A Monster Who Levels Up Chapitre 1

Chapitre 1: Devenir un loup (1)

Pendant toute une semaine après avoir débloqué son Trait, Kim Sae-Jin vécut en isolation comme un malade mental bon à enfermer.

C’était parfaitement compréhensible, puisque sur 24h, il en passait 23 sous la forme d’un monstre.

Son répondeur téléphonique fut rapidement saturé de messages provenant de ses employeurs, sur les différents chantiers qu’il avait l’habitude de fréquenter, mais il les écouta sans y prêter plus d’attention que ça.

Deux d’entre eux s’inquiétaient pour lui, le troisième lui lança une quantité d’injures suffisante pour lui reprocher la fin du monde. Mais ça aussi, c’était compréhensible.

La seule chose que Sae-Jin ne pouvait pas concevoir, c’était l’absurdité de la situation dans laquelle il se trouvait.

Une semaine de plus s’écoula, et le studio qu’il entretenait et nettoyait toujours avec tant de fierté devint un cloaque sale et désordonné. Mais c’était prévisible aussi, en réalité. Il pouvait toujours essayer de poser les foutues griffes qu’il avait au bout des pattes le plus délicatement possible, elles laissaient des traces partout.

De cette façon, menant une vie qui ne pouvait plus vraiment être appelée ainsi, quatre jours de plus filèrent. Et Sae-Jin commençait à se résigner à sa situation.

Un corps d’environ 2m et de plus de 90kg, une hauteur au garrot de 120cm, une queue de 50cm de long. Et bien entendu, une épaisse fourrure brune.

Si à première vue, ces chiffres pouvaient avoir l’air d’être les mensurations d’un jeune tigre, malheureusement pour Sae-Jin, ils étaient les siens.

Et il était un Loup Brun.

Un monstre considéré comme la proie la plus faible, toujours privilégiée par ces idiots prétentieux qui se définissaient eux-mêmes comme étant des « Chevaliers », des « Mercenaires » ou des « Chasseurs ».

Mais son existence même était trop ambigüe pour qu’il puisse être catégorisé comme étant un monstre pur et dur – il arpentait la frontière invisible entre l’homme et la bête ; il était vraiment compliqué de définir ce qu’était Sae-Jin avec justesse.

En plus d’être la cible préférée des débutants, un loup était généralement massacré à vue, sans pitié, pour deux raisons.

Premièrement, il y en avait un grand nombre, un trop grand nombre.

Deuxièmement, ils devenaient quelque peu problématiques lorsqu’ils étaient confrontés à des citoyens lambda.

Et à ce moment même, Sae-Jin était un loup.

Il avait tout d’abord trouvé ça difficile à accepter pour des raisons évidentes. Et après avoir finalement commencé à se faire une raison, il réalisa que ce n’était que le début de ses problèmes. Désormais, il devait constamment établir des plans ridicules juste pour « vivre en toute sécurité ». Son désir de vivre était bien plus fort que ce qu’il s’imaginait. Au moins, il avait toujours 3.500 $ d’économies sur son compte en banque, et il remerciait le ciel pour ça.

Sae-Jin décida rapidement de rentabiliser au maximum le précieux temps quotidien durant lequel il pouvait reprendre forme humaine. Une petite heure par jour…

En guise de nourriture, il acheta des plats instantanés dans un magasin situé à cinq minutes de chez lui, et les consommait exclusivement avec ses mains et sa bouche, jamais sous forme animale, il en allait de sa fierté en tant qu’humain. Et il s’assurait aussi de toujours se laisser une fenêtre de 30 minutes en cas d’urgence.

Puis il se mit en tête de maîtriser la puissance du Loup Brun afin de parfaitement reproduire les mouvements de la bête. Après quatre jours d’efforts, il comprit même comment rétracter ses griffes acérées.

Pendant ce temps, à chaque fois qu’il le pouvait, il se transformait en Gobelin et se mettait à nettoyer le bordel qu’il avait fait sous sa forme lupine. Une femme de ménage d’1m40 semblait peut-être ridicule mais le Gobelin était capable de travaux étonnamment précis, c’était juste parfait pour s’acquitter des tâches ménagères.

La seule chose pour laquelle il était impuissant restait ces traces de griffes çà et là, mais à part ça, la chambre de Sae-Jin retrouva une apparence propre et redevint vivable. Mais le plus gros souci restait à venir : les dépenses incompressibles.

Sans pouvoir payer le loyer, son temps dans ce studio était compté.

Ce fut pour remédier à ça que Sae-Jin alluma le bracelet-ordinateur, un outil qu’il avait balancé dans un coin il y avait un moment déjà.

Il allait chercher comment « gagner de l’argent depuis son domicile »,

… et tout à coup, il se ravisa. Il avait abandonné l’école à la fin du collège, et n’avait aucun diplôme. Il le savait, personne n’allait embaucher quelqu’un comme lui et le laisser travailler de chez lui.

Il fixa la projection holographique qui flottait devant ses yeux avec un soupçon de regret, la rétractant lentement afin de l’éteindre. Mais il eut soudain une idée de génie, et juste comme ça, il rechercha tous les sujets parlant des monstres.

C’est ainsi qu’il tomba sur une information qui allait potentiellement pouvoir lui sauver la vie. En lisant le contenu du sujet, un puissant éclair traversa son regard et brûla intensément dans ses yeux.

Q : [Est-ce que les Lycanthropes, les monstres de type loup les plus puissants, existent réellement ?]

R : [Selon la première génération de Soo-ins (NdT : ce sont des hommes-bêtes humanoïdes dans le lore coréen) qui ont traversé la Faille du Monde, ils existaient bel et bien, jadis. Capables de changer d’apparence sans restriction d’un monstre lupin bipède à celle d’un homme standard, on pourrait penser qu’ils partagent des similarités avec les Soo-ins. En réalité, la puissance qu’ils étaient capables de déployer était apparemment d’un tout autre niveau, et ne pouvait pas être comparée à celle des Soo-ins. Mais à cause de leur nature violente, ils ont fini par disparaître et sont devenus des créatures dont on n’entend plus parler que dans les légendes.]

Le Lycanthrope. C’était un monstre mythique dont Sae-Jin avait entendu parler, un jour. Une existence insondable, qui pouvait librement changer de forme entre monstre et humain, et vice versa. Ils étaient différents des Soo-ins qui pouvaient alterner entre une forme humanoïde bestiale et celle d’un animal. Le mieux dans tout ça, la forme humaine des Lycanthropes ne possédait pas de queue.

« Et si… »

C’était un fait, ce foutu Trait lui disait que « quand certaines conditions étaient remplies, le rang des monstres augmenterait ».

Il comprit instinctivement. La seule possibilité qu’il avait de vivre normalement passait par l’exploitation de cette règle. Peu importe les conditions, il devait les remplir au plus vite pour évoluer encore et encore, jusqu’à devenir un Lycanthrope.

Il y avait sûrement un risque que ces évolutions le mènent dans la mauvaise direction, mais c’était tout ce qui lui restait, en fin de compte.

Sae-Jin se leva brusquement. Ce qu’il devait faire était tout décidé.

 

*

 

La région montagneuse de la Province de Gangwon avait été déclarée territoire des monstres depuis longtemps.

Les monstres de bas niveau comme les Loups, les Orques et les Gobelins ainsi que les monstres de niveau intermédiaire comme les Ogres et les Wyvernes occupaient cette zone, qui était devenue leur habitat.

L’un des écosystèmes les plus variés existait dans la Province de Gangwon en Corée. Naturellement, les chevaliers tueurs de monstres et les chasseurs s’y rassemblaient, convaincus que c’était l’endroit rêvé pour faire fortune.

« Hé ! Reste avec moi ! »

Cependant, seuls les chevaliers de niveaux moyen ou supérieur étaient assez puissants pour faire de l’argent facilement dans cette zone sans prendre trop de risques.

La plupart des gens considéraient ces montagnes comme l’enfer sur Terre, où des monstres féroces combattaient d’autres monstres encore plus féroces, et tous ceux qui décidaient d’abord de risquer leur vie dans le seul but de gagner un pécule en chassant ces créatures déchaînées, chacun d’entre eux ne désirait rien de plus à la fin qu’abandonner cet horrible champ de mort, pour ne plus jamais y retourner.

« Tu y es presque, ne me claque pas dans les bras !! Debout ! »

Le seul endroit où l’on pouvait recevoir des soins d’urgence, c’était un camp militaire en bordure de la Province de Gangwon.

Le chasseur de bas niveau qu’était Kim Tae-Jo ne pouvait même pas prendre le temps d’éponger le sang qui lui coulait le long du front. Il était trop occupé à mettre des claques à son camarade, étendu sur le sol et immobile.

« … C’est… fini… pour moi. »

L’homme couché au sol ne parvint qu’à articuler ces quelques mots. Les yeux clos et ayant perdu l’une de ses jambes, il sentait que son étincelle de vie était sur le point de disparaître. À y regarder de plus près, c’était un spectacle horrible. Un simple coup d’œil aux marques de dents entourant la blessure permettait de deviner les épreuves que ces deux chasseurs avaient été obligés de traverser. Initialement, leur groupe se composait de trois chasseurs de bas niveau et de deux chasseurs de niveau moyen, mais un Grand Tigre Monstrifié avait croisé leur route. Leur chance volait vraiment au ras des pâquerettes.

Les Grands Tigres Monstrifiés avaient élu domicile loin dans les montagnes, et ne vivaient que pour se battre avec des monstres encore plus puissants, tout là-haut. Autrement dit, ils ne descendaient jamais de la montagne, dans les zones de plus bas niveau où ils ne pouvaient trouver que des proies plus faibles qu’eux.

Le groupe avait moins de chance de tomber sur ce monstre à cet endroit que de se faire frapper par la foudre un jour de beau temps. C’était une première.

« Allez ! Deb… »

Kim Tae-Jo ne termina pas sa phrase. Il venait d’entendre un guttural « Krrrr », typique du grognement d’un monstre.

« … »

Retenant sa respiration, Tae-Jo tourna légèrement sa tête en direction du grognement et aperçut un Loup Brun solitaire, visiblement affamé suite à une diète prolongée. Il n’avait plus que la peau sur les os, et ses yeux injectés de sang reflétaient la folie amenée par la faim.

« … Merde… »

Le Loup Brun était le plus faible des monstres qu’il était possible de rencontrer. En temps normal, trois chasseurs de bas niveau auraient pu en venir à bout – non, une créature affaiblie comme celle-là, même deux chasseurs auraient fait l’affaire.

Mais la situation actuelle n’était pas reluisante. Son seul camarade restant avait perdu une jambe, et Tae-Jo était épuisé après l’avoir transporté tout le long du chemin. Il était à bout, lui aussi.

« … Va-t’en !! Dégage, je te dis ! »

Tae-Jo criait désespérément, tentant de faire fuir la bête. Mais le Loup Brun solitaire continuait de baver et se rapprochait lentement. On aurait dit qu’il observait avec attention un repas qui mettait un peu trop de temps à venir à lui.

« Oh, et puis merde ! »

Il n’y avait pas d’autre choix. Tae-Jo devait abandonner son camarade et s’enfuir pour sauver sa peau. Néanmoins…

« Raaaaah ! »

La fatigue qu’il avait accumulée, couplée au grognement intimidant du Loup Brun clouèrent ses jambes au sol. Il n’arrivait plus à bouger. Et puis, aussi affamé que fût le Loup, Tae-Jo réalisa qu’il courrait toujours plus vite que lui, et qu’il n’allait certainement pas laisser un de ses deux repas se faire la malle, juste comme ça.

« Ce… Ce fils de p*te. J’en ai tué des tas, des comme toi… »

Tae-Jo soupira de dépit, conscient que son heure était probablement venue. Il attrapa le fusil à pompe à court de balles de mana depuis un long moment déjà, et si la chance était avec lui, il réussirait à assommer le Loup en lui envoyant un coup sur la tête.

« …. »

Il déglutit bruyamment.

Pour une raison ou une autre, ce fut à ce moment que le Loup Brun perdit patience et frappa le sol de la patte, se ruant vers les chasseurs comme s’il avait perdu la raison.

Tétanisé, Tae-Jin ne pouvait pas se résigner à voir la mort en face, et ferma ses yeux avant de balancer aveuglément un grand coup avec le fusil.

Kwak !

Le bruit qu’il entendit fut sensiblement différent de ce à quoi il s’attendait, un son étouffé provoqué par un impact contondant. Au lieu de ça, ça ressemblait plutôt à quelque chose pénétrant la chair d’un coup sec.

« … ? »

Tae-Jo ouvrit ses yeux prudemment après avoir entendu ce son imprévu. Un sentiment de désespoir l’envahit soudain, alors qu’il regrettait déjà son geste.

« Hein… ? »

Il y avait un autre Loup Brun devant lui.

Mais celui-là était gigantesque, aussi gros qu’un Tigre. Peu importe la façon dont il le regardait, son corps était aussi gros que celui d’un Tigre juste avant la monstrification.

Les crocs de ce Loup Brun massif avaient pénétré profondément dans le cou du Loup malchanceux qui pensait pouvoir calmer sa faim une minute plus tôt.

La différence de taille entre ces deux Loups rendait tout classement des deux bêtes dans la même catégorie de monstres ridicule. Bien entendu, le Loup affamé était bien plus petit que la moyenne, mais tout de même, Tae-Jo n’avait jamais vu ou même entendu parler d’un Loup Brun aussi gros que ça.

« Bon sang. »

Il n’avait pas pu retenir les mots qui sortaient de sa bouche, il était toujours dans la même situation qu’avant, mais le Loup était beaucoup plus gros.

Les yeux incroyablement perçants du Loup étincelaient d’une confiance si pure, intacte, qui n’avait jamais été souillée et qui devait se mériter par des actes de haute vertu. Être observé par de tels yeux, puissants et quelque part courageux, mit soudain une pression insupportable sur Tae-Jo.

Il ne pouvait qu’accepter les faits.

Alors ça y est. On dirait que mon heure est venue. Rencontrer un Grand tigre Monstrifié, et puis cet énorme Loup Brun… C’était mon jour de chance, hein ? Ouais, c’est un si bon jour, c’est devenu mon pu*ain de dernier jour sur Terre !!!

« Fuu. »

Complètement résigné, Tae-Jo ne put que souffler et fermer les yeux à nouveau, alors qu’un bruit de pas lourd résonna dans son crâne comme un lointain tambour de guerre. Il savait que la bête approchait.

Mais peu importe le temps qui passait, l’agonie et la mort ne semblaient pas venir.

Confus, Tae-Jo ouvrit ses yeux une fois de plus, timidement.

« Ouah ! »

Le Loup Brun se tenait juste sous son nez. Mais ce n’était pas le plus étrange : le Loup inséra ses crocs acérés dans les interstices de l’armure de son camarade blessé et entreprit de le soulever.

« Qu… Quoi ?! »

Tae-Jo s’imagina pendant une seconde que le Loup était en train de jouer avec sa nourriture, mais dut se résigner à admettre ce qui se passait sous ses yeux lorsque la bête prit la route en direction de la base militaire de l’ouest en lui faisant un signe de tête, comme si elle voulait que Tae-Jo la suive.

Astuce:

Cliquer sur l'image A Monster Who Levels Up 1 manga pour aller à la page suivante. Vous pouvez utiliser les flêches de votre clavier pour naviguer entre les pages.