

« Pabaek est un Odre de Chevaliers appartenant au gouvernement et dont le quartier général est situé dans le quartier, ils recherchent en ce moment des chasseurs capables. Bien sûr, il faut être au moins de niveau moyen pour postuler, mais… Je suis sûre que le titre de monsieur Sae-Jin lui permettra de faire exception ! D’ailleurs, il est prévu d’augmenter votre niveau à moyen inférieur dès que vous aurez rempli les conditions. »

Pour être plus clair, la définition communément admise d’un chasseur de niveau moyen inférieur était « Capable de chasser un monstre de niveau bas accompagné de deux autres personnes de même niveau. » Pour un chevalier de niveau moyen inférieur, c’était l’inverse : « Capable de chasser trois monstres de bas niveau en même temps, seul. »

C’est pourquoi Sae-Jin était un peu, non, très spécial aux yeux de la demoiselle. Dans la plupart des cas, les chasseurs faisaient partie de groupes de trois personnes ou plus, alors que lui était un type qui allait et venait toujours tout seul.

« Êtes-vous… intéressé par l’offre ? Si vous voulez, il est possible de postuler immédiatement. Monsieur Sae-Jin sera accepté directement, j’en suis certaine ! Par le passé, les chasseurs avec le titre ‘béni des cieux’ ont toujours été recrutés par les plus prestigieux Ordres de Chevaliers même lorsqu’ils avaient moins d’un an d’expérience. Pire, certains finirent même par changer de métier et devenir des chevaliers, vous savez ! »

Elle s’accrochait à Sae-Jin de façon encore plus désespérée.

Il s’apprêtait à refuser directement, mais il trouva regrettable de décevoir ces yeux ronds, clairs et étincelants. C’était clairement une femme qui voulait de lui, qui voulait quelque chose de lui, et il n’avait jamais expérimenté ça auparavant.

La valeur d’un homme était effectivement liée à ses capacités. C’est ce que pensait Sae-Jin. Voir une demoiselle, une fonctionnaire bien payée en plus, être aussi directe avec lui… C’était un nouveau monde, compliqué et mystérieux, qui s’ouvrait devant lui. S’il n’avait pas eu ce trait le changeant en monstre, il n’aurait même pas eu la possibilité d’apercevoir tout ça, mais en même temps, il ne pouvait pas non plus commencer à se vanter de ses capacités, justement parce qu’il était un monstre…

« …Ah oui ? »

Quand Sae-Jin esquissa un sourire léger et indéchiffrable, elle se méprit et crut qu’elle avait réussi à le convaincre, ce qui la poussa à sourire en retour et en rajouter une couche.

« Oui, bien sûr ! Héhé… D’ailleurs, il… iIl y a une faveur, que j’aimerais vraiment, vraiment vous demander, par rapport à ça… »

Ce fut à ce moment que Sae-Jin ravala son sourire. Son intuition, affinée par de nombreuses expériences douloureuses de son enfance, tira tous les signaux d’alarme dans sa tête. Elle lui disait ‘N’écoute pas, n’écoute pas, barre-toi, barre-toi.’

« Donc… Quand vous serez recruté, s’il vous plait, pourriez-vous simplement parler de moi, Kim Hye-Jin, et dire que c’est moi qui vous ai recommandé ? Mais que… Attendez ! S’il vous plait, attendez ! Monsieur Sae-Jin ! »

Avant qu’elle ne puisse finir sa phrase, Sae-Jin était déjà en train de quitter les lieux à une vitesse avoisinant celle du sprint de compétition.

 

***

 

Chasser devint beaucoup plus facile, une fois que le Gobelin eut évolué de ce qu’il subissait précédemment comme un fardeau à ce qu’il considéra ensuite comme sa forme la plus utile. C’était évidemment grâce à la potion de renforcement qu’il avait été capable de concocter.

Après s’être dopé, la forme de l’orque exsudait une puissance qui pouvait facilement rivaliser avec celle d’un Guerrier Orque. Mais quand Sae-Jin faisait tournoyer la masse en acier achetée au Magasin de Monstres, en termes de puissance destructrice brute, il la dépassait facilement.

Sa forme de Loup Gris aurait également pu bénéficier d’une poussée identique, mais malheureusement, ses membres se fortifièrent tant et si bien qu’il ne put contrôler la vitesse qui en découlât. Alors pour l’instant, jusqu’à ce qu’il se familiarise avec ces changements, il n’eut d’autre choix que de chasser sous une forme un poil plus humanoïde : l’Orque.

« Geuhahahaha… !!!! »

Le cri de guerre qu’il venait de pousser juste avant le combat était purement instinctif. Lorsqu’au milieu de la bataille son esprit combatif bouillait et lui donnait l’impression d’être devenu le guerrier invincible d’une quelconque légende du passé, il devenait de plus en plus difficile de lutter contre la folie rampante qui prenait trop rapidement possession de son corps sans hurler à gorge déployée.

« … »

Son adversaire ne répondit cependant pas. Non pas qu’il n’aurait pas voulu, mais son corps tout entier n’était plus qu’une pile de chair et d’os ébréchés, il n’était plus vraiment différent des morts-vivants qu’aurait pu invoquer une liche.

* Kwakaklang ! *

Un cimeterre émoussé rencontra une masse d’acier. Le résultat fut sans surprise. La forêt trembla violemment sous l’onde de choc résultant de la collision, alors que le cimeterre et le crâne du Soldat Squelette qui le brandissait furent tous deux réduits en miettes. Se tenant fièrement au milieu de la poussière d’os qui flottait autour de lui, un Orque savourait le goût merveilleux de la victoire.

[Conditions remplies : Expérience requise atteinte]
〉 Le niveau du Trait est maintenant de 4.
〉 Toutes les statistiques augmentent de 1, et les statistiques relatives aux formes seront ajustées.

Et sa joie ne pouvait qu’aller en s’améliorant quand il observa les informations affichées devant lui.

Mais son exaltation fut de courte durée.

Les herbes hautes vibrèrent, et des bruits de pas résonnèrent. Il sentit une présence à proximité.

Ils n’étaient pas tout proches, mais suffisamment pour l’inquiéter, alors Sae-Jin se changea rapidement en humain. Sa survie en dépendait.

En réalité, ce qui pouvait représenter le plus grand danger dans les zones habitées par les monstres n’était pas les monstres eux-mêmes, mais bien les humains. À l’exception des Trolls, il pouvait affronter plus ou moins n’importe quel monstre de la zone de niveau bas, mais à côté de ça, il y avait les chevaliers, des êtres au pouvoir si ridiculement élevé. Une seule erreur, s’il se faisait voir par un seul d’entre eux, et c’en était fini de Sae-Jin.

Pour cette raison, ses sens étaient constamment en alerte, le plus possible. Les vêtements qu’il portait sous forme de monstre étaient différents de ceux qu’il portait en tant qu’humain, et changeaient comme par magie lorsqu’il se transformait, heureusement pour lui.

« … Hé, c’était juste un seul type. »

Juste à temps, alors que Sae-Jin se baissait de manière décontractée pour ramasser la pierre de mana du squelette, un groupe de chasseurs avait surgi des fourrés. Les quatre nouveaux venus lorgnèrent prudemment les habits de Sae-Jin avant de le saluer en apercevant la masse dans sa main.

« Ah, salut ! »

Les chasseurs n’étaient pas familiers avec le mana, et le manque de puissance de leur corps en découlait directement. Ils ne pouvaient donc pas utiliser d’armes de corps-à-corps et leur arme de prédilection était forcément n’importe quoi capable de tirer des balles de mana. Du coup, en voyant son arme, ils prirent Sae-Jin pour un chevalier, et un niveau bas, au moins, s’ils en jugeaient par le bruit assourdissant qu’ils avaient entendu un peu plus tôt.

« Haha, quelle coïncidence. C’est plutôt rare de tomber sur des humains ici, hein… ? » dit le type qui semblait être le chef de l’équipe, armé d’un sourire franc. Mais comme Sae-Jin ne répondait pas et se contentait de le fixer, il sortit rapidement une carte de visite et la lui tendit.

« Nous sommes l’équipe de chasse numéro 1 de l’Ordre des Chevaliers Taereung. Je suis Kim Ji-Han, un chasseur de niveau moyen supérieur, et ces mecs-là, c’est…  Oh, on s’en fout. C’est juste une fournée de débutants, après tout. » (Ndt : J’ai pas l’habitude de faire beaucoup de notes comme ça pour donner mon avis, mais au bout d’un moment, j’ai l’impression que tout le monde s’appelle Kim dans cette histoire… Cet auteur a dû être traumatisé par un Kim dans sa jeunesse… Ouais, ça doit être ça.)

Sur un côté de la luxueuse carte de visite, les mots « Niveau moyen supérieur » étaient imprimés en doré. À tous les coups, c’était un vétéran de son Ordre de Chevaliers qui avait emmené une tripotée de jeunes recrues prometteuses dans le seul but de les éduquer un peu.

« Ah ouais ? »

« Ouais, hahaha. Ces bleus ont réussi, je ne sais comment, à passer niveau moyen inférieur en même pas deux ans, mais ils restent des chasseurs inexpérimentés, au bout du compte… Oh, si ce n’est pas trop demander, puis-je savoir de quel Ordre de Chevaliers tu fais partie ? »

Kim Ji-Han avait posé la question d’une voix amicale. Il pensait que se faire un ami parmi les chevaliers ne pourrait pas être une mauvaise chose et ne pourrait que lui être avantageux sur le long terme.

Bien sûr, ç’aurait été vrai si Sae-Jin en avait été un.

« … Ah, je pense que vous vous méprenez sur un point… Je ne suis pas un chevalier, » répondit-il en empochant la carte de visite.

Face à cette réponse inattendue, Kim Ji-Han secoua légèrement la tête, confus. Son regard se dirigea vers la carcasse du squelette, ou plutôt ce qu’il en restait. Anéantir un squelette comme ça sans aide, et prétendre ne pas être un chevalier ?

« … Alors, ça veut dire… »

« Ah, je suis aussi un chasseur. Ravi de vous rencontrer. Je suis de bas niveau. »

Ignorant l’expression sidérée de Kim Ji-Han, Sae-Jin tendit la main en souriant. Serrant la main tendue sans trop réaliser, Kim Ji-Han ne semblait toujours pas y croire.

« Ah, oui… C’était une blague, hein ? … Hein ? Haha, ton sens de l’humour est excellent, je l’avoue. Mais tu sais ce que ce n’est pas autorisé, n’est-ce pas ? Un chasseur de niveau bas n’est pas autorisé à chasser seul dans une zone de niveau bas. Je veux dire, s’il en était capable, pourquoi il ne deviendrait pas un chevalier à la place, hein ? Hahahaha ! »

« Haha… Ah oui ? Mais c’est la vérité. »

Sae-Jin pouvait maintenant rester sous forme humaine pour 90 minutes grâce au niveau qu’il venait de gagner, mais ce n’était toujours pas assez. Il sortit rapidement sa licence de chasseur et la montra à Kim Ji-Han.

« Hé ? C’est une vraie lic… ENCE ?! »

Les yeux et la bouche de Ji-Han semblaient être en compétition pour déterminer quel orifice pouvait s’ouvrir plus grand que l’autre lorsqu’il découvrit ce qui était imprimé à l’avant de la carte.

« Béni par les cieux… ? Est-ce que… »

Ji-Han resta coi pendant un instant et se contenta d’observer l’homme en face de lui. Béni par les cieux… C’était l’un des plus grands titres disponibles pour les chasseurs, attribués uniquement à ceux qui pouvaient, durant les six premiers mois de leur carrière, tuer plus de 20 monstres.

Ceux qui possédaient ce titre étaient invariablement repérés par les plus puissants Ordres de Chevaliers et il était courant de les voir devenir des chevaliers au bout d’un moment.

À l’arrière de la carte, il y avait le tableau de chasse de Sae-Jin, et comme escompté, c’était un sacré score. Peut-être était-ce dû à la différence de talent, après tout. 23 monstres en un mois, et par-dessus le marché, tous dépecés et vendus sans aide. C’était un record tellement extravagant que Kim Ji-Han ne trouva rien à redire à ce mec, même si sur le papier, il lui était inférieur de deux niveaux.

« … C’est… ! »

Alors que Kim Ji-Han examinait la carte sous toutes les coutures, ses yeux brillèrent quand il vit que la case « Affiliation » était vide.

Les chasseurs normaux opéraient de deux façons différentes. La première consistait à former un groupe temporaire avec d’autres chasseurs, et l’autre, comme Kim Ji-Han ci-présent, était de se faire embaucher par un Ordre de Chevaliers et d’agir au sein d’une équipe déterminée.

Mais ce n’était pas dit qu’une méthode était meilleure que l’autre. Il y avait énormément de chasseurs qui choisissaient la première option juste parce qu’ils n’aimaient pas devoir rendre des comptes et obéir aux ordres d’un environnement strict, accompagné de toutes les règles et obligations qui allaient avec. Et ce même s’ils avaient assez de talent pour se faire embaucher par un Ordre de Chevaliers.

« Tu n’es affilié à aucun groupe, n’est-ce pas ? »

« … Ah, ouais. C’est un peu compliqué, mais c’est comme ça, je préfère bosser seul. Je ne pense pas rejoindre qui que ce soit. »

Sae-Jin était catégorique, mais Kim Ji-Han pensait qu’il était simplement quelqu’un n’aimant pas les groupes. Avec un sourire plaqué sur le visage, il offrit une deuxième carte à Sae-Jin.

Celle-ci n’était plus une carte personnelle, mais celle de l’Ordre des Chevaliers Taereung.

Astuce:

Cliquer sur l'image A Monster Who Levels Up 7 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.